-17%
Le deal à ne pas rater :
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 128 Go Blanc (+29,99€ ...
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

Guilia Caminito

5 participants

Aller en bas

Guilia Caminito Empty Guilia Caminito

Message par Aeriale Jeu 1 Avr - 14:35

Guilia Caminito A74cbd10


Née à : Rome en 1988, Giulia Caminito est diplômée en philosophie politique.

Son premier roman, "La grande A" (2016) a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux.

"Un jour viendra" ("Un giorno verrà", 2019), son deuxième roman et le premier traduit en France, se déroule dans le village d’origine de sa mère, à Serra de’ Conti dans les Marches italiennes, sur les hauteurs d’Ancône.

......

Un jour viendra

Guilia Caminito 42811

Nicola et Lupo n’étaient pas seulement des frères, ils n’étaient pas seulement du même sang, ils étaient plus que la guerre, ils étaient plus que l’anarchie, ils avaient été couvés par le monde pour exister ensemble, leurs vies devaient être nécessairement liées  

Le récit se situe en Italie, au début du 20e. On est dans un petit village des Marches, les Ceresa sont pauvres, Luigi le père, homme violent et dur, nourrit péniblement sa progéniture qui, par une sorte de fatalité diabolique, succombe peu à peu. Des cinq enfants nés de la couche, seuls Lupo et Nicola survivent. La mère aveugle est tombée dans une forme de dépression chronique et reste le plus souvent alitée.

De cette famille marquée par le destin émergent donc les figures aussi opposées que viscéralement unies des deux frères. L'ainé Lupo, fort, déterminé et rebelle, s'est donné pour mission de protéger jusqu'à la mort son cadet, le fragile Nicola, si différent avec sa peau diaphane et son "visage de prince", qui peine aux travaux des champs et se réfugie dans la lecture. Un enfant "inutile" aux yeux de Luigi, peureux et passif, suscitant surtout le courroux de ce dernier.  Veillant sur eux et toute la vallée, se dresse sur les hauteurs le couvent géré de mains de maître par l'imposante Soeur Clara, aussi redoutée que vénérée, une soudanaise enlevée enfant aux siens et vendue autrefois comme esclave.

Cette fresque où les secrets se révèlent au fil des pages m'a emportée dans son souffle. En toile de fond se profile la grande histoire, avec un pays en devenir, tiraillé entre des forces contraires, luttant contre des siècles d'oppression et des propriétaires terriens trop avides, mêlant la poussée de l'anarchisme à la réunification territoriale, incluant les ravages de 14/18 et la Grippe Espagole.

Guilia Caminito, qui s'est inspirée des fragments de son histoire familiale (notamment pour le personnage du grand père) et dont c'est le second roman, réussit là un tour de force. N'hésitant pas à recourir à des ellipses pour mieux nous imprégner, revenant sur des faits du passé, éclairant parfois le mystère sous jacent et usant d'un style flamboyant mais toujours maitrisé, arrive parfaitement à rendre ses personnages vivants, habités par leur passion. Une belle surprise, la première incursion outre Atlantique de chez Gallmeister n'a pas à rougir face aux épopées américaines. J'attends maintenant le commentaire de @Queenie à qui je dois cette découverte! Super :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Liseron Jeu 1 Avr - 16:24

Très tentant ! Ça fera sans doute un Totem de plus !!

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4111
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par kenavo Ven 2 Avr - 2:08

oui, très tentant
je l'avais noté lors de la sortie, il va rester sur ma liste Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par domreader Ven 2 Avr - 7:06

Oui je l'avais noté aussi mais je ne l'ai pas vu lors de l'expedition chez Queenie, sinon j'en aurais pris un aussi. Tu confirmes et il reste dans mes envies donc.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3411
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Aeriale Ven 2 Avr - 8:34

Ah dommage @Domreader! Je l'ai pris ce jour là, il me semblait qu'on s'était montré nos petits craquages, tous..

Mais je pense vraiment qu'il pourrait vous plaire, à toutes les trois, oui. C'est un excellent sujet d'évasion :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Un jour viendra

Message par Queenie Lun 5 Avr - 11:25

Un jour viendra (2021)
Traduction : Laura Brignon

@Aeriale en a déjà pas mal parlé.

Début 20e.
On suit surtout deux frères, Lupo et Nicola. L'un, Lupo, sauvage, dur, indépendant, en colère. Il va s'engager dans le mouvement de révolte des paysans qui en ont assez de voir toutes leurs récoltes et revenus finir dans les poches des grands propriétaires.
(Révolte qui a très bien été écrite dans le court récit de Milena Agus : Prends Garde)
L'autre, Nicola, réservé, lecteur assidu et solitaire, à la santé fragile, vit en dehors du monde, et beaucoup à travers son frère. Lupo le protège, le bouscule dans ses habitudes, le soutient, le couve parfois trop.
Une relation très belle, une fraternité forte et complexe, un amour immédiat, où de garçons fusionnels, ils deviennent des hommes indépendants mais liés.

On suit également le quotidien d'un couvent (j'ai vraiment adoré ces passages !), des sœurs qui n'ont plus aucun contact avec l'extérieur, vivent de silence, de prières, de leur potager, de quelques dons. Un couvent qui dérange, parce que tenu par une femme à la poigne de fer inébranlable, trop indépendante par rapport aux grands hommes d'église. Un couvent qui, comme beaucoup à l'époque, est sur la sellette : pour une question d'argent, de contrôle, de facilité (j'avoue que les explications m'ont un peu échappées), les sœurs devront peut-être quitter cet havre de paix, de reconstruction de soi, et être dispersées dans d'autres lieux en Italie.
Face à ça, Clara l'abbesse ne veut pas céder.

Entre l'histoire des frères et celui du couvent, des secrets se terrent. Et se taisent.

Giulia Caminito, dans un style romanesque et qui apparaît comme très documenté, parvient à happer dans des histoires pleine de feux, de vie, tout en dépeignant la pauvreté, les horreurs de la guerre, l'injustice des classes sociales. Une fresque historico-sociale dans laquelle la fiction donne un souffle incandescent.



_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par kenavo Dim 2 Mai - 6:40

lors de recherches pour un album de jeunesse, j'ai vu que Marta Orzel a fait cette belle couverture

Guilia Caminito A633

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par domreader Mer 20 Oct - 17:34

Un Jour Viendra
Giulia Caminito

Je ne vais pas à nouveau résumer le livre, ce qu'Aeriale et Queenie ont déjà fait plus haut. C'est plutôt un bon roman, bien écrit avec une construction ou deux histoire se mêlent et s'entremêlent, et dont bien sûr on ne comprend toutes les implications que très progressivement - notamment en ce qui concerne le lien si fort qui unit Lupo à Nicola ; ce frère si fort qui, toujours, protège son jeune frère.

Comme souvent ce sont des secrets de famille bien gardés qui petit à petit minent les fondement de cette famille et la détruisent. Un premier roman plutôt réussi pour cette écrivaine italienne, avec un dénouement un peu attendu, mais un peu seulement. J'ai eu du mal à me concentrer sur ce livre, mais je crois bien que cela ne tenait qu'à mon attention vagabonde du moment.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3411
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Queenie Lun 30 Mai - 8:49

Guilia Caminito Camini10
L'eau du lac n'est jamais douce
Éditions Gallmeister (avril 2022)
Trad. Laura Brignon

Antonia, une femme fière et têtue, s’occupe d’un mari handicapé et de quatre enfants. Pauvre et honnête, elle ne fait pas de compromis et croit au bien commun. Pourtant, elle inculque à sa fille le seul principe qui vaille : ne compter que sur ses propres capacités. Et sa fille apprend : à ne pas se plaindre, à lire des livres, à se défendre, toujours hors de propos, hors de la mode, hors du temps. Mais sa violence, tapie tel un serpent, ne cesse de grandir.

Nous sommes en l’an 2000, les grandes batailles politiques et civiles n’existent plus, seul compte le combat pour affirmer sa place dans le monde.

Giulia Caminito m'avait déjà conquise avec son premier roman : Un jour viendra, elle confirme avec L’eau du lac… son talent indéniable d’autrice. Dans une écriture forte, âpre, sans concession, elle donne à son personnage d’adolescente une densité pleine d’intelligence et de sensibilité. À travers ce roman, c’est un hommage à « l’Italie d’en-bas », celle qui lutte pour s’en sortir, qui affronte tête haute les obstacles, et qui cherche à se donner les moyens de gravir les marches vers une vie meilleure.
Un récit de colère, aux pointes d’humour cinglant, qui happe, avec le personnage principal de l’adolescente qui sort des images habituelles, que l’on ne peut quitter.

L’eau du lac n’est jamais douce a la marque d’un grand roman de littérature sociale, sans jamais tomber dans le pamphlet ou le démonstratif ; il a la ténacité et la vivacité de ses personnages, associées à une écriture qui transporte, embarque, tourbillonne, remue.

Parcourez les premières pages, et vous ne pourrez plus le lâcher !


On pourrait se dire : Encore un roman avec un personnage d'ado, et j'ai pas mal pensé à Silvia Avallone en le lisant, mais - alors que j'adore Avallone - je la trouvais bien meilleure !

Je le trouve aussi plus aboutit que son précédent

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Queenie Lun 30 Mai - 8:51

Liseron a écrit:Très tentant ! Ça fera sans doute un Totem de plus !!

Si jamais, il est sorti en poche

Guilia Caminito Camini11

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par domreader Lun 30 Mai - 9:11

Bien tentant ce nouveau Caminito !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3411
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Liseron Lun 30 Mai - 12:52

Queenie a écrit:
Liseron a écrit:Très tentant ! Ça fera sans doute un Totem de plus !!

Si jamais, il est sorti en poche

Guilia Caminito Camini11
Merci  @Queenie, je le note pour mon retour ! La kindle, c’est pratique mais rien de tel qu’une jolie couverture !!

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4111
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Aeriale Mar 31 Mai - 9:48

Queenie a écrit:

On pourrait se dire : Encore un roman avec un personnage d'ado, et j'ai pas mal pensé à Silvia Avallone en le lisant, mais - alors que j'adore Avallone - je la trouvais bien meilleure !


Je le trouve aussi plus aboutit que son précédent

Mais c'est chouette ce que tu dis là...! Je vais me le réserver direct  cheers
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Queenie Mar 31 Mai - 10:50

Liseron a écrit:
Queenie a écrit:
Liseron a écrit:Très tentant ! Ça fera sans doute un Totem de plus !!

Si jamais, il est sorti en poche

Guilia Caminito Camini11
Merci  @Queenie, je le note pour mon retour ! La kindle, c’est pratique mais rien de tel qu’une jolie couverture !!

Aeriale a écrit:
Queenie a écrit:

On pourrait se dire : Encore un roman avec un personnage d'ado, et j'ai pas mal pensé à Silvia Avallone en le lisant, mais - alors que j'adore Avallone - je la trouvais bien meilleure !


Je le trouve aussi plus aboutit que son précédent

Mais c'est chouette ce que tu dis là...! Je vais me le réserver direct  cheers

C'est chouette de lire vos envies.

Si Giulia Caminito continue comme ça, elle va devenir incontournable.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Guilia Caminito Empty Re: Guilia Caminito

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum