Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €

Carmen Stephan

Aller en bas

Carmen Stephan Empty Carmen Stephan

Message par kenavo Mer 2 Juin - 2:38

Carmen Stephan A3834

Carmen Stephan née le 1er août 1974 en Bavière est une auteure allemande.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Carmen Stephan Empty Re: Carmen Stephan

Message par kenavo Mer 2 Juin - 2:39

Carmen Stephan Aa2520 / Carmen Stephan Aaa1794
It’s all true / Arabaiana
Présentation de l’éditeur
Le récit inédit de la rencontre entre Orson Welles et un pêcheur brésilien, qui bouleversa la vie et l’œuvre du réalisateur de Citizen Kane.

Hollywood, milieu des années 1990. Des bobines ayant appartenu à Orson Welles, et que l’on croyait perdues depuis longtemps, refont enfin surface. Ce qu’on y voit : les images incroyables de quatre pêcheurs du Nordeste brésilien qui, en 1941, construisent un radeau sur lequel ils prennent la mer pour porter au président du pays leurs revendications. Deux mille kilomètres à bord de leur jangada. Debout. Pieds nus. Sans carte, sans boussole. Ils s’appellent Jerônimo, Mané Preto, Tatá et, leur guide, Jacaré. Au terme d’une traversée de 61 jours, ils atteignent Rio de Janeiro, où ils sont accueillis en héros.

Orson Welles, dont le film Citizen Kane vient de sortir au cinéma, décide de mettre en scène leur courageuse odyssée. Entre Jacaré et lui naît rapidement un respect mutuel, et le guide se met à appeler le cinéaste Arabaiana, du nom du poisson le plus noble qui nageait à l’époque le long des côtes du Nordeste. Mais, dès le début du tournage, Jacaré tombe par-dessus bord et disparaît dans les flots.

Inspirée par cette histoire où le réel se mêle à la légende tragique, Carmen Stephan compose un roman puissamment poétique sur une expérience humaine hors du commun doublé d’une réflexion sur les fondements de l’authenticité, de la vérité et de la mise en scène.
Dans la version originale le livre porte le titre anglais du film.

Un film qui n’a jamais vu les salles de cinéma dû aux événements tragiques lors des débuts du tournage.

Carmen Stephan raconte dans son livre surtout les 61 jours au bord de ce radeau. L’exploit de ces hommes pour entreprendre une telle « aventure ».

Un exploit lors duquel un ou plusieurs des pêcheurs auraient pu perdre leur vie à tout moment. Quel destin étrange que Jacaré disparaît au moment qu’on commence de reproduire leur voyage devant la caméra de Orson Welles.

Comme le dit la présentation de l’éditeur : un roman puissamment poétique.
Même si on n’aime pas cet aspect, faut pas se laisser dissuader pour autant, c’est un texte tellement fort… et beau.

Au fond l’histoire est vraiment triste, mais j’en ressors enthousiaste de ce voyage.

Carmen Stephan Aaaa1890

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum