Le Deal du moment :
Four encastrable Pyrolyse SAUTER SFP932X
Voir le deal
379.99 €

William Irish 

Aller en bas

William Irish  Empty William Irish 

Message par kenavo Jeu 19 Mai - 2:57

William Irish  A885

William Irish est le pseudonyme de Cornell Woolrich, écrivain américain né le 4 décembre 1903 à New York, où il meurt le 25 septembre 1968.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 27972
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

William Irish  Empty Re: William Irish 

Message par kenavo Jeu 19 Mai - 2:57

William Irish  A886 /  William Irish  Aaa2584
Rear Window / Fenêtre sur cour
Présentation de l’éditeur
Une lampe allumée toute la nuit, un store qui ne se relève pas, un regard investigateur ; des riens si l'on veut. Mais autant d'anomalies qui imposent chez Hal Jeffries une conviction : le locataire du quatrième a tué sa femme. Reste à tendre un piège pour obtenir une preuve qui persuadera la police. Et Hal (que l'on n'imagine plus autrement que sous les traits de James Stewart) va se retrouver dans la situation du chasseur chassé. Cloué sur place par sa jambe plâtrée, à la merci d'un assassin...
C'est ainsi que, d'un menu détail à l'autre, va se tendre l'atmosphère de Fenêtre sur cour, cette nouvelle qui a fourni à Alfred Hitchcock le sujet de l'un de ses plus fameux films. Histoires de vengeance et de malchance ; humour rieur ou noir ; histoires de fatalité : tous les talents de William Irish sont représentés dans les huit nouvelles qui forment ce recueil.
Pour l’instant je n’ai lu que la nouvelle Fenêtre sur cour (à peine 50 pages), mais elle est tellement fascinante, je vais certainement aussi lire les autres.

Ce n’est pas la première fois que je constate que les livres qui se trouvent à la base de films de Hitchcock sont trèèèèès différents des résultats en film.

Bien que je dois dire que cette histoire est celle qui est quand même encore assez proche.

Il n’y a naturellement pas d’histoire d’amour pour le héros, Hitchcock l’a certainement seulement inventé pour placer Grace Kelly (et je lui donne raison, elle apporte un certain quelque chose à cette arrière cour).

En plus il n’y a pas tous les petits événements avec les autres locataires qui se déroulent dans le film… mais qui sont utiles puisque sinon le film serait terminé après 30 minutes Cool

Les faits qui restent sont : Jeffries est scotché à sa fenêtre et il va non pas devenir témoin d’un meurtre, mais certainement du comportement très suspect de son voisin.

Très bon moment de lecture et je comprends à 100 % l’envie de Hitchcock de transformer ce bout de suspens en film.

William Irish  A5724

Rear Window est un de mes films préférés et certainement un des plus beaux exemples de voyeurisme

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 27972
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum