-36%
Le deal à ne pas rater :
Kit Mémoire PC Corsair Vengeance RGB PRO – 2 x 8 Go à 47,90€
47.90 € 74.99 €
Voir le deal

Ian McEwan

+2
Luciole
Aeriale
6 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Aeriale Mer 17 Mai - 14:06

Contente que tu l'aies autant apprécié, @Liseron! Un livre qui m'a marquée aussi.
Celui-ci est bien différent, mais l'auteur n'a peur de rien :-)

-Dans une coquille de noix-

Ian McEwan  - Page 2 Index_87

. Tout le monde ne sait pas quel effet ça fait, d'avoir le pénis du rival de votre père à quelques centimètres de votre nez. Si tard dans la grossesse, ils devraient réfréner leurs élans par égard pour moi. La courtoisie, à défaut de discernement médical, l'exige. Je ferme les yeux, serre les gencives, me recroqueville contre la paroi utérine. Ces turbulences arracheraient les ailes d'un Boeing.

Bien calé dans le ventre maternel, un foetus doté de conscience perçoit le monde extérieur et ce qui se trame autour. Pour l'heure, sa mère Trudy et son oncle sont amants et complotent pour se débarrasser de son père, un poète un peu lunaire au talent encore à prouver, propriétaire de la maison d'où il a été éjecté. Mais comment empêcher le drame quand on n'est qu'embryon?

C'est original, drôle et bien amené. Ian Mc Ewan s'amuse et en profite pour balancer quelques vérités bien ciblées sur l'état de notre monde. Tout y passe. Trudy étant adepte d'émissions culturelles, notre savant foetus en sait déjà un max sur la politique internationale, les problèmes écologiques, ou la théorie des genres. A l'occasion de soirées bien arrosées, il se délecte aussi de pouilly-fumé et analyse avec une même ardeur les différents cépages de vins, tout en rêvant de "quelques harengs pommes à l'huile première pression, avec pommes de terres nouvelles bien fermes, oignon et persil ciselé"

On a affaire à un connaisseur et ce décalage fait sourire, forcément! Il y a cette façon de tourner le réel et celle de ne pas perdre de vue le suspense qui tient le lecteur. C'est donc mordant, sans concession et on ne s'ennuie pas vraiment. Sauf que j'ai quand même l'impression que l'auteur a un peu trop usé du principe, et qu'à faire parler son interprète comme un énarque tout juste diplômé, ses réflexions y perdent en spontanéité, et le ressort finit par s'user un peu. Bref, un moment sympathique, mais ce n'est pas sur ce terrain que je préfère Mc Ewan!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11566
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Liseron Mer 17 Mai - 18:09

L'extrait choisi fait envie ! Un petit côté désopilant qui me plaît bien, je vais voir si la bibliothèque l'a commandé...
J'ai continué ma découverte de l'auteur avec Sur la plage de Chesil, dont les premières pages, je dois dire, m'ont un peu décontenancée : le sujet, l'écriture ? Très différent en tout cas de L'Intérêt de l'enfant, mais j'ai l'impression que Ian McEwan est un auteur très riche qui ne se cantonne pas à un seul style et ça, c'est chouette, ça promet de belles découvertes !
Moyennant quoi, après le premier chapitre, j'ai dévoré le bouquin, tremblant pour ces jeunes mariés, et fascinée par ces 2 portraits étudiés avec tant de minutie et dont la psychologie est parfaitement rendue.
J'ai beaucoup aimé aussi l'alternance de points de vue des deux personnages. C'est un roman qui donne également à réfléchir et qui montre les conséquences terribles que peut entraîner le simple fait de ne tout simplement "rien faire"...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4154
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par kenavo Jeu 18 Mai - 5:53

Aeriale a écrit:Bref, un moment sympathique, mais ce n'est pas sur ce terrain que je préfère Mc Ewan!
j'ai connu McEwan par un de ses romans plus 'humoristiques'... et c'est vrai, il sait vraiment bien faire (un certain humour 'si british' que vraiment seulement les auteurs anglais réussissent à employer), mais tout comme toi, pas le régistre que préfère chez lui

Liseron a écrit:Sur la plage de Chesil
là, par contre, c'était le grand coup de coeur... je pense que c'est mon préféré de lui...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31240
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Aeriale Jeu 18 Mai - 16:51

Je te souhaite une bonne découverte pour son dernier, @Liseron. C'est vrai que le décalage est drôle...

Liseron a écrit:J'ai beaucoup aimé aussi l'alternance de points de vue des deux personnages. C'est un roman qui donne également à réfléchir et qui montre les conséquences terribles que peut entraîner le simple fait de ne tout simplement "rien faire"...

Tu as raison, ses romans ne se ressemblent pas, et c'est bien! Comme toi, j'avais vraiment aimé cette alternance des ressentis chez les deux personnages. Cela nous avait pas mal interrogés, je me souviens, sur l'autre forum. Mc Ewan nous laissant certains indices pour nous aider à nous faire notre propre opinion. Et comme @Kenavo, je dirais que cela reste mon préféré pour ces raisons!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11566
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par kenavo Jeu 17 Mai - 8:30

il sort demain... et d'après la BA il me tente bien d'aller le voir... cela semble une bonne adaptation...


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31240
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par kenavo Ven 10 Nov - 1:42

Ian McEwan  - Page 2 A_web314

illustration : Stephen Doyle

Lors de recherches, j’ai trouvé la nouvelle My Purple Scented Novel sur le site du New Yorker – en version audio : ici

d-é-l--i-c-i-e-u-x... un très bon cru de Ian McEwan  I love you


Elle existe aussi en version française dans ce livre :
Ian McEwan  - Page 2 A7644

Mon roman pourpre aux pages parfumées et autres nouvelles

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31240
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Aeriale Jeu 1 Fév - 13:01

Leçons

Ian McEwan  - Page 2 92e2fe10

L’histoire de Roland Baines qui démarre à ses 30 ans, au moment où, aspirant encore à un vague destin de poète, il est brutalement quitté par sa femme, Alissa, le laissant seul avec leur fils âgé de quelques mois. On est en 86 et le monde tremble face à Tchernobyl.

Dépassé, face au basculement que prend sa vie, il se lance dans un retour au passé tentant de comprendre les raisons de ses échecs. On remonte ainsi à son enfance auprès d’un père autoritaire  et d’une mère étouffée, ses années de pensionnat et sa rencontre avec sa professeure de piano, Miriam Cornell, aussi rigide que malsaine. Cette femme sera peut être à l’origine de ses errances.

Ian McEwan nous brosse ainsi, au travers du parcours de cet homme empêtré dans ses doutes et ses manques, tout un pan de notre histoire commune, celle de l’Europe d’après guerre. Il nous dépeint cette peur collective suite aux missiles de Cuba, les différentes crises des années 60, puis l’espoir d’un monde meilleur avec l’effondrement du mur de Berlin, bientôt rattrapé par les soubresauts qui secouent notre actualité tous les jours.

Son personnage qui sans doute s’inspire de l’auteur, nous fait partager ses questionnements, son incompréhension parfois, ses regrets aussi. Peut on corriger sa voie en tirant de ses expériences? Il semble que le monde lui même ne tire pas les bonnes leçons. C’est sur ce constat un peu doux amer que son héros, désormais seul et âgé mais entouré de l’affection des siens, nous laisse, entre nostalgie et petits bonheurs.

Un roman fort, très dense, superbement écrit et très attachant qui ouvre sur beaucoup de thèmes, y compris la création littéraire. Malgré les 650  pages, je n’ai jamais senti de longueurs, il m’a emportée du début à la fin. Vraiment brillant, je vous le conseille vivement. Coup de cœur  I love you
Aeriale
Aeriale

Messages : 11566
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Liseron Ven 2 Fév - 16:04

Tentée mais que de pages encore !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4154
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Ian McEwan  - Page 2 Empty Re: Ian McEwan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum