Et si on allait au théâtre ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par domreader le Sam 16 Déc - 19:34

Professor Bernhardi
Arthur Schnitzler
Mise en scène Thomas Ostermeier
(Schaubühne de Berlin)
Un grand moment de théâtre encore qui nous est donné par Thomas Ostermeier avec ce texte sublime d’Arthur  Schnitzler dont il est rare de voir des pièces à l’affiche en France. Voici le thème de cette pièce écrite en 1912 : une jeune femme est en train de mourir de septicémie après un avortement dans une clinique dont le service est dirigé par le Professeur Bernhardi. La voyant agonisante, l’infirmière a convoqué un prêtre pour lui administrer l’extrême onction mais lorsque celui-ci s’apprête à rentrer dans sa chambre, le Pr Bernhardi s’interpose et lui en interdit l’entrée. En effet la jeune femme dans un dernier regain de vitalité se croit guérie et est persuadée que son fiancé va venir la chercher. Très humain, Bernhardi pense que la vue du prêtre va l’emplir de terreur et préfère qu’elle meure dans une euphorie heureuse.
Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Bernha10
Cette anecdote va très vite être montée en épingle et faire scandale, le prêtre porte plainte pour entrave aux libertés de culte, et l’affaire, car affaire il y a, va devenir d’une portée nationale car Bernhardi est juif. Tout le monde va s’en mêler et se servir de cet incident à des fins de pouvoir et de politique. Les rivalités vont s’exprimer et Bernhardi sera la victime toute désignée de cette affaire Dreyfus bis, qui sert les intérêts de quelques médecins ambitieux de la clinique, mais aussi ceux de certains politiciens antisémites et populistes.
Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Bernha10
Un grand texte qui n’a pas pris une ride et qui est servi par le jeu impeccable et remarquable de la troupe de la Schaubühne. Ostermeier a eu la finesse d’y joindre une mise en scène et un décor sobres et dépouillés qui laissent la place à ce texte magnifique qui porte le spectateur pendant 2h45 sans qu’il s’en aperçoive et qui le laisse assommé. Magique !
PS: @Babur nous l'avait vanté il y a quelques mois, elle l'avait vu à Berlin. J'espère qu'elle verra ce post et qu'elle y répondra.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1483
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Sam 20 Jan - 10:12

Le petit maître corrigé / Marivaux / Comédie française




Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Corrig10




Une pièce de Marivaux pour ainsi dire jamais jouée ( deux fois lors de la création), redécouverte. Merveilleuse, pas du tout une curiosité, juste une belle pièce.

Un jeune homme doit épouser une jeune fille. Elle lui plaît, mais il se pique d'être un jeune homme à la mode, et si on veut en faire partie, il ne faut pas manifester de sentiments, surtout pas pour la petite provinciale convenable qu'il s'agit d'épouser. Mais la petite jeune fille a du caractère et ne voudra épouser qu'à ses conditions, qui sont celles d'une forme de sincérité. Les serviteurs vont jouer les premiers rôles pour faire avancer les choses, et l'intrigue va se compliquer par l'arrivée d'une dame qui veut elle aussi, épouser notre jeune premier.

Le jeune homme qui veut suivre le mouvement, la tendance, au point de faire fi de ce qu'il est et de ce qu'il éprouve est de tout temps et de tout lieu, et parle furieusement juste. La langue de Marivaux est comme toujours merveilleuse, il croque ses personnages avec tendresse mais sans aucune complaisance, traquant les défauts et ridicules, pour le plus grand plaisir du spectateur. Les acteurs sont fabuleux, évidemment Dominique Blanc et Didier Sandre, Florence Viala dans le rôle de Dorimène est étourdissante, mais tous les autres tout simplement parfait, mention spéciale pour Christophe Montanez, qui campe un valet presque plus grand seigneur que son maître, drôle mais aussi émouvant.

Un plaisir immense du début jusqu'à la fin. Si le théâtre pouvait être toujours aussi délectable...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par darkanny le Sam 20 Jan - 10:48

Par moment j'aimerais habiter Paris, rien que pour le théâtre.
darkanny
darkanny

Messages : 824
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Sam 20 Jan - 10:50

Oui, il y a tellement le choix...Cela dit, cette pièce est diffusée au cinéma, il y a des séances un peu partout. Des amis qui sont allé voir Les fourberies de Scapin ont trouvé que cela fonctionne très bien.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par darkanny le Sam 20 Jan - 10:59

Oui oui j'ai déjà vu de telles possibilités.
darkanny
darkanny

Messages : 824
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Aeriale le Sam 20 Jan - 19:54

Elle a l'air bien cette pièce, et le sujet reste actuel comme tu le dis!

Cela fait longtemps que je n'ai plus été au théâtre, hélas. Mais si elle passe en salles, je tâcherai de ne pas louper! Merci de l'info :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par eXPie le Dim 21 Jan - 21:59

Merci, je viens de réserver !
eXPie
eXPie

Messages : 564
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Dim 21 Jan - 22:15

@Aeriale a écrit:Elle a l'air bien cette pièce, et le sujet reste actuel comme tu le dis!

Cela fait longtemps que je n'ai plus été au théâtre, hélas. Mais si elle passe en salles, je tâcherai de ne pas louper! Merci de l'info :-)

Si tu as l'occasion, profite en !

@eXPie a écrit:Merci, je viens de réserver !

Je te souhaite une bonne soirée !

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par eXPie le Mar 30 Jan - 7:16

Vu La Maladie de la Mort, d'après Duras, au Théâtre des bouffes du Nord.

Librement adapté d'après le récit de Marguerite Duras
Mise en scène Katie Mitchell
Adaptation Alice Birch

Avec Laetitia Dosch - La Femme, Nick Fletcher - L'Homme, Irène Jacob - Narratrice
http://www.bouffesdunord.com/fr/en-tournee/la-maladie-de-la-mort

Un couple, une chambre d'hôtel.... Et cinq ou six techniciens, en permanence, pour filmer, prendre le son. Un écran vidéo.
Pratique, l'écran, parce que quand on est assis sur le côté, on ne voit pas ce qui se passe sur scène. C'est vrai que s'assurer que tout le monde puisse voir, un metteur en scène (Katie Mitchell, ici), ça n'est apparemment pas son boulot. Mais le spectateur est bien exigeant et râleur : il y a un écran, alors il peut voir.
Donc, il s'agit d'une adaptation de Duras, c'est-à-dire qu'il ne subsiste de Duras qu'une caricature d'elle, quelques phrases dites sur un ton morne. Sur scène, le couple s'habille, se déshabille, se rhabille, se re-déshabille, une bonne dizaine de fois. Ainsi se trouvent réunis les deux clichés de la mise en scène contemporaine : l'écran vidéo (avec les types qui filment en direct, et puis des scènes enregistrées), et des gens à poil.
Il y a une apparence durassienne, mais ça ne marche pas du tout : dès qu'une scène en direct fait place à une scène enregistrée (la transition est bien fichue, très calculée), le couple se met à courir pour s'habiller, ou se déshabiller, ou se positionner où il faudra pour assurer la transition vers le direct, le preneur de son se carapate, les nombreux caméramen se replacent... Bref, on passe son temps à voir ce petit monde beaucoup bouger, à regarder comment tout ça est super bien fait... techniquement. Et le reste, malheureusement, on s'en fout, d'autant que les acteurs n'ont pas l'air très à leur aise (et je le comprends). Et on regarde un peu sa montre, subrepticement. Bon, une heure, ça n'est pas trop long. Et on se dit : quel boulot pour un si petit résultat...
Après, il ne reste plus qu'à lire le texte, ça sera bien mieux.


Finalement, pourquoi une pièce de théâtre et pas un court-métrage ?




Le lendemain, je vais voir Ombre (Eurydice parle) - Schatten Eurydike sagt, d'Elfriede Jelinek, toujours mis en scène par Katie Mitchell, mais cette fois-ci au Théâtre de la Colline ( http://www.colline.fr/fr/spectacle/schatten-eurydike-sagt ). Contrairement à ce qui est marqué (ou je n'ai pas bien lu), il s'agit d'une adaptation, puisque le texte original n'est pas une pièce, mais un texte. Jelinek revisite le mythe d'Orphée et Eurydice, mais du point de vue d'Eurydice (donc, si on compare à l'adaptation du Duras, il y a une similitude : changement de l'"original" pour se placer du point de vue de la femme - je n'ai rien contre, évidemment, mais ça peut faire craindre un procédé). Orphée est une star du rock.
J'avais un peu plus confiance du fait que c'est une production de la Schaubühne-Berlin (version originale, sur titrée. Même procédé scénique : un écran. Des caméramen. Un preneur de son. Quelques acteurs sur scène, très peu. Une récitante dans un petit box en verre. Pareil que pour Duras (ou ce qu'il en restait).
Un petit peu de nudité (on est dans une mise en scène résolument contemporaine qui se veut un peu sérieux, donc on n'y coupe pas). Mais là, ça marche nettement mieux, même si on est fréquemment distrait par l'agitation sur scène pendant qu'une vidéo enregistrée est diffusée sur l'écran., la préparation de la scène suivante, ça fait sortir de l'histoire, du texte).

J'aurais sans doute nettement plus aimé cette pièce si je n'avais pas vu celle de la veille. Parce que finalement Katie Mitchell fait la même chose dans les deux cas. Met-elle en scène toujours de la même façon, sans réfléchir au résultat mais en justifiant sa démarche, qui aboutit toujours au même dispositif ?
Ce sont les deux seules mises en scène d'elle que j'ai vues, je ne peux donc pas le dire.

Le texte vient d'être publié en français aux Editions de l'Arche.

eXPie
eXPie

Messages : 564
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Mar 30 Jan - 8:10

Je vais voir La maladie de la mort jeudi, et ce que tu en écrit confirme mes craintes provoquées par l'interview de Katie Mitchell.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par eXPie le Mar 30 Jan - 10:28

J'espère que tu apprécieras la pièce plus que moi !

Je vais voir MacBeth à l'Odéon dans quelques jours, les critiques n'ont pas l'air exceptionnelles, il semble qu'il n'y ait ni bruit ni fureur, ce qui est un peu gênant pour cette pièce (et, de ce que j'ai.lu, la forêt ne marche pas ! Je suis curieux de voir ce qu'ils ont fait, du coup).
J'avais vu La Tempête à la Comédie Francaise il n'y a pas longtemps,c'était un peu pareil : très froid, tendance hôpital. J'ai eu du mal à retrouver Shakespeare...

Faire différent, je ceux bien, mais quand ça trahit la pièce, ça me gêne.

Pour MacBeth, je cherche les problèmes, le simple fait que ce soit au théâtre de l'Odéon, c'est prendre un risque.
eXPie
eXPie

Messages : 564
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Mar 30 Jan - 19:32

Pour le théâtre de l'Odéon, j'ai fait l'erreur fatal de prendre l'abonnement avec tous les spectacles...depuis le début de la saison, il n'y en a pas eu un seul qui vaille le coup. Je traîne des pieds quand je dois y aller, c'est une corvée et non pas un plaisir. Il y a quelques jours j'ai vu Saïgon, entre un texte indigent, genre conversations de café, une recherche de pathos à tout prix, des acteurs qui surjouent des personnages caricaturaux, et une musique bruyante...Un grand vide.

Pour La Tempête, j'ai eu du mal au début, et puis une fois que je suis entrée dans les partis pris, j'ai au final vraiment aimé. Mais je comprends que l'on puisse ne pas apprécier, c'est très cérébral. Mais il y a une émotion réelle au final. J'ai trouve le personnage d'Ariel féerique et magique, les scènes entre les deux jeunes gens aussi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Mar 30 Jan - 19:48

Macbeth / Shakespeare / Stéphane Braunschweig




Et si on allait au théâtre ? - Page 2 4011910




C'est une des pièces de Shakespeare que je préfère, alors je l'attendais avec un certain espoir. Le dispositif scénique, décors, mouvements, bruitages etc ne manque pas d'une certaine efficacité. Mais j'ai été gênée par le parti pris d'introduire de façon assez récurrente une dimension comique, qui n'est pas vraiment présente dans la pièce d'origine. Macbeth, entre les sorcières et le fantastique, une histoire sanglante, les enfers intérieurs que se construisent les personnages, entre ambition, folie, destin....Cela devrait faire froid dans le dos, questionner, remuer. Ici, par moment on sent poindre un petit frisson. Mais, de suite, une touche de comique, de grotesque, vient désamorcer la tension. Comme si le metteur en scène ne voulait pas que le spectateur prenne tout cela trop au sérieux, ne croyait pas au final à l'histoire qu'il raconte. Jusqu'à la tête de Macbeth, qui fait tellement carton pâte qu'elle provoque à le fin de pièce quelques rires, et enlève toute crédibilité au drame qui vient de se jouer. Le plus lamentable étant un petit ajout au texte, qui évoque le Brexit...comme pour montrer que la pièce est bien actuelle, or c'est juste la transformer en éphémère.


J'ai été aussi gênée par le faible volume de certains comédiens, sans oublier ceux dont l'articulation était un peu déficiente. Relativement bien placée, j'arrivais à peu près à suivre, mais les spectateurs situés plus loin, ne devaient pas tout entendre ou comprendre. Comme si finalement l'aspect visuel était plus important que le texte.

Très passable.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par eXPie le Jeu 1 Fév - 7:41

Merci, ça promet !
Je ne sais plus où je suis placé, j'espère que ce ne sera pas trop loin, sinon il faudrait que j'apporte le livre pour suivre  Very Happy
Si le metteur en scène se rend compte qu'il y a un problème de son, il devrait savoir que les micros, ça existe...

Ce que j'avais vu l'an dernier à l'Odéon ne m'avait pas enthousiasmé, j'ai donc été assez prudent cette année (pourtant, quand j'ai vu qu'il allait y avoir du Tchekhov, ça m'a fait penser qu'il y aurait peut-être des tentations... en fait, non).

Je vais bientôt voir les Fourberies de Scapin, à la Comédie française, dans la mise en scène de Podalydès (c'est une reprise), ça devrait faire passer le MacBeth de l'Odéon, enfin j'espère...
eXPie
eXPie

Messages : 564
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Arabella le Jeu 1 Fév - 16:20

Les fourberies de Scapin, vu à l'automne au moment de la création, c'est du pur bonheur. Acteurs, mise en scène, tout est parfait. Déjà on entend et comprend tout, ce qui devient du luxe. Et nous avons pour une fois droit au texte originel, sans "améliorations" du metteur en scène.

Le texte pour suivre Macbeth, certes, mais il faudrait que tu aies le bon, il s'agit d'une nouvelle traduction, supervisée par le metteur en scène, et même si je ne connais pas la pièce par coeur, il me semble qu'il manque des bouts de l'original. Sans oublier le rajout avec le Brexit et la BCE...

Les trois soeurs, aussi bien la version en langue de signes russe (pour mieux faire entendre le texte dixit le metteur en scène) que la version de Simon Stone, totalement réécrite, un langage genre café du coin, des mentions de Trump, l'ajout de smartphones et de consoles vidéo étant censé être sacrément plus percutante que le vieux Tchekhov, sont des vraies horreurs. Au passage on vide la pièce de toute émotion et les personnages de toute profondeur, mais le théâtre ce n'est quand même pas pour se prendre la tête ni trop s'émouvoir, le spectateur d'aujourd'hui préfère le ludique (enfin prétendument).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Et si on allait au théâtre ? - Page 2 Empty Re: Et si on allait au théâtre ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum