Erich Kästner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erich Kästner

Message par kenavo le Mer 31 Mai - 5:12



Erich Kästner, né le 23 février 1899 à Dresde et mort le 29 juillet 1974 à Munich, est un écrivain allemand, scénariste et créateur de spectacles de cabaret.

Il est connu du public allemand pour sa poésie critique pleine d’humour, et pour ses livres pour la jeunesse.

Ses œuvres ont été traduites dans plusieurs langues - particulièrement son roman pour la jeunesse Émile et les Détectives (1929) - et souvent adaptées au cinéma.


source et suite


son fil en section littérature jeunesse


Dernière édition par kenavo le Mer 28 Juin - 4:41, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erich Kästner

Message par kenavo le Mer 31 Mai - 5:12

/
Der Gang vor die Hunde / Vers l’abîme
Présentation de l’éditeur
En 1931, Erich Kästner, alors au sommet de sa notoriété, publie un roman satirique, Fabian, qui lui vaut les foudres de la critique, prompte à dénoncer l'" immoralité " supposée des œuvres qui osent appeler un chat un chat.
Il faut dire qu'il n'y va pas de main morte : son héros s'y livre à une critique féroce du Berlin de la République de Weimar, lieu de toutes les débauches et de tous les compromis. Rien d'étonnant à ce que, dès 1933, l'ouvrage ait été brûlé lors des autodafés décrétés par le régime nazi.
Pourtant, le livre avait subi la censure d'un éditeur prudent, qui en avait soustrait les audaces les plus éclatantes. Une réédition récente nous permet fort heureusement de redécouvrir Fabian dans une version plus conforme à l'idée initiale de Kästner.
On n'en est que plus saisi par l'étrange entre-deux dans lequel se meut le jeune Fabian, désespéré par la veulerie de ses contemporains, pressentant l'approche du désastre, mais incapable d'agir et de s'engager.
Un roman décapant, qui parvient à conjuguer l'ironie, la compassion et la poésie singulière d'une modernité déboussolée.
L’expression « Tanz auf dem Vulkan » (danse sur le volcan) est utilisée pour les années ’20. C’est une façon d’aborder les idées et les vies lors de ces années, surtout à Berlin. C’était un moment entre la monarchie et la dictature, entre luxe et misère, entre paix et guerre.

Ce que Erich Kästner décrit dans ce roman peut être considéré comme une vue sur cette « danse ».

Publié en 1931, je suis étonnée de la perspicacité de l’auteur. On pouvait certainement déjà avoir des pressentiments sur ce qui allait s’en suivre, mais il fallait avoir le courage d’en parler de cette façon.

Je connaissais Kästner surtout à travers ses écrits pour la jeunesse. En monde germanophone, on ne peut pas passer à côté de ses œuvres. Mais je dois dire que c’est pour la première fois que je découvre un de ses romans pour adultes.

Et je suis pleine d’admiration pour sa représentation de la vie à Berlin lors de ces années.

Si on s’intéresse pour cette époque, Erich Kästner est un très bon guide à travers la « jungle » de cette ville grouillante.

Petite remarque concernant le titre allemand : ce livre a été publié en 1931 et l’éditeur prudent avait non seulement censuré plusieurs parties, mais aussi changé le titre. Kästner qui voulait le nommer « Der Gang vor die Hunde » (qui peut se traduire par « se retrouver dans le pétrin ») a été changé en « Fabian. Die Geschichte eines Moralisten » (Fabian. L’histoire d’un moraliste).
Je trouve que le titre français est bien trouvé. Il donne l’image de ce que Kästner a voulu exprimer.



Otto Dix, Metropolis

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum