Julie Otsuka

Aller en bas

Julie Otsuka Empty Julie Otsuka

Message par kenavo le Mar 22 Jan - 6:38

Julie Otsuka A580

Julie Otsuka, née le 15 mai 1962 à Palo Alto en Californie, est une écrivaine américaine d'origine japonaise.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Julie Otsuka Empty Re: Julie Otsuka

Message par kenavo le Mar 22 Jan - 6:39

Julie Otsuka A585 / Julie Otsuka Aaa485
When the Emperor Was Divine / Quand l’empereur était un dieu
Présentation de l'éditeur
Au lendemain de l'attaque de Pearl Harbor, une famille de Berkeley brutalement arrachée à sa demeure est déportée par le FBI à la frontière du désert. Ses origines japonaises suffisent à justifier l'emprisonnement, la peine et l'humiliation. Trois ans auxquels chacun doit survivre, agrippé aux joies passées, pour tenter de se reconstruire dans les ruines de la Seconde Guerre mondiale.
Un chapitre peu glorieux de l’Amérique (encore un !).

Et voilà une voix pour raconter un peu de tout cela. Pour donner un visage à ces citoyens américains d’origine japonais qui étaient envoyés dans les camps, un livre pour leur redonner une dignité qu’on avait enlever en les emportant.

Une voix qui nous montre à travers le récit de chaque membre de cette famille les préparations avant le départ (la mère), le voyage vers le camp (la fille), le séjour dans le camp (le fils) et le chapitre très, très fort de retour vu par « on » dont on sait que ce sont les enfants – mais en fin de compte cet « on » est certainement la réalité pour tous ces gens revenant des camps et ne pouvant plus retrouver leur place dans une vie qu’on leur a tout simplement volé.

Et un dernier chapitre avec la voix du père qui est l’aboutissement d’un récit court mais fort.

Très belle découverte faite il y a des années grâce à @Merlette Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Julie Otsuka Empty Re: Julie Otsuka

Message par kenavo le Mar 22 Jan - 6:40

Julie Otsuka A584 / Julie Otsuka Aaaa355
The Buddha in the Attic / Certaines n'avaient jamais vu la mer
Présentation de l'éditeur
Ces Japonaises ont tout abandonné au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis, sur la foi d'un portrait, un inconnu. Celui dont elles ont tant rêvé, qui va tant les décevoir. Chœur vibrant, leurs voix s'élèvent pour raconter l'exil : la nuit de noces, les journées aux champs, la langue revêche, l'humiliation, les joies aussi. Puis le silence de la guerre. Et l'oubli.

D'une écriture incantatoire, Julie Otsuka redonne chair à ces héroïnes anonymes dans une mosaïque de la mémoire éblouissante. Un roman bouleversant.
“Picture Brides” donne bien le titre à ces jeunes femmes et Julie Otsuka a en quelque sorte écrit leur ‘héritage’. Elle transforme ces femmes en un grand « nous » (je me demande d’ailleurs pourquoi on parle de six Japonaises, j’avais l’impression qu’elle donne une voix à « toutes » ces femmes qui sont venues, probablement peu après la Ière Guerre Mondiale), et ce « nous » devient au cours du livre un chœur.
La « chanson » qu’il chante est limpide, donné avec un style concis et qui prend de plus en plus de volume.

J’ai lu quelques-unes des commentaires qu’on peut trouver pour ce livre et presque partout on critique le manque de style. Ce qui m’étonne, pour moi, ces phrases brèves et poignantes donnent une telle force à ce court roman (sur ce point, je suis d’accord, c’est bien que c’est court, plus que 150 pages ne serait pas bon pour un tel exercice), j’en sors enthousiaste et maintes images qu’elle a créé dans ce livre vont me rester encore longtemps en mémoire.
Julie Otsuka A581

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Julie Otsuka Empty Re: Julie Otsuka

Message par kenavo le Mar 22 Jan - 6:41

Julie Otsuka A582

Certaines n'avaient jamais vu la mer

J'ai vu hier qu'il existe une pièce de théâtre pour ce dernier livre de Julie Otsuka et en voulant parlant ce matin sur son fil... j'ai réalisé qu'on ne l'avait pas encore. Le bon moment pour l'ouvrir. Mes lectures datent de plusieurs années mais restent toujours en bon souvenir... deux livres tout à fait extra...

la pièce est joué pour l'instant à Ivry-sur-Seine, peut-être par après aussi dans d'autres villes...
Julie Otsuka Aaa484

Richard Brunel de la Comédie de Valence adapte le best-seller de Julie Otsuka, Certaines n’avaient jamais vu la mer, prix Fémina étranger. L’histoire en forme de fresque du destin pluriel de milliers de Japonaises, envoyées aux Etats- Unis au début des années 1920, pour y retrouver un mari qu’elles ne connaissent pas et rêver d’un nouvel avenir. Avant de déchanter. Ce témoignage donne à voir tout un destin méconnu des femmes entre Orient et Occident au XXe siècle.
source et suite

Julie Otsuka A583

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Julie Otsuka Empty Re: Julie Otsuka

Message par Aeriale le Mar 22 Jan - 9:49

Ah oui, j'ai aussi vu ça hier...Une belle occasion de reparler de cette auteure!

@kenavo a écrit:J’ai lu quelques-unes des commentaires qu’on peut trouver pour ce livre et presque partout on critique le manque de style. Ce qui m’étonne, pour moi, ces phrases brèves et poignantes donnent une telle force à ce court roman
Bien d'accord.Julie Otsuka amène doucement son lecteur à son sujet, sans l'impliquer trop, en décrivant juste certaines scènes collectives et en évitant le pathos. Le charme met un certain temps à agir, mais il est tenace!

Mon commentaire à sa sortie (2012)

-Certaines n'avaient jamais vu la mer-

Un court roman dans lequel on peut parfois avoir du mal à rentrer, ou du moins qui peut surprendre par le choix de ce "nous" narratif, mais qui une fois refermé laisse une profonde impression, prenant en réalité toute son ampleur à la fin, les images se chargeant davantage de consistance.

Le style est sobre, l'écriture toute en douceur, les sentiments diffus car l'approche en est collective et que l'on ne suit pas un personnage défini mais plusieurs, tous confrontés aux mêmes épreuves, tous arrachés à leur terre d'origine et leur culture. Des femmes débarquées sur un sol hostile mais dociles et déterminées, des familles expatriées qui ne renoncent pas, creusant leur sillon jusqu'à ce que l'Histoire les rattrape. Une bien jolie façon d'évoquer leur souvenir en tout cas, bravo à Julie Otsuka qui reçut le prix Fémina Etranger cette année là et c'était totalement mérité!
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Julie Otsuka Empty Re: Julie Otsuka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum