Frédéric Lenormand (Loredan)

Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Arabella le Jeu 6 Juin - 13:49

Frédéric Lenormand (Loredan)



Frédéric Lenormand (Loredan) Freder10


Source : Wikipédia


Frédéric Lenormand, né le 5 septembre 1964 à Paris IVe, est un écrivain français, auteur notamment de romans policiers historiques et d'ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse.

Fils d'un professeur de mathématiques à l'Université de Paris VIII et de la directrice du centre de documentation du Planning familial, Lenormand est aussi le petit-fils d'un collectionneur d'art japonais, si bien que son enfance baigna dans la culture, la littérature et les mythes asiatiques. Après un bac de langues en 1982 (il parle russe, anglais et italien), il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques de Paris puis à la Sorbonne.

À Madrid, en 1988, il écrit cinq romans coup sur coup afin de cerner ses possibilités littéraires. L'un d'entre eux, Le Songe d'Ursule, inspiré par le cycle de Carpaccio conservé au musée de l'Académie, lui vaut le prix Del Duca du jeune romancier.

En 1989, le montant du prix en poche, il va vivre à New York, où il écrit Les Fous de Guernesey ou les Amateurs de littérature, publié par les éditions Robert Laffont.

Dans les années 1990, il reçoit un certain nombre de prix, bourses et encouragements divers, dont la prestigieuse Bourse du Jeune Romancier de la Fondation Lagardère, le Prix Thyde-Monnier de la Société des Gens de Lettres, la bourse Villa Médicis Hors les Murs et le Prix François-Mauriac de l'Académie française.

La série Voltaire mène l'enquête reçoit en 2011 le prix Arsène-Lupin du roman policier, le prix du Zinc de la Ville de Montmorillon et le prix Historia du roman policier historique.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3213
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Re: Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Arabella le Jeu 6 Juin - 13:50

Leonora agent du doge

Nous sommes à Venise en 1762, la ville est au sommet de sa splendeur. Une jeune fille est élevée dans un couvent d’Ursulines de Vicence, dans lesquels sont élevées surtout des jeunes filles illégitimes de Vénitiens aisés. Toutes sortes d’avenirs leurs sont possibles : une reconnaissance par la famille, l’entrée obligée dans les ordres, des carrières de courtisanes… L’éducation se doit donc d’être soignée.

Parmi ces jeunes filles, Leonora, qui ne connaît rien de ses origines, brille par son esprit et son talent à trouver la solution aux énigmes et disparitions d’objets. Son avenir change du jour au lendemain : un homme vient la chercher de la part de sa famille. Elle est la fille illégitime d’un noble Vénitien et d’une mère courtisane, et en absence d’autres filles, doit épouser dans quelques jours le fils d’un autre noble pour sceller une alliance indispensable aux visées politiques des deux hommes. Mais Cesare dalla Frascada, son père, est arrêté avant que le mariage puisse avoir lieu : de lourdes charges pèsent sur lui. Leonora entend se servir de ses talents à éclaircir les mystères pour le délivrer, d’autant plus qu’un certain nombre d’éléments obscurs se mêlent à l’affaire, dont des meurtres. Mais elle ne connaît pas Venise, et se fera aider dans ses recherches par quelques alliés : son maître de maintient français, sa domestique et un beau jeune courtisan. L’enquête sera complexe, et lui apprendra aussi beaucoup sur elle-même, ses origines réelles et Venise.

L’histoire est trépidante, même si totalement invraisemblable. Mais l’auteur ne laisse pas le temps au lecteur de se rendre compte à quel point tout cela est invraisemblable, tellement il l’entraîne dans des rebondissements et nouvelles péripéties. Et surtout dans des ballades où l’on découvre Venise et quelques éléments de la culture et du fonctionnement de la ville-état. C’est sans aucun doute l’aspect le plus intéressant du livre. Par ailleurs, les personnages, surtout Leonora sont sympathiques, à défaut d’être d’une grande complexité psychologique, c’est bien mieux écrit que la plupart de polars historiques que j’ai pu lire jusqu’à maintenant.  J’ai donc passé au final plutôt un bon moment. Je vais peut-être essayer un nouveau volume pour voir si après ce premier tome de présentation, l’auteur arrive à construire davantage son personnage et les intrigues.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3213
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Re: Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Arabella le Lun 17 Juin - 21:41

La nuit de San Marco



Nous sommes de retour à Venise, et Leonora reprend du service. L'inquisiteur charge Leonora de résoudre un meurtre mystérieux, un noble poignardé en plein Grand Conseil au Palais des Doges. Certes, le personnage est pauvre, quasi inexistant aux yeux de ceux qui gouvernent, mais un meurtre à cet endroit, cela fait quand même désordre. Leonora met vite à jour quelques trafics du petit personnage, sans arriver à savoir qui a pu le tuer. Mais une autre affaire se mêle à la précédente : des vols de bijoux dans les riches familles. Peu importe : notre jeune Vénitienne n'est pas à une enquête près, et elle va s'employer à résoudre les deux affaires.

C'est encore plus invraisemblable et bâclé question enquête que dans le précédent volume. Mais nous découvrons un certain nombre d'aspects de la Venise du XVIIe siècle, et tout particulièrement dans la littérature et la musique. Nous croisons la route de Carlo Gozzi, journaliste et rival de Goldoni au théâtre, ainsi que celle de Baldassare Galuppi, compositeur, avec qui nous voyons les coulisses de la création d'un opéra. Associé à un humour qui s'affirme dans ce tome, ce voyage dans le passé et la culture vénitienne se lit vite et agréablement.

C'est certes très léger, mais l'univers de cette série ne manque pas d'une certaine élégance, à l'image de la ville où se déroule l'action.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3213
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Re: Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Arabella Hier à 19:38

Confession d'un masque vénitien


Le tome précédent de la série s'est terminé par le mariage de Leonora avec l'aventurier Lazaro Corner. Mais sa famille, maintenant qu'elle possède des biens sur lesquels elle lorgne, a une forte envie de le faire annuler. Leonora est donc enfermée dans un couvent, alors que son père intrigue pour obtenir gain de cause. Mais même dans cet endroit, dont on sort relativement aisément, notre héroïne est poussée à résoudre des crimes et mystères. En occurrence, les tentatives d'assassinats sur des jeunes magistrats, et la disparition de jeunes fils de pêcheurs, ce qui provoque la grève de leurs parents, Venise se voyant ainsi privée des produits de la mer. Bien évidemment, Leonora va vite découvrir que les deux affaires sont liées, et en apprendre bien plus sur les sombres secrets de la République.

Un volume particulièrement peu convaincant sur le plan de l'intrigue et dans la construction des personnages. Nous découvrons une nouvelle partie de la Venise du XVIIIe siècle, en visitant par exemple le chantier naval, nous apprenons pas mal des choses sur la vie mondaine des couvents et sur quelques unes de leurs spécialités culinaires, mais la partie enquête policière est vraiment par trop invraisemblable, et les personnages ont de moins en moins d'intérêt. Même l'humour du deuxième volume est devenu ici beaucoup plus poussif. La série semble vraiment s'enliser.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3213
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Re: Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Arabella Hier à 19:42

Crimes, gondoles et pâtisserie


Leonora, devenue espionne au service de Venise, se voit choisie avec 9 autres confrères pour retrouver un livre, sans savoir vraiment les tenants et aboutissants de l'affaire. L'ouvrage s'avère être un livre de cuisine, ce qui peut paraître anodin, mais des cadavres suivent son sillage, tous ceux qui se sont laissé séduire par les promesses de ses recettes, allant au-delà du plaisir du palais, trouvent la mort. La panique s'installe dans la ville, d'autant plus que des problèmes d'approvisionnement en farine se joignent aux desserts empoisonnés qui circulent.

On retrouve, dans ce quatrième opus, un humour qui était devenu un peu poussif dans le précédent. Cela joint à un certain nombre de descriptions de desserts et de plats typiques de la Venise de l'époque, sont les deux grands atouts du livre. L'enquête (si on peut l'appeler ainsi) est une succession de poursuites, de revirements imprévisibles et pas vraiment logiques, d'événements spectaculaires mais invraisemblables. La psychologie des personnages au lieu de s'étoffer s'amenuise, bref tout cela devient un peu mécanique, et on finit de ne plus trop s'intéresser à toute cette intrigue cousue de fil blanc. Mais cela reste drôle par moments, et les recettes donnent envie...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3213
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Frédéric Lenormand (Loredan) Empty Re: Frédéric Lenormand (Loredan)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum