Nicolas de Staël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nicolas de Staël

Message par kenavo le Lun 30 Jan - 15:32



Nicolas de Staël, baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein, né le 5 janvier 1914 à Saint-Pétersbourg, mort le 16 mars 1955 à Antibes, est un peintre français originaire de Russie, issu d'une branche cadette de la famille de Staël-Holstein.

La carrière de Nicolas de Staël s'étale sur quinze ans — de 1940 à 1955 —, à travers plus d'un millier d'œuvres, influencées par Cézanne, Matisse, van Gogh, Braque, Soutine et les fauves, mais aussi par les maîtres néerlandais Rembrandt, Vermeer et Hercules Seghers.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par kenavo le Lun 30 Jan - 15:32


Laurent Greilsamer , Le Prince foudroyé : La vie de Nicolas de Staël
Présentation de l‘éditeur
Son unique obsession était la peinture : elle était son souffle, son sang. Quand Nicolas de Staël (1914-1955) se donna la mort, à quarante et un ans, il laissait plus de mille tableaux, autant de dessins, et l'énigme d'une vie menée au galop. Insolent et généreux, Staël savait masquer sous le rire les failles d'une enfance brisée par la révolution russe de 1917 et les rigueurs d'un exil polonais. La reconnaissance arriva des États-Unis, alors qu'il avait trente-neuf ans. Trop tôt ou trop tard : il s'était déjà réfugié en Provence, écrasé de gloire, fraternisant avec René Char, brûlant sa vie. Sa morale tenait en quelques mots : " Il faut travailler beaucoup, une tonne de passion et cent grammes de patience. " Voici la chevauchée de ce prince foudroyé.




Le Concert, 1955

L’avant-veille de son suicide, en mars 1955, Nicolas de Staël s’était enfermé toute la journée dans une tour désaffectée du cap d’Antibes. Il avait brossé le fond de ce Concert avec fièvre. Sur cette toile de 350 sur 600 cm, ce géant avait essoré sa rage.
Le soir venu, il avait posé ses brosses, repoussé les paquets de coton avec lesquels il aimait, à la fin de sa vie, étendre ses couleurs. Staël avait ensuite soulevé le lourd châssis pour le caler, debout, au fond de cet atelier de fortune.
Le lendemain, il posait des ocres et des blancs de soie sur la jute avec cette gravité déchirée qui était sa marque. Tel un fantôme, il luttait encore, prisonnier, selon sa formule, d’une « solitude inhumaine ».
Lui seul savait que cette toile serait la dernière. Mais savait-il ce qu’elle porte d’espoir et de révolte ? On y sa démesure, sa faim d’espace, et la flaque écarlate qui dansait devant ses yeux, en 1917, lorsqu’il quitta, enfant, la forteresse Pierre-et-Paul, à Saint-Pétersbourg, emporté par une berline dans une ville en flammes traversée par des milliers de gardes rouges armés de coutelas et de fusils dérobés.
Ces flammes-là le poursuivraient toute sa vie. Lui-même semblait tout à la fois rongé par un feu incandescent et profondément maître des couleurs et de l’espace. La flaque écarlate le rattrapa au soir du 16 mars 1955, à Antibes.


Laurent Greilsamer, Le Prince foudroyé

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par kenavo le Lun 30 Jan - 15:33



Paysage méerbes, 1954




Mer et Nuages, 1953




Ménerbes, 1953




Composition en Gris, Beige et Blanc

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par Moune le Lun 30 Jan - 15:44

J'avoue n'être jamais entrée dans les oeuvres de Nicolas de Staël. Il y a eu une expo sur lui à Paris il y a un certain nombre d'années et j'ai donc vu pas mal de ses oeuvres "en vrai", mais je n'arrive pas à comprendre l'engouement qu'il suscite. Sa peinture me paraît "pauvre". Peut-être que ceux qui l'aiment voient des choses qui ne m'apparaissent pas ?…
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par kenavo le Lun 30 Jan - 15:53

Je n’arrive pas bien à mettre en mots mes ressentiments vis-à-vis d’images mais c’est souvent pour chaque peintre un autre aspect qui m’attire.

Chez de Staël ce sont surtout ses choix de couleurs (on remarque que j’ai surtout mis du bleu pour ouvrir ce fil Wink ), cela me touche plus que chez d’autres peintres ‘abstraits’

Mais j’aime bien aussi sa façon de rendre abstrait certains paysages… cela me touche, je ne dirais pas que c’est de l’engouement, mais il figure certainement parmi mes artistes préférés…

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par silou le Mar 31 Jan - 12:23

@Kenavo a écrit: il figure certainement parmi mes artistes préférés…
Pour moi aussi , je l'ai découvert lors d'une expo qui lui était consacrée au Havre. Je ne saurais pas non plus dire pourquoi ses toiles m'ont vraiment touchée, pourtant je ne suis pas particulièrement sensible à la peinture abstraite, mais je n'ai pas l'impression que ses oeuvres le soient vraiment. Mais je peux rester vraiment longtemps devant certains tableaux avec l'impression qu'ils me font du bien, qu'ils m'habitent d'une certaine façon.
Je n'ai pas vraiment d'explication, il y a des peintres qui me touchent d'autres moins, c'est un peu comme pour la musique. Je ne pense que nous sommes tous différents, heureusement !! et qu'il n'y a aucune obligation à être touché par les mêmes oeuvres,  une des grandes forces de l'Art c'est que chacun le regarde, l'écoute, le fasse vivre en fonction de lui-même.
avatar
silou

Messages : 96
Date d'inscription : 22/12/2016
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par Moune le Mar 31 Jan - 15:07

@silou a écrit:
@Kenavo a écrit: il figure certainement parmi mes artistes préférés…

Je n'ai pas vraiment d'explication, il y a des peintres qui me touchent d'autres moins, c'est un peu comme pour la musique. Je ne pense que nous sommes tous différents, heureusement !! et qu'il n'y a aucune obligation à être touché par les mêmes oeuvres,  une des grandes forces de l'Art c'est que chacun le regarde, l'écoute, le fasse vivre en fonction de lui-même.
Exactement ! Mais en plus, on change avec le temps et tout ce qu'on apprend à connaître : il y a des oeuvres qu'on n'aimait pas et qu'on finit par aimer — et l'inverse. Il n'y a pas de règles, on fait comme on le ressent. De plus, les grands artistes étant en avance sur leur temps, il est normal que le commun des mortels ne les comprenne pas tout de suite. Mais il existe tellement de belles oeuvres et de grands artistes que chacun a largement de quoi trouver son bonheur, inutile donc de s'inquiéter ou de s'en vouloir ! sunny
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par kenavo le Lun 6 Fév - 10:38

et le bonheur du bleu continue... je viens de tomber sur cette toile... une pure merveille drunken



Paysage méditerranéen, 1953

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas de Staël

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum