Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Maggie O'Farrell

+3
Pia
domreader
Aeriale
7 participants

Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Maggie O'Farrell

Message par Aeriale Ven 5 Jan - 15:35

Maggie O'Farrell Maggie10


Née en 1972 à Coleraine, en Irlande du Nord, Maggie O Farrell a grandi successivement au pays de Galles et en Écosse. C'est une romancière et journaliste britannique contemporaine. Dans ses œuvres, elle met l'accent sur la psychologie des personnages, ainsi que sur le va-et-vient incessant de la vie qu'elle symbolise par le biais des nombreux voyages accomplis par ses personnages et par son écriture fragmentée
en Irlande du Nord, Maggie O'Farrell grandit successivement au pays de Galles et en Écosse.

Après des études littéraires à l'université de Cambridge, elle exerce de nombreux emplois, notamment celui de critique littéraire. Face au succès de son premier roman, elle prend la décision d’abandonner sa carrière de rédactrice en chef des pages littéraires de l’Independent on Sunday pour se consacrer à l’écriture.

Elle est mariée avec l'écrivain William Sutcliff et vit actuellement à Londres.

Bibliographie

Quand tu es parti- 2000
La distance entre nous -2005
L'étrange disparition d'Esme Lennox-2008
Cette main qui a pris la mienne-2011
En cas de forte chaleur-2014
Assez de bleu dans le ciel -2017
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par domreader Dim 7 Jan - 10:20

Maggie O'Farrell
En Cas de Forte Chaleur
Intructions for a Heatwave

Voilà un roman que j’ai bien eu du mal à lâcher avant de l’avoir terminé ! Une éternité que cela ne m’était pas arrivé. Il s’agit d’une histoire de famille anglo-irlandaise que le passé rattrape au moment où ses membres s’y attendent le moins et alors qu’ils ont bien d’autres chats à fouetter.
Maggie O'Farrell Chaleu10 Maggie O'Farrell Instru10
Une vague de chaleur frappe Londres pendant le printemps et l’été 1976, Robert Riordan, retraité, va chercher son journal comme chaque jour. Mais, ce jour-là, il ne rentre pas à la maison, il disparait sans un mot. Gretta, sa femme finit par s’inquiéter et appelle ses enfants à l’aide.
C’est la réunion de ces trois-là autour de leur mère qui est intéressante. Ils vont devoir laisser leurs problèmes entre parenthèses un moment pour aider Gretta. Ils mettront un moment à se retrouver, se redécouvrir pour le meilleur et pour le pire et pour reformer une fratrie.
Maggie O’Farrell sait nous mener des uns aux autres d’une manière incisive et légère et plante des personnages plus vrais que nature dans leurs désarrois. Voilà une belle plume empreinte de beaucoup de sensibilité et de générosité. Je regrette un peu la fin qui me semble assez convenue, heureusement l’auteur ne s’appesantit pas dessus.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Pia Dim 7 Jan - 14:00

Je note, ça me dit bien!
Pia
Pia

Messages : 106
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 55
Localisation : Utrecht

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Queenie Dim 7 Jan - 14:35

Ça a l'air bien !
(Mais c'est quoi cette couverture française qui sert à rien ?)

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7008
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Aeriale Lun 8 Jan - 15:22

-En cas de fortes chaleur-


@Domreader a tout bien résumé. La disparition inopinée d'un retraité sans histoires, alors qu'il est sorti acheter le journal, va bousculer la vie en apparence bien lisse des membres de la famille réunis autour de Gretta, leur mère, afin de comprendre et dénouer le mystère entourant l' évènement.

Je suis rapidement rentrée dans le récit, Maggie O' Farrell sait manifestement de quoi elle parle. Au travers de la pensée de chacun, on découvre peu à peu et en filigrane leur passé respectif, les liens autrefois forts qui unissaient cette famille aujourd'hui éclatée, les rancoeurs et les non dits qui ont, au fil du temps, creusé un fossé difficile à surmonter. Chaque personnage nous est montré au travers de ses fêlures, l'auteur décortiquant avec précision et beaucoup de finesse les mécanismes complexes qui peuvent entacher les rapports d'une même fratrie, par incompréhension ou manque de lucidité envers soi même.

L'auteure affleure pas mal d'autres thèmes, on sent une femme concernée par tout ce qui modèle une personnalité, tels le poids de l'éducation ou celui des convenances, mais aussi pleine d'empathie et dotée d'un regard bienveillant même si elle ne cherche pas à en camoufler les faiblesses. La chute n'est pas fracassante, c'est vrai, mais ce n'est finalement pas ce que l'on retient dans cette histoire.

Hâte de poursuivre avec elle, j'ai vu que L'étrange disparition d'Esme Lennox revient souvent dans les commentaires. Je retiens donc!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par domreader Lun 5 Fév - 18:29

Assez De Bleu Dans Le Ciel
This Must Be The Place
Maggie O’Farrell
Maggie O'Farrell Bleu10   Maggie O'Farrell Place10
Ce que j’aime chez Maggie O’Farrell, c’est sa faculté à se renouveler avec chaque roman  - j’en ai lu trois jusqu’à présent – et c’est assez rare finalement. Ici, elle nous livre un roman construit comme un puzzle, dont chaque morceau se focalise sur un personnage donné, à une époque donnée, dans un endroit donné. Petit à petit, le récit se dessine et le contour des personnages s’affine pour former une belle histoire de famille et d’amour. Jusqu’ici rien de nouveau sous le soleil, mais ce qui est fort, c’est que chaque pièce du puzzle pourrait se suffire à lui-même, comme une nouvelle. Maggie O’Farrell a construit ce roman avec une virtuosité époustouflante et à la fin du roman elle nous explique de façon assez drôle comment elle s’y est prise.

 La trame centrale tient finalement en peu de mots : une star de cinéma, actrice et réalisatrice mondialement connue, s’enfuit du tournage d’un de ses films avec son enfant. Elle disparaît sans laisser de traces, en laissant là le film et le réalisateur, son mari.  Incognito, elle refait sa vie loin de tout, dans un endroit perdu d’Irlande. L’homme avec qui elle finit par reconstruire un foyer a, lui aussi, une zone d’ombre dans son passé.

Un bon roman autour de deux êtres fragiles qui se protègent comme ils le peuvent de choix de jeunesse qu’ils ont bien du mal à assumer et à harmoniser avec leur présent. Un livre juste et sensible autour de la famille, du couple, de la perte, de la résilience, de l’amour et de la culpabilité.
PS : Le titre français est vraiment cucul la praline ! Maggie O'Farrell Yeux-ciel

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Aeriale Jeu 29 Avr - 8:23

Hamnet

Maggie O'Farrell 51ahmm10

Stratford upon Avon, une campagne anglaise. C'est l'été 1596 et Hamnet, 11ans, cherche de l'aide pour sa petite jumelle, Judith, terrassée par une violente fatigue et des maux de tête incessants. Il est seul, son père est parti à Londres monter un spectacle et sa mère quelque part à la recherche de plantes médicinales. Mais la peste rôde et le destin tisse sournoisement sa toile.

Je suis rentrée très facilement dans le roman, Maggie O' Farrell a le don de rendre ses personnages vivants et très incarnés. Par des retours sur le passé elle nous replace dans le contexte, la jeunesse de William (qui n'est jamais nommé) précepteur chez les Hathaway, fermiers aisés, afin d'éponger les dettes de son père gantier, personnage excessivement antipathique et malfaisant. C'est là qu'il tombe amoureux d'Agnès, belle fille d'une terrible mégère avec laquelle s'est remariée son père.

Dans chaque chapitre, l'auteure alterne ainsi le début de leur idylle, leur installation, l'arrivée des enfants, et l'autre partie, celle où se situe le drame, la mort de Hamnet, l' impossible deuil qui inspirera l'oeuvre mythique que tout le monde connait. L'image de Shakespeare au travers du regard de sa femme, de ses proches en général, est forcément envoutante. A partir du peu de documents connus Maggie O' Farrell élabore son récit, recrée son déroulement et son approche est tout à fait plausible. J'ai adoré cette immersion dans leur quotidien, imaginer leur vie, tous ces détails qui nous rendent Shakespeare plus proche.

Mais je n'ai pas pu m'empêcher de comparer avec ce qu'aurait été une biographie moins romancée, ce qu'elle aurait donné si les personnages avaient été plus nuancés, certains moins parfaits et d'autres plus humains. De même l'auteure se complait souvent dans des descriptions que j'ai trouvées trop chargées, trop appuyées.

Spoiler:

J'ai fini par trouver le temps long et m'impatienter. Mais la fin m'a prise à rebours. On se retrouve plongé dans les rues de Londres, son atmosphère grouillante, ses cris, sa turbulence. La frénésie d'une foule se bousculant pour assister aux premières représentations d'Hamlet sous le regard du maître. Désespoir d'un père cherchant le fantôme de son fils, celui de la mère éperdue de tristesse. La magie est bien là, la boucle se referme. Une belle fin pour une histoire qui séduit malgré tout.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Liseron Jeu 29 Avr - 9:47

Une auteure jamais lue, merci, je note, ce dernier ou un autre  !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4141
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Aeriale Jeu 29 Avr - 18:03

Oui, ce qui est sûr, c'est qu'elle se lit très agréablement.

J'attends l'avis de @Domreader qui l'a dans sa pile, mais de mon côté j'aimerais bien lire L'étrange disparition d'Esme Lennox qui avait bien plu sur l'autre forum et dont j'ai relu la critique de Dom dernièrement :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par domreader Dim 23 Mai - 9:46

Hamnet
Maggie O'Farrell

Pas grand-chose à rajouter au commentaire d'Aériale.
J'avais été séduite par le thème, par l'idée de départ, c'est ce qui m'a fait acheter le livre, il est vrai que l'on connait peut de choses sur la vie de Shakespeare, et cette partie très romancée de sa vie, expliquant le titre de sa tragédie m'a rendue curieuse.
La première moitié du livre se lit très agréablement, on resitue les origines de l'écrivain, on se replonge dans un 16ème siècle semi-rural, les personnages inventés par Maggie O'Farrell sont attachants, enfin tous ceux qui tournent autour du grand homme. Car de lui-même, on reste très à distance, on en sait si peu de choses que Maggie O'Farrell n'a pas tenté de combler les lacunes, elle ne cite d'ailleurs jamais ni son nom, ni son prénom. Alors qu'elle se plaît à inventer les personnes de sa famille qui l'entourent, car d'eux on ne sait rien.

@Aeriale a dit commercer à s'impatienter, et bien moi aussi et ce dès la moitié du livre, on n'avait l'impression que Maggie O'Farrell cherchait à gagner du temps, à combler des vides, et pour cause, on ne sait quasi rien sur la vie de Shakespeare ou de ses proches. Et de description fine en description fine, on finit par se demander où elle veut en venir. La fin n'est pas mal vue, mais j'ai bien failli abandonner.

Maggie O'Farrell n'était pas au mieux de sa forme dans ce roman, il n'est vraiment pas incontournable, et il me semble qu'il vaut mieux lire les précédents je pense, En Cas de Forte Chaleur, Assez de Bleu Dans Le Ciel ou encore l'Etrange Disparition d'Esmée Lennox.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3465
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Aeriale Lun 24 Mai - 8:50

Oui @Domreader, comme toi c'est la curiosité de découvrir un peu de sa vie (même romancée ) qui m'a attirée, et en ça la moitié du roman est réussie. L'ombre de Shakespeare plane au dessus, on a quelques bribes sur sa personnalité et sa vie, ça nous satisfait dans un premier temps.

Mais la suite s'enlise un peu et pour tout dire je l'ai oubliée, à présent. Je me souviens avoir trouvé le temps long, et c'est bien parce que je n'aime pas abandonner que j'ai tenu. Dommage :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Moinette Lun 24 Mai - 17:48

Dommage, il me faisait envie dans un futur proche celui-ci. Je vous fais confiance et lui préfère un autre plus prenant alors.
Moinette
Moinette

Messages : 154
Date d'inscription : 17/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par kenavo Mer 22 Mai - 1:49

I didn't want it to end
Maggie O'Farrell

l’éditeur français a eu la bonne idée de mettre cette citation sur la couverture du livre de Elizabeth O’Conor

C’est justifié, je plussoie à 100 % avec Maggie O’Farrell
Maggie O'Farrell Aa1042

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31168
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Maggie O'Farrell Empty Re: Maggie O'Farrell

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum