Le Deal du moment : -17%
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 ...
Voir le deal
249.99 €

Pierre Furlan

Aller en bas

Pierre Furlan Empty Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:20

Pierre Furlan A612

Pierre Furlan est l'auteur de plusieurs romans, de nouvelles et d'articles de critique littéraire.

Bon connaisseur des États-Unis où il a fait ses études (Université de Californie à Berkeley), c'est aussi un traducteur d'auteurs américains de premier plan, notamment de Russell Banks, Thomas Savage, Denis Johnson ou Paul Auster, ainsi que d'écrivains néo-zélandais et australiens tels qu'Elizabeth Knox, Alan Duff, Geoff Cush et Alexis Wright.

Par ailleurs, Pierre Furlan, qui vit à Paris, anime des ateliers d'écriture en France et en Belgique.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:21

Pierre Furlan A613
Le rêve du collectionneur
Présentation de l’éditeur
À partir de l'histoire réelle d'un inventeur néo-zélandais célèbre et de son fils, qui deviendra un grand collectionneur, Pierre Furlan crée une fiction où se joue une une extraordinaire histoire familiale. D'un côté le père, autodidacte doué pour tout, y compris pour le sport et les arts, fait fortune très jeune en inventant l'épingle à cheveux ondulée ! Il conçoit ensuite le premier carburateur moderne et, devenu entrepreneur en Amérique, incarne la réussite et le rêve de toute une génération. De l'autre le fils, Will Bodmin, qui tentera de s'affirmer en dépit de l'écrasant héritage laissé par son inventeur de père, mais qui devra prendre des chemins de traverse et s'exiler. Personnage on ne peut plus excentrique, devenu psychanalyste jungien à sa manière, plutôt cocasse, il réussira pourtant à réaliser une collection d'objets d'arts et de documents sur le pacifique sud qui fera date dans l'histoire de son pays.
Je ne saurais plus dire comment ce livre est arrivé sur mes étagères. Certainement l’aspect de ‘biographie romancée’ a joué un rôle… et aussi l’aspect de la Nouvelle Zélande…

Dans une interview, Pierre Furlan dit qu’il a changé le nom de l’inventeur (le père) et du collectionneur (le fils) par respect pour la famille. Mais ma curiosité a quand même voulu que je recherche d’en savoir plus. À partir de détails qu’il décrit dans le livre j’ai trouvé qu’il s’agit d’Ernest Robert Godward et de son fils Bruce Godward. Le père a droit à une page wiki, tandis que le fils semble oublié… en tout cas dans notre part de l’hémisphère. Il est bien connu que plus d’un fait important ou divers qui se passe en Australie/Nouvelle Zélande n’arrive pas toujours jusqu’à chez nous !

Mais n’importe tout le côté du vrai/inventé, Pierre Furlan a écrit un beau roman sur la relation père/fils, la recherche désespéré du fils de vivre aux attentes du père et qui ne va qu’échouer face à un père « super héros ». Qui sait ce qui a déclenché son envie de collectionner, en tout cas il y vit là une recherche et une passion, par moment on pourrait même l’appeler maladie, qui n’est certainement pas la plus exceptionnelle qui est, mais qui fait plaisir de suivre.

Remarquablement bien écrit le tout donne envie de suivre cet auteur dans d’autres écrits.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:21

Pierre Furlan Aa325
La tentation américaine
Présentation de l’éditeur
Au tout début du XXe siècle, déboires et déchirements d'un artiste européen qui a épousé, à Colorado Springs, une Américaine issue d'un milieu encore proche des aventuriers de la conquête de l'Ouest et de la ruée vers l'or.
J’ai été contacté par Pierre Furlan à cause d’un fil sur un autre forum que je lui avait ouvert et dans un de nos échanges il a mentionné son attirance pour les œuvres du peintre suisse Louis Soutter. Jusqu’à ce moment j’ignorais son existence et une première recherche via Google image ne m’a pas plus convaincu.

En même temps, Pierre Furlan avait mentionné qu’il avait écrit un livre sur lui et puisque je suis non seulement fascinée par les biographies romancées, j’étais aussi curieuse de m’approcher de ce personnage de Soutter qui commençait à m’intriguer (voir sa page Wikipédia).

De ces six à sept années il y a peu de témoignages sur sa vie, à part des articles de presse sur la réussite de « Louis Jeanneret Soutter, First Director of the Department of Art and Design at Colorado College », mais sur lui et sur Madge, sur leur mariage, leur vie privée, leur vie sociale, il n'y a quasiment rien.

Source Wikipédia

Ce que l’auteur « invente » à partir des quelques documents qui existent concernant ce séjour de Soutter en Amérique, est tout simplement extraordinaire. J’ai adoré du début à la fin.

Il lui insuffle une vie, des idées, on vit à ses côtés au début de ce XXème siècle dans une ville qui ne respecte que les gens riches et ultra riches (des mines d’or autour de Colorado Springs ont permis à plus d’un habitant de faire des énormes fortunes, lors de ces années il y a plus de gens riches dans cette ville que dans toute autre ville d’Amérique). Et voilà notre artiste suisse qui « atterrit » dans cette société, ce pays, cette mentalité.

Au moment où des peintres comme John Singer Sargent font des fortunes avec des portraits, un artiste comme Soutter ne pouvait pas trouver son bonheur. Ni dans l’art, ni dans son mariage et certainement pas dans ce village où tout le monde sait tout de tout le monde.

C’est fascinant et tout à fait croyable ce qu’on peut lire. On a l’impression de se retrouver avec le journal de Louis Soutter.

Très bon moment de lecture avec une mention spéciale pour le nombre de dialogues dans ce livre, pas tout auteur est doué d'en écrire qui sont aussi passionnants.


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:22

Pierre Furlan Aaa227
L’atelier de Barbe-Bleue
Présentation de l’éditeur
Plus qu'à "l'injustice de l'histoire" évoquée par l'un d'entre eux, c'est peut-être à l'intrinsèque malice du langage que sont confrontés nombre des personnages de L'Atelier de Barbe-Bleue. Car, à y regarder de près, que se passe-t-il ? Un mot en trop, un mot en moins, une histoire racontée autrement, et voilà qu'un amour s'achève, qu'un rêve est détruit, qu'une situation se détériore et se fige, qu'un malentendu s'installe - qu'on l'appelle mensonge ou fiction. A fortiori quand il s'agit de la recette du parfait best-seller calqué sur un conte de Perrault... Incisives, lucides, pétries d'une subtile intelligence des comportements humains, ces dix nouvelles cherchent à percer le mur de l'indifférence quotidienne, à trouver dans un monde saturé de messages mystificateurs le chiffre qui correspond à chacun (et qui, incidemment, permet d'ouvrir un coffre-fort), à évacuer la foule des faux-semblants, avant d'inviter, suprême ironie, à retrouver intacte, infiltrée dans un mythique "chez-nous" en forme de havre de paix, la tragi-comédie qui bat son plein au-dehors.
Après deux livres de cet auteur dans lesquels il a pris en quelque sorte une autre identité, puisqu’il s’agissait de biographies romancées, voilà un recueil de nouvelles dans lesquelles je pouvais ‘découvrir’ l’auteur…

Comme toujours j’ai beaucoup plus de mal de parler de nouvelles que de romans, bien que j’adore énormément cette forme littéraire, mais pour en parler, les mots me manquent…

Mais il n’y a pas de manque du côté de mon enchantement. J’ai eu beaucoup de plaisir pendant ma lecture de ce livre.

Des nouvelles comme je les aime. Des instantanés qui sont assez concrets pour savoir situer les données mais qui laissent beaucoup de liberté pour se faire ses propres idées. Des moments de la vie racontés avec une si belle écriture que cela ne peut pas laisser de marbre


Je savais parfaitement ce que signifie prendre une photo, ce moment où on se retire du présent pour passer dans un futur irréel, où on se fige dans une fuite vers nulle part


Merci beaucoup à Pierre Furlan qui m’a envoyé ce livre, la lecture en était un plaisir en plus du bonheur de l’avoir eu en cadeau !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:23

Pierre Furlan Aa326
Ma route coupait droit à travers le monde
Présentation de l’éditeur
Trois nouvelles composent ce recueil où réalité et fiction se mêlent à la vie des personnages.
L'écriture de Pierre Furlan se nourrit d'images et de récits. Cadrages, points de vue, atmosphères... on pense au cinéma ou à la photographie. Ses personnages, hauts en couleurs, entretiennent les mêmes liens que lui avec une Amérique à la fois proche et lointaine, désenchantée et sans cesse renouvelée.
L’Amérique réussit bien à Pierre Furlan.

Dans deux des nouvelles il y a comme toile de fond la Californie qu’il connaît de sa propre vie.

Probablement il y a du vécu ou des souvenirs… mais il cache bien son jeu. Invention ou réalité, n’importe, le lecteur se retrouve dans cette atmosphère qu’on connaît d’auteurs américains.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par kenavo Lun 19 Mar - 5:23

Pierre Furlan A41
Le livre des îles noires : Vies de Fletcher
Présentation de l’éditeur
En 1923, l'aventurier anglais R J Fletcher quitte les Nouvelles-Hébrides (elles deviendront plus tard le Vanuatu), laissant là l'enfant qu'il a eu d'une Mélanésienne. Epuisé, sans le sou, il ne se doute pas que dans une autre vie et sous le pseudonyme d'Asterisk il sera un auteur célèbre pour avoir écrit des lettres scandaleuses dépeignant les Nouvelles-Hébrides comme des "îles d'illusion" plus infernales que paradisiaques. Presque un siècle plus tard, Pierre Furlan parcourt à son tour l'île d'Epi. Guidé par la petite-fille mélanésienne de Fletcher, il reconstitue l'histoire mouvementée du célèbre auteur sous un nouvel éclairage : celui de la génération qui a connu l'indépendance. Les événements relatés dans ce récit sont véridiques, comme le sont les lettres de R J Fletcher retrouvées et publiées ici pour la première fois.
Lors de mon voyage autour du monde en livres, j’avais fait un tout petit séjour dans l’archipel de Vanuatu avec le livre de Paul Theroux, Les îles heureuses d'Océanie. Après ma lecture du livre de Pierre Furlan je peux maintenant dire que j’ai vraiment « visité » cette partie du monde Wink

La première rencontre avec cet auteur s’est aussi faite à travers un personnage réel dont il a écrit une très belle «biographie romancée». Une fois de plus je suis conquise par ce genre et le personnage de R.J. Fletcher m’a donné l’occasion de faire un dépaysement… total !

Au début il y a la mention ‘roman’, mais c’est bien de regarder de plus près le titre « le livre… » et c’est tout à fait cela. Bien plus qu’un ‘simple’ roman. Un documentaire, une biographie romancée, le reportage d’un voyage, des bouts d’histoire du Vanuatu.
C’est fascinant, intéressant, éblouissant… j’étais emportée dès le début et je vivais tout près de tous ces gens qu’on rencontre tout au long du livre. Surtout la chaleur est palpable.

Par moment j’ai pensé au roman Seigneurs du thé de Hella S. Haasse qui avait aussi combiné roman et impressions de voyage plus recherches personnelles.
La partie roman devient dans les deux livres une aventure et la partie des recherches est écrit si fluidement, cela se lit tout seul.

Merci encore une fois à Pierre Furlan d’avoir pensé à moi pour m’envoyer ses deux nouveaux livres. Que de beaux voyages en sa compagnie…

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Furlan Empty Re: Pierre Furlan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum