Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

Claire Gondor

Aller en bas

Claire Gondor Empty Claire Gondor

Message par kenavo Dim 17 Juin - 7:03

Claire Gondor A735

Claire Gondor, dans la robe de papier du roman (une superbe création de Javier Camarillo)


Claire Gondor est née un jour de Fête des Mères, elle a grandi en Bourgogne dans les années 80 et a ainsi survécu à la mode de la banane, des fuseaux à paillettes et du bandana.

Elle vit aujourd’hui dans un département de terres et d’eau où les splendides levers de soleil l’aident à oublier les hérésies vestimentaires de sa jeunesse.

Elle aurait été aperçue à de nombreuses reprises dans des médiathèques, des librairies, des salons du livre ou encore, appareil photo à la main, en train d’immortaliser la beauté du réel et les reflets des lumières dans les rues.

Le Cœur à l’aiguille est son premier roman.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Claire Gondor Empty Re: Claire Gondor

Message par kenavo Dim 17 Juin - 7:04

Claire Gondor A37
Le Coeur à l’aiguille
Présentation de l’éditeur
« Alors elle l’a préparée, jour et nuit, sa robe de mariage, avec ses mots à lui, et si elle le pouvait, elle les coudrait à même sa peau, elle se les tatouerait à l’aiguille et au fil, sur les seins et sur les hanches, pour en sentir la morsure, pour ne jamais être distraite de lui. »

Banlieue parisienne, années 2000. Soir après soir, Leïla se penche sur son chef-d’œuvre d’encre et de papier : une robe constituée des cinquante-six lettres que lui a adressées Dan, son promis parti au loin. 

Au fil des chapitres se dessine la trame de leur histoire commune : leurs rencontres, leur complicité, leur quotidien, les petits riens qui donnent à tout amour son relief si particulier. Chaque missive fait ressurgir un souvenir, un paysage, une sensation, qui éclairent peu à peu la géographie de leur intimité passée.

Un premier roman délicat où l’on suit l’aiguille qui raccommodera le cœur meurtri d’une jeune fiancée.
Claire Gondor Aa470

Mea culpa. Je suis grande adepte de la maison d’édition allemande Wagenbach et quand j’ai vu ce titre, Une robe d’encre et de papier (j’aime mieux que celui en français), parmi leurs nouveautés, je n’ai même pas cherché plus loin et je l’ai acheté.

Ce n’est qu’après que j’ai remarqué la petite notice au début : traduit du français… et zut !

Cela ne m’est plus arrivé depuis longtemps de lire un livre d’origine français dans une autre langue… mais bon… me fiant au talent de la traductrice j’ai passé un sublime moment avec ce livre.

Une idée inouïe, coudre une robe avec les lettres de son ami pour réussir à faire son deuil.

Dès les premières pages on est tout près de Leïla et on lui regarde au-dessus ses épaules pour suivre l’évolution de son œuvre.

En même temps il a tous ces retours dans le passé, aussi bien dans celui de leur romance que celle de sa jeunesse.

C’est touchant et très beau… un roman qui met du baume au cœur…


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum