-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + Casque filaire ...
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

Chloé Delaume

+2
domreader
Queenie
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Chloé Delaume Empty Chloé Delaume

Message par Queenie Ven 22 Mar - 8:56

Chloé Delaume R7jr1710
Une autrice qui me tient beaucoup à cœur. J'en parle j'en parle, et trouve rarement des personnes qui ont l'air de l'avoir lu ou de s'y intéresser. Mais j'insiste parce que je trouve ses livres extraordinaires.

Son écriture est particulièrement intéressante : en recherche perpétuelle, en mouvement, on a l'impression de lire une langue qui a une vie propre plutôt que de simples mots.
Après il faut accepter de se laisser aller, de se laisser bercer, de ne pas tout comprendre au premier abord.
Ses livres sont une expérience littéraire avant tout, enfin pour moi.


Bibliographie

Romans et récits
2000 Les Mouflettes d’Atropos,
2001 Le Cri du sablier,
2001 Mes week-ends sont pire que les vôtres,
2003 La Vanité des somnambules,
2003 Monologue pour épluchures d’Atrides,
2003 Corpus Simsi. Incarnation virtuellement temporaire,
2004 Certainement pas,
2005 Les Juins ont tous la même peau. Rapport sur Boris Vian,
2006 J'habite dans la télévision,
2007 La nuit je suis Buffy Summers,
2007 Chanson de geste & opinions,
2007 La Dernière Fille avant la guerre,
2009 Dans ma maison sous terre,
2009 Narcisse et ses aiguilles,
2011 Le Deuil des deux syllabes,
2012 Une femme avec personne dedans
2012 Perceptions, illustrations de François Alary,
2013 Où le sang nous appelle
2016 Les sorcières de la République
Théâtre
2007 Transhumances,
2009 Eden matin midi et soir, illustrations de François Alary,
2010 Au commencement était l'adverbe, illustrations de François Alary,

Essais
2007 Neuf leçons de littérature, en collaboration avec Michel Butor, Pierrette Fleutiaux, et Hédi Kaddour,
2008 S'écrire mode d'emploi,
2010 La règle du Je. Autofiction : un essai,
2018 Mes bien chères soeurs

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Les mouflettes d'Atropos

Message par Queenie Ven 22 Mar - 8:59

Chloé Delaume 41210310
Les mouflettes d'Atropos. (2000)



Difficile, même très compliqué de résumé ce livre. C'est plus une voix, une multitude de voix, une voix de femme, qui s'en échappe plutôt qu'une histoire.
Une femme (ou plusieurs, tant le personnage peut paraître schizophrénique) se raconte, se vit. Prostituée "classique" et prostituée "du quotidien". Une femme qui se construit, se détruit, sous la coupe de l'Homme. De cet être qui a le pouvoir et la force, qui a la facilité de vivre, alors que la femme a le combat d'exister.

Un livre qui est plus une expérience littéraire impressionnante, qui prend aux tripes, qu'un simple roman.
Certains passages sonnent et résonnent, non seulement par leurs signifiants mais également dans leurs signifiés.
Des phrases qui ont une musicalité, un rythme qui accordent les pensées. J'ai lu plusieurs passages à voix haute, l'impression évidente que du sens se cachait dans le son. Et je n'avais pas tort : dans la bouche, les mots ont une vie propre.
L'écriture de Chloé Delaume claque, retentit, vibre, frémis, mugit et gronde.

Lire un livre de Delaume est un passage obligé pour qui veut découvrir un auteur qui fait vivre la langue, son style rappelle vraiment les grands auteurs de théâtre contemporain (Koltès - Novarina - Bataille...). Dommage qu'on ne lui accorde pas une plus grande place dans les rayons des librairies...

Lors d'une interview sur zone-litteraire.com :

Chloé Delaume a écrit:
"Certains mots ne sont là que pour des raisons de musicalité et de connotation sonore. Je n'ai pas peur du vol d'Icare à la Queneau. Les mots ont pour moi une certaine autonomie. Michel Surya dit que le rapport entre le livre et ses lecteurs est une affaire de malentendu et je pense qu'il a raison. Des personnes peuvent avoir lu quelque chose de très différent de ce que j'ai pensé écrire et c'est une richesse supplémentaire."

Citation :

Quand ça traîne trop je réalise. Il ne faut pas réaliser. Surtout pas. Tout est normal y'a rien à dire tout est normal. Alors. Je quête à en perdre la tête strangulée dans des bras audacieux. Fixation jusqu'aux larmes d'un coin de l'oreiller d'un liseré du drap blanc d'un grain sur la moquette d'une peluche sur la laine d'une lézarde au plafond de la repousse inopinée de ma peau sur les cuticules. Le Graal de la lobotomie. Le doigt du Roi Pêcheur me malaxant la moule. Vulve bleue tuméfiée. Grondement de l'impuissance. Souffle court. Les valves défoncées à grands coups de bélier. Tirez la bobinette et la chevillette chairs à ras. Morceaux de bronches qui volettent en éclats. Ces petits poings qui cognent le poumon le poumon vous dis-je la mouflette a une voix de tête qu'elle a dure soit dit en passant je l'entends je l'entends vous dis-je impossible de baîllonner.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Les juins ont tous la même peau

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:01

Chloé Delaume Les_ju10
Les juins ont tous la même peau (2005)

Comment Chloé Delaume devient Chloé Delaume après sa "rencontre" avec l'auteur Boris Vian. Rencontre de papier, de livre.
Comment elle tombe amoureuse, éperdument passionnée pour cet écrivain mort il y a si longtemps, avant qu'elle ne puisse l'approcher
Et puis la découverte que peut-être l'homme Boris Vian ne lui aurait pas tant plu que ça. Que finalement ce qu'elle aime c'est Boris Vian Boris. L'auteur, l'écrivain, les livres.
Difficulté à accepter cette semie trahison, cette dichotomie.

un livre sur cette impression, au détour de pages, qu'un auteur nous connait parfaitement, parle avec nos mots. Est nous.
Histoire d'une écriture, d'une passion, d'un lien.

Un texte magnifique. Une ode, un hommage, une rencontre par l'écriture.
qui n'a jamais eu cette impression qu'un auteur nous comprenait totalement, mieux que quiconque ?

Il est des phrases ainsi, qui paraissent anodines, naïves même disent certains, des phrases qui semblent douces, discrètes, tenant du petit rien, du petit rien du tout. Il n'est pas malheureux, dit la souris, il a de la peine.Il faut tendre l'oreille qu'elles puissent y chuchoter, elles qui n'ont pas les armes du pompeux baroquisme, elles qui ne simulent pas, leur père n'est pas faiseur et elles sont si fragiles qu'elles risquent à chaque instant de se faner d'oubli

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Corpus Simsi

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:03

Chloé Delaume Corpus10
Corpus Simsi (2003)


Un livre qui à mon avis ne peut vraiment s'apprécier si on a beaucoup aimé et joué au jeu Les Sims.
Chloé Delaume y raconte son histoire, l'histoire de Chloé Delaume, personnage de romans qui a du mal à trouver sa place dans les livres et semblent parvenir à trouver ses aises lorsqu'elle découvre le monde des sims et s'incarne en un personnage virtuel.

Un livre qui parle du rapport au jeu, la notion de temps qui se dilue, la construction d'une psychologie égocentrée qui n'agit que pour son bien.

On retrouve un peu la langue de Delaume, moins travaillée il me semble, moins vivante, peut-être parce que Chloé Delaume est un Sim : un être pixellisé, qui agit, vit mais n'a pas vraiment de profondeur.

Quelques pointes d'humour et un rapport au jeu qui rappelle mes propres sensations, un livre qui apparemment est la trace qu'il reste d'une lecture spectacle. Finalement ça devait être très intéressant à voir, ça l'est sûrement un petit moins à lire.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty la vanité des somnambules

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:07

Chloé Delaume Delaum10
La vanité des somnambules
Edition : Farrago - Léo Scheer (2002)

Le personnage de fiction Chloé Delaume veut prendre le pouvoir sur l'être vivant qu'il occupe. Il refuse de finir dans un livre qu'on referme et qu'on oubli. Au détour des nuits somnambules, il prend de plus en plus d'espace. Face à cette invasion le corps réagit, refuse, se bat. C'est une véritable quête identitaire qui commence, qui se métamorphose, pour un corps qui s'est trop enfoncé dans le mensonge et qui aujourd'hui se voit menacé de disparaître sous la force de l'affabulation.

Après Les mouflettes d'Atropos et Le cri du sablier, Delaume revient sur les conséquences d'un être qui s'est enfermé dans un monde mensongé, qui s'est créé un univers pour se protéger de la réalité et qui est sur le point de se perdre.

Les mots ont encore à la fois beaucoup de chair, de consistance charnelle (la sensation de les entendre, de les sentir percuter les tympans, griffer la peau) et en même temps ont une puissance évocatrice et mentale forte.
C'est une lutte entre le corps et l'esprit. Parfois les deux mondes se mêlent, se mélangent, et les écritures deviennent sibyllines, denses, un magma limite indigeste et écœurant. C'est le cœur de la lutte, là où les émotions débordent, c'est étouffant : on a l'impression de palper les réflexions sous nos doigts.

C'est incroyable comme l'écriture de Delaume arrive à se métamorphoser entre les fois où c'est le personnage de fiction qui s'exprime et celle où c'est le corps qui tente de reprendre le pouvoir.

Un roman dans lequel il est difficile d'entrer, comme tous les livres de Delaume, mais qui pour moi est toujours si intense et hurlant de vérité. Je pense qu'il est tout de même mieux d'avoir lu les précédents livres de Chloé Delaume avant d'attaquer celui-là, il est directement lié aux mouflettes et au sablier. Une grande part d'autobiographie se mêle méchamment aux fantasmes paranoïaques et schizophréniques.


Je m'appelle Chloé Delaume. J'ai pris possession du corps qui m'était destiné. Une chair attendrie par les coups. Dans laquelle j'étais sûre de rentrer comme dans du beurre. Dans du beurre un peu rance. A trop tourner de l'oeil le lactose s'en ressent. Un corps lardé si jeune que la réalité ne pouvait être sienne. Un corps suant par chaque pore la crainte et le déni. Un corps qui survivait pour la simple raison qu'il n'était pas au monde. Un corps sur lequel s'érigeait palimpseste cahier de doléances stylet mis à l'index. Un corps sans nom aucun. Appellations changeantes au gré des circonstances. Qui se serait vidangé d'un improbable soi. Un corps qui se serait tu. Éclabousse fibrine. Un corps lucide et souple de sa propre vacuité. Suppliant suppression chaque orée de printemps. Un corps fuyant. Lombricillant l'écume de ses jours mis à nu. Un corps écartelé aux grammaires salicornes. Fiancé du verbe être et des guillemets rompus. Solitude isocèle désertion trinité. Un corps trop sporadique bercé mathématiques souterraines matinales. Qui cloche à l'asymptote et glace à l'atropine. Un corps qui n'attendait que moi.



_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty J'habite dans la télévision

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:10

Chloé Delaume Delaum10
J'habite dans la télévision (2006)

22 mois pendant lesquels Chloé Delaume n'a fait que regarder la télévision. Pour éprouver ce qu'est ce "temps de cerveau disponible".

Ce livre est une sorte de mélange de tout et n'importe quoi : des chiffres, des articles, des impressions de Chloé, des comptes rendus d'émission.

Pas de quoi être très enthousiaste (mouais.. un livre de Delaume que j'ai pas trop aimé)... Je pensais que ce livre serait réellement le rapport d'une immersion... avec la force de l'écriture de l'auteur. Mais non, c'est une suite de mini chapitres oscillant entre le rapport façon essai et le vécu biographique distancié.

Quelques passages sont drôles, bien trouvés, et avec plus d'intensité, ce qui fait d'autant plus regretter que tout le reste tombe dans des platitudes ennuyantes. Évidemment les meilleurs passages sont ceux où Chloé Delaume plonge en elle-même.
Mais bon... c'est globalement un bonbon sucré-acide qui manque de saveur.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty La nuit je suis Buffy Summers

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:12

Chloé Delaume La-nui10
La nuit je suis Buffy Summers (2007)

Un livre construit sur le principe des livres dont vous êtes le héros, couplé avec une sorte de Spin Off littéraire de la série Buffy Contre les Vampires, voilà le principe de ce livre écrit par ClassyClasse Chloé Delaume.

Alors, je ne sais pas trop comment ça ferait pour ceux qui ne connaissent pas trop la série... Mais je pense que ça reste très faisable et compréhensible. Surtout que Chloé Delaume s'est amusée à partir d'un épisode de la série où Buffy se réveille dans un hôpital psychiatrique et s'aperçoit qu'en fait, tout son monde "normal" de tueuse de vampires... etc... n'est qu'en fait qu'un délire mental.

On se réveille donc à l'hôpital, on sait pas vraiment qui on est et ce qu'on doit faire, on sait juste qu'on veut s'en aller de là. Et au fur et à mesure des pages, on découvre qu'il se passe un trafic étrange dans cet endroit (trafic de foetus, de rites sacrificiels pour nourrir une sorte de démon. Classique de Buffy quoi).
Et puis on rencontre des gens qui semblent vouloir démanteler tout ça, savoir ce qui se passe derrière et stopper les coupables cinglés.

En tout premier lieu de lecture, de premier essai fini trop vite, et gagné trop vite (et sans tricher!) : c'est un petit plaisir tout plein de sourires que ce livre. Chloé Delaume manipule parfaitement son écriture de manière à poser une ambiance glauquissime, et à enchaîner avec des moments complètement absurdes, ridicules... un peu dans l'esprit de la série tv quoi. Avec des répliques n'importe comment, qui mettent en abîme à la fois la série, le livre, le lecteur, le personnage principal.

Faut que je me le refasse dans un sens ou dans un autre, pour découvrir un peu plus de cet univers, j'ai du prendre des raccourcis, il me manque des éléments et j'ai tué trop vite les méchants pas beaux.

Par contre, Chloé Delaume n'a pas trop repris les traits de caractères, les façons de s'exprimer des personnages connus de la série. Elle se les approprié, sur le coup c'est un peu dommage, et puis finalement ça va. On retrouve des trucs (pour ceux qui connaissent bien la série), et ça fait toujours sourire.

Vraiment pas un incontournable de Chloé Delaume, mais un vrai moment de plaisir et de jeux, et ça fait du bien de la lire comme ça aussi. Qu'elle parvienne à faire rire de ses jeux de mots d'expression.
Elle m'a épaté de légèreté ! Quand elle veut, elle m'en refait un comme ça !


_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Dans ma maison sous terre

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:18

Chloé Delaume 16711310
Dans ma maison sous terre. (2009)

Ce livre est vraiment différent de ce que j'ai pu lire de Chloé Delaume.
L'écriture est toute limpide, elle glisse, comme pour suivre les déambulations "tranquilles" entre les tombes, entre les histoires.
Des anecdotes qui sont très fortes, des moments d'expression des sentiments, de la colère, qui sont vraiment très justes. Mais ça reste distant. Géré, maîtrisé.
J'attendais le moment où ça allait péter. Autant stylistiquement que narrativement. Et puis non. Mais ça a une logique par rapport à l'histoire, au résultat. C'est juste que c'est moins "fort" du coup.

Chloé Delaume disait dans une émission qu'elle avait essayé de "prendre soin" du lecteur pour ce livre, de ne pas le confronter immédiatement avec un style frappeur et difficile d'accès. Qu'elle l'amenait doucement vers l'essence de son style, sa recherche.
J'ai attendu ce moment, je l'ai pas vu. Je suis un peu déçue.

Mais ça reste un livre à relire, sur le deuil, sur la colère la culpabilité. Chloé Delaume arrive toujours à donner chair à des sentiments paradoxaux. ça dit bien les choses, ça creuse là où ça fait mal.

Ce n'est pas un livre "percutant", c'est un livre qui prend le temps de dire, de s'exposer, il trouble sur la longueur, et presque sans qu'on s'en rende compte.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Une femme avec personne dedans

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:20

Chloé Delaume Une-fe10
Une femme avec personne dedans (2012)



Ce livre se savoure. Terriblement bien écrit. Avec des bouts qui s'emmêlent, s'entrechoquent, se tourmentent, se tiraillent, se suivent, s'entraînent.

C'est le Je qui tente de s'échapper du Nous (couple). Et dans la structure même du texte, on sent ce mouvement de va et vient, d'envie de liberté, de peur de solitude. Des deux voix qui luttent, se cherchent, se lancent des défis.

C'est une destruction pour une reconstruction.

Un trop plein qui se décharge.

Elle n'avait pas le choix, il fallait opérer, après six ans, oui, opérer, le Nous la dévorait, son Je s'affadissait, elle se perdait de vue, dilution dans l'eau tiède. Ce qu'elle éprouvait pour lui, ce n'était plus de l'amour, c'était de la tendresse teintée de lassitude. Elle sentait la rancoeur pousser en métastase à la moindre remarque, or elles étaient légion. Elle avait essayé, vraiment, tout essayé. Cécité y compris. Reporter le moment où la porte franchie elle actait désormais non, plus la moindre chance. Elle savait qu'en partant elle lui arracherait le cœur. Le costume de bourreau se porte sans épaulettes ; l'uniforme, quel qu'il soit, lui va très mal au teint.

Ce soir c'est la pleine lune, juillet, l'épreuve, la pluie lave mes tumeurs, le sable se retire sur de fines cicatrices. Seule et face au miroir, je fixe mes pupilles. Infime fissure, le regard glisse. Brisé en sa surface, mon reflet n'y est plus. La psyché nargue, vacante, l'ébène ceint mon absence, me voilà sans contours, serais-je à reconstruire de qui suis-je le vestige serais-je légion, oui je le crois. La moiteur est violente, juillet se veut l'épreuve j'ignore quand elle cessera. Je fixe mes pupilles, infimes sutures, le regard crisse. C'est aux serres des iris que l'on doit l'air hideux qui se crécelle en cuivres. Je est tellement un Autre, j'aurais pu m'en douter. Tracer soi-même tracer arc-en-ciel ligne de vie. Personnage de fiction, au-delà du papier s'inscrire en héroïne, quand bien même minuscule. Telle est ma volonté, aussi sera-t-elle faite : c'est moi qui pose les règles puisque c'est ma partie. Depuis le temps, tout de même, ils devraient s'être habitués.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par Queenie Ven 22 Mar - 9:29

Voilà je vous ai presque tout balancé d'un coup, car elle vient de sortir un nouvel ouvrage : Mes bien chères soeurs, qui fait son bonhomme de chemin, et la fait de nouveau sortir de la confidentialité.

Chloé Delaume Cvt_me10
Mes bien chères soeurs (2019)

Dans son style qui joue avec les mots, qui frappent juste, le petit sourire en coin et le poing levé, Chloé Delaume délivre un pamphlet féministe.
Elle donne parole, elle prend parole, elle la femme cisgenre hétérosexuelle (comme elle se définie elle-même, alors que tout de même, elle a "expérimenté") : alors que cette parole ne lui semblait presque non légitime, et qu'elle la laissait aux autres femmes, celles plus touchées par la violence au quotidien : les lesbiennes, les transgenres, les travesties...

Mais #metoo a libéré la parole de toutes les femmes.
A libéré la parole de Chloé Delaume.
Le patriarcat est à terre, il est temps de le piétiner, et l'enterrer.

Et pour cela, dans cette langue joyeuse, piquante et percutante, l'autrice donne les coups.
Prône la sororité ! Car il est temps, aussi, que les femmes se tiennent la main, cesse de jouer le jeu de la concurrence, de la comparaison, du jugement, qui divise, qu'elles se lient, et s'élèvent.

Un bout de texte court et incisif à lire.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par domreader Sam 23 Mar - 9:27

Il faut vraiment que je me penche sur cette auteure !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3420
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par Queenie Sam 23 Mar - 10:12

Oui !

J'ai du mal à trouver des membres pour mon fan club !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Le coeur synthétique

Message par Queenie Dim 13 Sep - 11:26

Chloé Delaume Coeur_10
Le cœur synthétique
ed. Seuil (août 2020)

Chloé Delaume se met au roman ! à la fiction !

Après des années d'auto-fiction, des années d'essais, d'expérimentations linguistiques et personnelles, Chloé Delaume signe un livre sociétal, drôle, fluide, caustique, et féministe.

Adélaïde a une quarantaine d'années, vient de quitter son compagnon, s'installe dans un tout petit appartement, où les multiples livres emplissent les étagères, font des piles dans les coins, rétrécissent l'espace.
Atteinte de "l'épousite aigue", dès qu'elle rencontre un homme, croise un regard, s'imagine aussitôt la vie de couple, le confort matériel et la sécurité qu'elle apporte.
Mais, à son âge se pose aussi le problème de la "date de péremption" du corps. Une femme, dans notre société, c'est forcément beaucoup moins séduisant passé la quarantaine.

On va donc suivre Adélaïde dans ses pérégrinations de femme cherchant compagnon, faisant face à son invisibilité, aux échecs, aux déceptions, mais aussi, trouvant la force de dresser la tête petit à petit, de se détacher de ses diktats patriarcaux. Entourée de ses amies, dans des soirées où magie blanche et sororité lui permettent de se déconstruire pour mieux se reconstruire, entière dans un monde qui l'a disait "moitié de" tant qu'elle n'était pas en couple, elle va éclore à elle-même.

Un roman délicieux, piquant, où la langue de Delaume se délie dans un style où les mots dansent, virevoltent, frappent et sautillent.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6976
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par Liseron Dim 13 Sep - 12:57

Je découvre ce fil et cette auteure ! Tu as l'air "addict", je commencerai sans doute par ce roman alors !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4113
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par Aeriale Lun 14 Sep - 8:25

Bizarrement je croyais l'avoir déjà lue et non. Je m'en serais souvenue vu cette forme particulière d'écriture. Et son parcours que j'ignorais. 

@Queenie n'en n'a raté aucun, en tout cas!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11399
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Chloé Delaume Empty Re: Chloé Delaume

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum