-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

Marco Vichi

4 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Marco Vichi Empty Marco Vichi

Message par kenavo Mar 26 Mar - 6:18

Marco Vichi A25


Marco Vichi, né le 20 novembre 1957 à Florence, est un écrivain italien, auteur de roman.


source et suite


Bibliographie

2002 Il commissario Bordelli / Le Commissaire Bordelli, situé en 1963
2003 Una brutta faccenda / Une sale affaire, situé en 1964
2004 Il nuovo venuto (version anglaise : Death in Sardinia), situé en 1965
2005 Perché dollari?
2006 Morto due volte
2009 Morte a Firenze / Mort à Florence, situé en 1966
2011 La forza del destino (version anglaise: Death in the Tuscan Hills), situé en 1967
2014 Fantasmi del passato (version anglaise: Ghosts of the Past), situé en 1967
2017 Nel più bel sogno

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Mar 26 Mar - 6:19

Marco Vichi A392
Le Commissaire Bordelli
Présentation de l’éditeur
Découvrez la première enquête du commissaire Bordelli dans la Florence de 1963 : un petit bijou écrit par un maître dans l'art des mots
Florence, été 1963. Le commissaire Bordelli est appelé dans une somptueuse villa dont la propriétaire ne donne plus de nouvelles. Il trouve la vieille femme inanimée sur son lit, ayant succombé apparemment à une violente crise d'asthme. Mais, devant cette scène trop parfaite, le doute s'installe rapidement, et les analyses médicales vont venir confirmer qu'il s'agit d'un meurtre. Bordelli mène l'enquête, aidé du jeune Piras et entouré de personnages hauts en couleur – Diotivede, le médecin légiste ; Dante, le frère de la défunte, scientifique génial et excentrique ; Botta, voleur et cuisinier hors pair ; Rosa, prostituée au grand cœur...
Désabusé, nostalgique, solitaire, mais gourmand et bon vivant, le commissaire se meut dans une Florence déserte écrasée par une chape de chaleur, au volant de sa Coccinelle et poursuivi par ses souvenirs de la guerre et de la Résistance.
La voiture du commissaire… trop chou Wink
Marco Vichi A738

Après mes enquêtes à Florence aux côtés du Maresciallo Guarnaccia, personnage fameux, inventé par Magdalen Nabb, me voilà de retour dans cette ville.

Marco Vichi a choisi de situer ses enquêtes aux débuts des années 60.
Je ne saurais pas dire pourquoi, mais cela ne fait pas de mal de retrouver un monde sans portable ni internet Cool

Contrairement au sous-préfet Rocco Schiavone d’Antonio Manzini, l’inspecteur Bordelli est un modèle de présentation en ce qui concerne bonnes manières, gentillesse… et surtout avec un cœur en or.

Mais pour tous ceux qui aiment les policiers « classiques» je recommande de passer plutôt le tour. Le cher Bordelli est bavard… très bavard… t-r-è-s bavard !

L’enquête et la recherche pour trouver le meurtrier auraient pu se faire sur 50 pages… mais il entoure le tout avec des souvenirs de la guerre dont son héros garde toujours pleins d’images en tête, des discussions avec des amis, une soirée avec eux atour d’un bon repas arosé… bref, tout sauf mener une enquête.

En ce qui me concerne, j’aime bien ce genre qui fait combinaison entre roman et policier. Là où la recherche de l’assassin devient secondaire on peut trouver de bons moments de littérature.

Sur neuf romans de la série de l’inspecteur Bordelli, il n’y a pour l’instant seulement trois traduits en français, je vais certainement lire ceux-là, et prolonger mon séjour dans la ville probablement avec ceux traduits en anglais.

Marco Vichi A402

Florence, début 1960s, Vincenzo Balocchi

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Lun 8 Avr - 6:14

Marco Vichi A755
Une sale affaire
Présentation de l’éditeur
Une nouvelle enquête du commissaire Bordelli, héros subtil et attachant, dans la Florence des années 1960

Avril 1964, le printemps ne semble pas vouloir arriver à Florence, dont le ciel gris et humide ne présage rien de bon. A quelques jours d'écart, deux fillettes sont retrouvées assassinées, chacune porte des marques d'étranglement et de morsures. Aucun indice, aucune trace, aucun suspect, le commissaire Bordelli piétine.
Et pour ne rien arranger, son ami Casimiro, qui avait fait d'étranges découvertes sur les hauteurs de Fiesole, s'est évanoui dans la nature et le pire est à envisager. Les deux affaires sont-elles liées ?

Comme à son habitude, Bordelli est entouré de personnages hauts en couleur : le jeune Piras qui apprend le métier auprès de lui ; Diotivede, le vieux médecin légiste au visage enfantin ; Toto, merveilleux et bavard cuisinier de la trattoria Da Cesare ; Rosa, ancienne prostituée et plus chère amie...
Entouré mais toujours solitaire et nostalgique, désabusé mais aimant la vie, là sont bien les paradoxes de ce héros subtil et attachant que le lecteur sera ravi de retrouver ou de découvrir.
Après ma première lecture j’étais bien partante de continuer avec le commissaire Bordelli.

Et tout comme le premier volet il est toujours aussi bavard. Il se retrouve avec des amis, discute de tout et de rien, fume quantité de cigarettes, bien que les jours commencent toujours avec sa ferme intention de réduire sa consommation. En quelque sorte on a l’impression qu’il ne s’occupe très peu des enquêtes qui sont à résoudre… mais il arrive à trouver la solution.

Le chemin pour en arriver là me plait assez bien. Une fois de plus, ceci n’est pas une série pour les amateurs de policiers classiques. Ceux avec le commissaire qui va poser plein de question, qui va soupçonner au moins deux à trois personnes d’avoir commis le meurtre pour finalement trouver vers la fin le coupable.

Bordelli soupçonne dès le début un et un seul… et il s’agit seulement de trouver comment le prouver.

Si on aime des histoires avec plein de détours et méandre, en voilà le héros qu’il faut pour passer quelques bons moments.

Marco Vichi A758

Le chemin vers Fiesole qui se trouve un peu en dehors de Florence

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par Aeriale Lun 8 Avr - 21:46

Moi qui ne suis pas habituée aux classiques du genre, je crois que ça me plairait bien, ce genre de policiers qui n’en n’est pas vraiment un, avec des détours et des bavardages où se perdre. 
Et puis l’Italie des années 60 et la Coccinelle, j’aime drunken

Sympathique présentation en tout cas, Kena :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Mar 9 Avr - 5:43

oui, l'inspecteur Bordelli pourrait te plaire... il est vraiment un personnage sympa et attachant, les enquêtes se font un peu dans le fond et pour le reste on  se balade à Florence, on mange de bonnes choses et toujours en bonne compagnie... bref, c'est le dolce farniente exquis Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Lun 15 Avr - 6:53

Marco Vichi A411
Death in Sardinia
Présentation de l’éditeur
Florence, 1965. A man is found murdered, a pair of scissors stuck through his throat. Only one thing is known about him - he was a loan shark, who ruined and blackmailed the vulnerable men and women who would come to him for help.
Inspector Bordelli prepares to launch a murder investigation. But the case will be a tough one for him, arousing mixed emotions: the desire for justice conflicting with a deep hostility for the victim. And he is missing his young police sidekick, Piras, who is convalescing at his parents' home in Sardinia.
But Piras hasn't been recuperating for long before he too has a mysterious death to deal with . . .
En regardant de plus près les informations concernant les épisodes avec l’inspecteur Bordelli, on peut voir que l’auteur a mis le début de sa série en 1963.

Les deux volets qui ne sont pas traduits jusqu’aujourd’hui (ni en français, ni en anglais), Perché dollari et Morto due volte se déroulent en 1957, respectivement 1958.

Mais pourquoi il n’y a pas de traduction française pour ce troisième volet, se situant dans l’ordre chronologique, je ne le comprends pas.

Je sors en tout cas totalement enthousiaste. Je pense que c’est mon préféré jusqu’à présent de Marco Vichi.

Faut quand même aussi noter qu’il s’agit avec lui en effet pas du genre « typique » de policiers. Il y a tout plein dans ses descriptions qui n’ont rien, mais vraiment rien à voir avec l’enquête.

On se retrouve plutôt dans un roman où il y a par hasard un meurtre et un inspecteur qui tente de chercher le coupable. A part cela, on mange beaucoup, on papote énormément, on fait des allers et retours dans Florence et surtout cette mort en Sardaigne contient deux enquêtes.

Bordelli à Florence et Piras qui se trouve en convalescence en Sardaigne va aussi résoudre l’énigme d’un suicide qui se présente finalement comme meurtre.

En plus je peux ajouter ce roman à mes lectures qui sentent Noël – les événements se situent entre le douze et trente-et-un décembre.

Vu le nombre de pages et mon rythme de lecture, j’ai passé plus de temps avec ce livre… et je suis presque triste de le quitter. Il s’agit vraiment d’un grand coup de cœur.

Marco Vichi Aa267

Suzie Herzog, Florence, Italy Christmas Stars

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par silou Lun 15 Avr - 11:47

help2 help2
Mais Kena, quand arrêteras-tu de te transformer en démon tentateur, c'est de saison, mais tout de même !
J'ai résisté au premier post, au deuxième, mais là ...
silou
silou

Messages : 205
Date d'inscription : 22/12/2016
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Mar 16 Avr - 7:10

blush2 mais l'inspecteur Bordelli est un chou... pourquoi lui résister??

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par silou Jeu 18 Avr - 10:21

Je n'ai pas résisté !
Un bon moment effectivement avec Le commissaire Bordelli, il est vraiment sympathique et attachant ce commissaire, quand a son bavardage c'est pile ce que j'aime. On a dit de lui "un policier qui a quelque chose de chandlérien".
Son jeune protégé sarde me plait bien aussi, j'espère qu'on va le retrouver par la suite mais je n'en doute pas. J'ai juste regretté de ne pas sentir davantage la présence de Florence.
silou
silou

Messages : 205
Date d'inscription : 22/12/2016
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Ven 19 Avr - 5:58

trop contente de te lire  cheers
silou a écrit:son bavardage c'est pile ce que j'aime
alors tu seras bien servi chez lui, au fur et à mesure qu'il continue avec son commissaire, le nombre de pages va aussi augmenter... et ce ne sera pas  parce que les enquêtes vont lui prendre plus de temps Wink

silou a écrit:Son jeune protégé sarde me plait bien aussi, j'espère qu'on va le retrouver par la suite mais je n'en doute pas.
oui, il sera plus ou moins présent, il va rester son collaborateur le plus proche

silou a écrit:J'ai juste regretté de ne pas sentir davantage la présence de Florence.
en effet, la ville est moins présente chez lui que dans les romans de Magdalen Nabb...
le prochain volet va parler des inondations de 1966 et dans cette histoire la ville va figurer beaucoup... mais ce sera aussi le tome dans lequel il va vendre son appartement et quitter la ville pour s'installer dans la campagne...
j'aime bien plus "Bordelli compagnard" que "Bordelli citadin" Laughing

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par silou Ven 19 Avr - 10:23

kenavo a écrit:le prochain volet va parler des inondations de 1966 et dans cette histoire la ville va figurer beaucoup... mais ce sera aussi le tome dans lequel il va vendre son appartement et quitter la ville pour s'installer dans la campagne...
j'aime bien plus "Bordelli compagnard" que "Bordelli citadin" Laughing
Les inondations de 1966, ça me tente bien, je vais suivre Bordelli de près. Petite pause tout de même de quelques semaines avant de passer par la médiathèque, le plaisir de l'attente ! et puis ma PAL penche dangereusement  Wink
silou
silou

Messages : 205
Date d'inscription : 22/12/2016
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Sam 20 Avr - 7:14

Marco Vichi Aaaaa598
Mort à Florence
Présentation de l’éditeur
Une nouvelle enquête chandlerienne du commissaire Bordelli, entouré de personnages hauts en couleurs, lors de la grande inondation de Florence en 1966

Novembre 1966. Giacomo, treize ans, disparaît à la sortie du collège. Faute d'indice, le commissaire Bordelli s'accroche à une mince piste qui le mènera parmi des nostalgiques du fascisme et de Mussolini. Plus que jamais hanté par la guerre, il affiche une humeur aussi noire que le ciel qui surplombe alors Florence. Rien ne le soulage, ni ses amis, ni son jeune bras droit Piras, ni les plats succulents de Toto, ni même la jolie jeune femme brune dont il fait la connaissance.

Quelques jours plus tard, sous l'effet des pluies torrentielles, l'Arno déborde et déverse dans les rues des flots de boue qui paralysent la ville. C'est l'occasion de découvrir un portrait sombre et inédit de la cité toscane où se démène un Bordelli désabusé, mais bien décidé à découvrir la vérité.

Cet opus a remporté en 2009 le prix Scerbanenco, la plus haute récompense du polar italien.
Tout comme Le Mystère Clementina de Magdalen Nabb, Mort à Florence parle aussi de ces terribles inondations de Florence en 1966.

Mais contrairement à Nabb, chez Vichi on est dans la boue. La partie avec les descriptions de la ville lors et après l’inondation emporte clairement sur la partie enquête… c’est presque un reportage-témoin.

En tout cas fascinant.

Et comme pour les autres enquêtes du commissaire Bordelli, il n’y a pas de recherche de coupables per se. Il le (dans ce cas les) connait et par après c’est sa quête de trouver le moyen de les convaincre.

Mais au cours de ses recherches il y a l’inondation, plein d’autres soucis à s’occuper et surtout, surtout l’amour qui frappe à sa porte…

Une fois de plus je suis subjuguée par son écriture, j’ai adoré suivre son héros dans toutes ses déambulations.

Extra !

Malheureusement la fin laisse le pauvre inspecteur désespéré… je vais avec impatience découvrir la suite…

Marco Vichi A798

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par Aeriale Sam 20 Avr - 10:26

Il me plairait assez je crois, cet inspecteur désabusé et amoureux ;-)

Noté!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11549
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Dim 21 Avr - 6:57

il est vraiment trop sympa... et c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de traductions de cette série disponible... on peut toujours espérer Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par kenavo Dim 28 Avr - 6:26

Marco Vichi A800
Death in the Tuscan Hills
Présentation de l’éditeur
Spring, 1967. The trail of tragedy and destruction that followed the previous winter's flood seems to have died down; Florence is beginning to recover. But Inspector Bordelli does not feel the same sense of relief - he has not had a moment's peace since his investigation of a young boy's murder went disastrously wrong.
Unsettled and embittered, Bordelli resigns from the force and leaves the city. He could not continue to work as a policeman while the perpetrators of such a terrible crime were still at large.
Now, in the solitude of his new home in the Tuscan hills, he spends his days cooking, going for long walks and learning to grow his own vegetables. But the thought of that case - of justice not served - is constantly with him. Until fate, in which he has never believed, unexpectedly offers him the chance of retribution.
Je ne peux pas tout à fait comprendre pourquoi il n’y a pas de traduction pour ce volet… il s’agit de la suite de l’enquête d’avant.

Celle-ci était restée inaboutie et voilà donc l’inspecteur qui a pris sa retraite et commence à planter ses légumes et vivre un dolce farniente dans les alentours de Florence.

À part que son dolce farniente n’en est pas tout à fait un…

Ce que j’ai en quelque sorte « reproché » à Rocco Schiavone d’Antonio Manzini (de faire ses propres règles), je laisse faire Bordelli sans cligner des yeux ? Oui, d’accord, lui il a le chic de quitter la police pour rendre justice à sa manière… mais cela reste quand même une décision à discuter.

Mais cela, il aime déjà le faire (aussi bien l’auteur que son inspecteur) et pour une fois je dois aussi dire que je ne suis pas tombée amoureuse (ni de l’auteur ni de son inspecteur), mais je trouve ce personnage tellement attachant et sympa… je voudrais bien faire partie de ses amies et surtout de ces diners quand il y a tous les amis de Bordelli autour d’une bonne table et qu’ils commencent à raconter des anecdotes.

Mais oui, je ne le dis pas pour la première fois, il ne s’agit vraiment pas tout à fait de policiers… mais de bien bons romans avec lesquels on passe un agréable moment.

Il me reste encore un autre épisode qui est traduit en anglais… et ensuite je ne peux qu’espérer qu’on va continuer les traductions, je veux continuer mes exploits avec cet inspecteur !

Je l’imagine bien dans cette maison en train de cuisiner, lire, recevoir ses amis…

Marco Vichi Aa677

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31178
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Marco Vichi Empty Re: Marco Vichi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum