Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

William Faulkner

+3
eXPie
Queenie
Arabella
7 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Mordicus Jeu 12 Jan - 20:08


Je veux tellement my mettre à Faulkner. Je suis sûre que je vais tomber amoureuse.
Mais je ne sais pas par quel titre commencer.

_________________
Misunderstood, yeah She's good I can tell
Though everyone tells me I'm under her spell
But I'll never leave her they don't know our deal
Mordicus
Mordicus

Messages : 403
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Invité Jeu 12 Jan - 20:22

Qu'est-ce qui te fait croire ça Mordicus ? c'est sa belle moustache qui t'attire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Mordicus Jeu 12 Jan - 20:59


Son style classe et suranné.

_________________
Misunderstood, yeah She's good I can tell
Though everyone tells me I'm under her spell
But I'll never leave her they don't know our deal
Mordicus
Mordicus

Messages : 403
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Jeu 12 Jan - 22:57

Mordicus a écrit:
Je veux tellement my mettre à Faulkner. Je suis sûre que je vais tomber amoureuse.
Mais je ne sais pas par quel titre commencer.

Mordicus a écrit:
Son style classe et suranné.

Classe c'est certain. Lumière d'août peut être pas mal pour commencer.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Mordicus Ven 13 Jan - 8:22

Mewci

_________________
Misunderstood, yeah She's good I can tell
Though everyone tells me I'm under her spell
But I'll never leave her they don't know our deal
Mordicus
Mordicus

Messages : 403
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Epi Sam 14 Jan - 15:20

Jamais lu encore mais j'ai Sanctuaire dans ma PAL (pour cette année !)

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Dim 29 Jan - 17:40

Le Hameau

Publié en 1940, le Hameau est le premier livre de la trilogie romanesque sur les Snopes ; lors d'une conférence à la presse Faulkner a déclaré avoir écrit le hameau à la fin des années 20.

L'action se passe dans le fameux comté de Yoknapatawpha comme la plupart des livres de Faulkner, mais il ne s'agit pas là, comme dans d'autres romans de nous raconter l'histoire et même plus exactement le déclin de grandes familles du Sud.

Au centre des récits se trouvent les Snopes, petits Blancs miséreux, et au premier chef Flem, personnage retors et décidé à arriver par tous les moyens. le hameau se passe dans une communauté rurale, ou moitié par ruse, moitié par la peur qu'il inspire, Flem s'installe, fait venir un certain nombre de membres de sa famille ; il trouve là le premier barreau de l'échelle sociale qui lui permettra son fabuleuse ascension, qui nous sera contée dans les tomes suivants de la trilogie.

Le hameau comprend 4 parties, on pourrait presque les lire séparément comme des nouvelles, sauf que lus ensemble ils prennent une signification tout à fait différente, s'éclairant et se complétant l'une l'autre, comme une mélodie à plusieurs voix. Nous découvrons l'arrivée et l'installation de Flem, puis d'autres membres de sa famille, nous suivons aussi la destinée d'Eula, fille du notable du coin, Wille Varner, qui deviendra la femme de Flem.

Un très beau roman, d'une très grande richesse, aussi bien dans la construction que dans les thèmes abordés, décrivant d'une façon très attachante des personnages terriblement humains.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Dim 29 Jan - 17:41

La Ville

Publié en 1957, c'est à dire 17 après le hameau, La ville est le deuxième volet de la trilogie des Snopes. Nous retrouvons au centre le personnage de Flem, dévoré d'ambition, à qui son mariage avec Eula et une vente malhonnête d'un bien appartennant à sa femme a permis de s'enrichir et de venir à Jefferson. Là, grâce à la liaison d'Eula avec un homme riche et puissant, Flem monte dans l'échelle sociale, sans aucun scrupule, se débarrassant petit à petit des membres devenus gênants de la tribu Snope, n'hésitant pas à utiliser sa femme, et Linda la fille d'Eula, pour arriver à ses fins.

C'est la suite du Hameau, c'est toujours captivant, mais je trouve personnellement qu'une partie de la magie s'est éventée. Peut être parce que l'auteur explicite trop ce qui se passe, les sentiments des personnages, qu'il ne laissait qu'entrevoir dans ses livres les plus réussis. Néanmoins, les personnages sont terriblement attachants, même Flem trouve une part d'humanité, et j'ai très envie de lire le troisième tome pour savoir ce que deviendra Linda.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Dim 29 Jan - 17:42

Le Domaine

Paru en 1959, le domaine est le dernier volet de la triologi Snopes, celui où le destin des personnages va jusqu'à son terme. le roman est composé de trois parties, chacune centrée sur un personnage. La première partie, est consacrée à Mink, fermier illettré condamné à perpétuité pour le meurtre d'un riche voisin et qui jure de tuer son cousin Flem, qui n'a rien fait pour le sortir de prison. La deuxième partie est consacré à Linda, fille de Flem, revenue veuve et sourde de la guerre d'Espagne, et qui vit un amour platonique avec Gavin Stevens. Et enfin la troisième partie dans laquelle Flem Snopes, de paysan misérable devenu riche banquier, connaîtra sa mort.

Avant de donner mon avis sur ce livre, je voudrais dire à tous ceux qui ne savent pas encore à quel point j'aime Faulkner, qui est pour moi l'un de plus grands écrivains de tous les temps. Enfin le Faulkner entre 1929 et 1942, autrement dit entre de bruit et de fureur et Descends Moïse. Avant, c'était ses premières tentatives pas encore complètement abouties, même si elles étaient prometteuses. Et après...C'est comme si son art extraordinaire se décomposait, partait en lambeaux, on reconnaît les éléments de son écriture, sa façon de tourner les phrases, mais tout cela n'a plus aucun intérêt, j'avoue même que je me suis beaucoup ennuyée et que j'ai du me forcer pour finir ce roman. Tout son univers est pourtant là, mais il suffit de comparer "Le domaine" au "Hameau", premier tome de la trilogie, d'un côté un livre dense et attachant à chaque page et de l'autre côté une sorte de répétition inutile et délayée, le propos du livre aurait pu tenir dans une longue nouvelle de 80 pages au lieu de ce roman interminable de 461 pages. Tous sens du tragique semble s'être envolé, les personnages deviennent plats et sans mystère.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par domreader Mar 7 Mar - 18:00

Le Hameau
The Hamlet
William Faulkner


Faulkner est un grand, peut-être bien le plus grand écrivain du 20ème siècle que je connaisse, et j’ai lu Le Hameau avec jubilation.

Le Hameau (The Hamlet) est le premier volet d’une trilogie, celle des Snopes, il est suivi par La Ville (The Town) puis Le Domaine (The Mansion).
Dans ce premier roman, Faulkner s’attache à nous décrire la progression irrésistible de la famille Snopes sur un hameau perdu du fin fond du Mississipi : Frenchman’s Bend. Tout commence lorsque Ab Snopes débarque à Frenchman’s Bend avec la sulfureuse réputation de brûler les granges de ceux qui se mettent en travers de sa route. C’est alors la première concession du maître incontesté des lieux jusqu’alors : Will Varner et il confie au fils Snopes la gérance du magasin de l’endroit.

Ce ne sera que le début d’un lent grignotage du hameau par la famille Snopes dont les membres plus sordides et dégénérés les uns que les autres débarquent dont ne sait où. Le plus malin d’entre eux est Flem Snopes, c’est lui qui à force de ruses et de coups bas s’approprie sournoisement les biens et les âmes des gens dans un hameau où tous se terrent et courbent l’échine devant le mal personnifié par la famille Snopes. Un seul homme reste droit et semble jouer le rôle de mémoire et de conscience collective, c’est Ratliff, le vendeur ambulant de machines à coudre.

Le Hameau est un roman magnifique, on ne peut qu’admirer la vision romanesque de Faulkner qui dans une myriade de récits très forts dresse un portrait de cette communauté de bêtes et de gens sous l’emprise du mal incarné. C’est ce sud profond du début de siècle, pauvre, âpre, et presque en décomposition que Faulkner nous décrit, avec ces hommes soumis, incapables de réagir aux injustices les plus ignobles. Le Hameau est une lecture exigeante car Faulkner aime à suggérer plutôt qu’à décrire même si ses mots et ses longues phrases ont une puissance évocatrice peu commune. Le lecteur se doit d’être attentif car le temps faulknérien n’est pas linéaire, il se situe en permanence à plusieurs niveaux de mémoire ou de conscience, de même que les narrateurs changent parfois d’un paragraphe à l’autre.
Voilà véritablement du grand art.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3496
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Mar 7 Mar - 18:53

Oui, un très grand souvenir pour moi, Le Hameau.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Mordicus Lun 24 Juil - 18:16

Lumière d'août


J'en suis à une centaine de pages.
Pas facile comme écriture, je dois un peu me concentrer. Mais je suis avec Lena, on vient de poser nos fesses à la scierie pour retrouver Lucas Burch, le père du polichinelle dans l'tiroir. 

_________________
Misunderstood, yeah She's good I can tell
Though everyone tells me I'm under her spell
But I'll never leave her they don't know our deal
Mordicus
Mordicus

Messages : 403
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par kenavo Jeu 14 Nov - 7:16

William Faulkner - Page 2 A635
Une Rose pour Emily et autres nouvelles
Wikipédia
Aux funérailles d'Emily Grierson, une vénérable demoiselle, symbole de la plus pure tradition sudiste, toute la ville est présente pour rendre un dernier hommage à ce « monument disparu », que personne n'a pourtant vu depuis au moins dix ans, exception faite de son vieux domestique qui conjuguait les fonctions de jardinier et de cuisinier. Le narrateur évoque alors la solitude de cette vieille femme, seule propriétaire d'une grande maison de bois carrée, autrefois blanche, mais aujourd'hui bien délabrée, témoignage accablant de la misère où vécut Miss Grierson pendant ses dernières années. Sans ressources, elle avait néanmoins conservé cette demeure puisque le colonel Sartoris, l'ancien maire de Jefferson, l'avait dispensée de payer ses taxes foncières.
J‘aime bien les pistes de lecture inattendues.

En voici une que j‘ai reçu après la lecture d‘un des romans de Montalbano.

C‘était un bon moment de retrouver la voix de William Faulkner.

En plus cela m‘a donné envie de découvrir d‘autres nouvelles de cet auteur.

William Faulkner - Page 2 A636

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Arabella Jeu 14 Nov - 10:51

Très bon recueil, et Faulkner a en effet écrit beaucoup de nouvelles.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4799
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par kenavo Ven 25 Déc - 7:15

William Faulkner - Page 2 A2695 / William Faulkner - Page 2 Aa220
The Wishing Tree / L’arbre aux souhaits
Présentation de l’éditeur
Tout est possible un jour d'anniversaire. Ainsi la jeune Dulcie se réveille-t-elle un matin pour découvrir un petit rouquin qui lui promet monts et merveilles : un poney, un cirque, un château et, comble, de la magie, un Arbre aux souhaits! Non seulement un arbre dont les feuilles prennent la couleur du souhait de chacun, mais un arbre qui exauce les vœux de tous, pour de vrai...
Il s’agit du seul texte que William Faulkner a écrit pour un jeune public.

On peut relire la création de cette histoire ici en anglais.

Il n’y a pas une mention de Noël… même pas un flocon de neige… mais j’ai trouvé une référence de ce conte dans une liste de livres qu’on peut lire avant les jours festifs… et c’est ce que j’ai fait.

Je suis seulement étonné que ce texte figure dans les collections « pour jeunes ». Il y a des événements assez cruels et une bonne partie ne semble pas du tout appropriée pour des jeunes lecteurs.
Peut-être c’est aussi moi avec mon cœur de midinette Cool

En tout cas en voilà un moment de lecture qui ne m’a pas mis en « mode Noël », mais certainement en « mode contes ».

William Faulkner - Page 2 Aaa1243

La version anglaise est illustrée par Don Bolognese

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

William Faulkner - Page 2 Empty Re: William Faulkner

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum