-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

Eugène Sue

3 participants

Aller en bas

Eugène Sue Empty Eugène Sue

Message par domreader Sam 12 Juin - 12:09

Eugène Sue Eugene10

Source Wikipédia

Marie-Joseph Sue dit Eugène Sue, né le 26 janvier 1804 à Paris et mort en exil le 3 août 1857 à Annecy-le-Vieux (alors Division d'Annecy du Royaume de Sardaigne), est un écrivain français.
Il est principalement connu pour deux de ses romans-feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845).
Son père Jean-Joseph Sue après avoir été chirurgien de la Garde impériale de Napoléon 1er, puis médecin chef de la maison militaire du roi, était professeur d'anatomie et médecin consultant du roi lui-même. La marraine d'Eugène n’était autre que Joséphine et son parrain Eugène de Beauharnais.

Eugène Sue étudie au Lycée Condorcet il se révèle être un élève médiocre et turbulent, puis un jeune homme dont les frasques défraient la chronique. En 1821, il abandonne le lycée en classe de rhétorique et grâce à son père est admis sans difficulté comme stagiaire à la Maison militaire du roi. Après deux ans d'apprentissage il est affecté en 1823 aux hôpitaux de la 11e division militaire de Bayonne. La même année, il soigne les blessés de la prise de Trocadéro. Il s'ensuit une occupation du territoire espagnol et son affectation à l'hôpital militaire de Cadix. Il y demeure jusqu'en 1825. C'est là qu'il écrit sa première œuvre un A-propos dramatique sur le sacre de Charles X. Il a même l'honneur de le voir représenter une fois devant les notables de la ville.
Tenté par la littérature, il démissionne en 1825 de son poste et part pour Paris. Ses premiers textes paraissent dans deux petits journaux : La Nouveauté et Le Kaléidoscope. Mais il revient assez vite à son premier métier et s'embarque en 1826 sur la corvette le Rhône, à destination des mers du sud, comme chirurgien de la marine (chirurgien auxiliaire de 3e classe). Pendant trois ans, il occupe ce poste en mer, passant d'un navire militaire à l'autre (le Foudroyant, le Breslaw), allant des Antilles à la Méditerranée orientale. En octobre 1827, en Grèce, il participe comme chirurgien auxiliaire de 2e classe à la bataille navale de Navarin et assiste à la destruction de la flotte turco-égyptienne par une coalition regroupant la France, l'Angleterre et la Russie. Il en fait le récit plus tard, en 1842. En 1828, de retour aux Antilles, il est gravement atteint par la fièvre jaune mais s'en sort notamment grâce aux soins d'une femme noire dont il s'est épris. Sue se servira de cette expérience riche en couleur et en drames pour écrire ses romans maritimes.
Dandy de 26 ans, il hérite en 1830 de la fortune paternelle, s'essaie à la peinture auprès de son ami Théodore Gudin, devient l’amant des plus belles femmes de Paris (il est surnommé le « Beau Sue »). Il adhère au très snob Jockey Club dès sa création en 1834. Il dilapide la fortune de son père en sept ans, et se tourne encore davantage vers la littérature pour s'assurer des revenus.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Eugène Sue Empty Re: Eugène Sue

Message par domreader Sam 12 Juin - 12:22

Eugène Sue Mystzo10

Les Mystères de Paris
Eugène Sue

Dans cette œuvre en dix volumes parue en roman-feuilletons en 1842-1843 dans Le Journal des Débats, Eugène Sue nous donne à suivre un héros justicier qui redresse les torts dont il a connaissance dans les bas-fonds de Paris. Ce justicier mystérieux n’est autre que le grand-duc Rodolphe de Gerolstein, futur héritier du trône de Gerolstein qui cherche à expier une erreur de jeunesse.
Au tout début de ses pérégrinations, il rencontre une toute jeune femme à la voix en or, La Goualeuse et la sauve des griffes de redoutables criminels (Le Chourineur, le Maître d’Ecole, La Chouette) qui l’avaient mise sur le trottoir et menaçaient de la défigurer au vitriol. Cette jeune femme et les criminels dont elle était victime deviendront par moments les personnages principaux de ce roman feuilleton qui est aussi une fable sociale. Eugène Sue de rebondissement en aventure nous décrit les couches de cette société du 19ème siècle où certains vivent dans la misère la plus abjecte car ils sont exploités et sont en plus les victimes de ‘barbares’ plus forts et plus mal intentionnés qu’eux. L’auteur nous conduit aussi dans la noblesse et la haute bourgeoisie et ses principes bien qu’il en fût lui aussi issu. Tous ces épisodes sont aussi prétexte à une critique sociale et institutionnelle dont certains thèmes sont encore très actuels : l’exploitation des ouvriers, la condition de la femme, les prisons et le sort des prisonniers, le système judiciaire, la justice….
 

Il n’est pas étonnant que ce roman-feuilleton ait été immensément populaire lors de sa publication par épisodes. Non seulement Eugène Sue sait mener ce genre de littérature en feuilletons de main de maître, on se laisse prendre et on suit sans peine les rebondissements nombreux de tous les protagonistes mais il sait aussi traiter et dénoncer les misères et les dysfonctionnements de la société de son époque. Un véritable tourne-pages dans lequel je me suis plongée sans peine jusqu’au 7ème volume, j’ai ensuite terminé les trois derniers volumes en toutes petites foulées, car 1350 pages, ça use un peu. Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est un livre qui a marqué son époque, et avec raison, car c'est finalement un véritable roman populaire d'aventures destiné à un public  très large. Un des premiers du genre best-seller.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Eugène Sue Empty Re: Eugène Sue

Message par Liseron Dim 13 Juin - 12:17

Bravo, dix volumes, ce n’est pas rien ! Je ne suis pas sure de me lancer…

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4110
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Eugène Sue Empty Re: Eugène Sue

Message par domreader Dim 13 Juin - 15:57

Liseron a écrit:Bravo, dix volumes, ce n’est pas rien ! Je ne suis pas sure de me lancer…

Moi non plus  !  J'en avais entendu parler tant de fois que 
j'étais curieuse, et puis on se laisse prendre par l'histoire . Mais ce n 'est pas incontournable.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3409
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Eugène Sue Empty Re: Eugène Sue

Message par Arabella Lun 14 Juin - 18:22

Plus jeune j'aurais pu, mais maintenant, il faut vraiment que ce soit incontournable pour y passer autant de temps.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4790
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Eugène Sue Empty Re: Eugène Sue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum