Le deal à ne pas rater :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two Legends : où la ...
Voir le deal

Jean D'Amérique

2 participants

Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Jean D'Amérique

Message par Arabella Dim 2 Jan - 16:08

Jean d'Amérique (1994 -   )






Jean D'Amérique D_amzo10






Source : Wikipédia

Jean D'Amérique, né Jean Civilus, le 4 décembre 1994 à Côte-de-Fer en Haïti, est un poète et dramaturge haïtien. Récompensé plusieurs fois pour ses travaux littéraires, il est considéré comme l'une des voix puissantes de la relève littéraire haïtienne et de sa génération.

Jean D’Amérique intègre l’École Nationale Supérieure et la Faculté d’Ethnologie, en 2013, pour des études de philosophie et de psychologie, qu’il abandonne par la suite pour se consacrer à l’écriture.

Poète, dramaturge, il anime des ateliers d’écriture, contribue à plusieurs revues littéraires et arpente les scènes pour donner voix à ses textes poétiques. Il est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, souvent repérées par des dispositifs dédiés aux écritures dramatiques contemporaines, et mises en lecture ou au plateau.

En 2019, installé entre Paris et Bruxelles, Jean D’Amérique, avec le collectif Loque Urbaine, crée Transe Poétique, festival international établi à Port-au-Prince et qui met en avant la poésie.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Re: Jean D'Amérique

Message par Arabella Dim 2 Jan - 16:09

Soleil à coudre

C'est le premier roman d'un jeune auteur haïtien, qui a débuté son oeuvre par la poésie puis qui l'a continué par le théâtre.

Nous sommes à Port-au-Prince, dans un bidonville. Nous suivons une pré-adolescente, appelée Tête Fêlée dans son quotidien sordide. Sa mère se prostitue, l'homme qui vit avec elle, Papa, n'est pas son vrai père et il travaille comme homme de main pour un caïd du quartier. Vols, meurtre, trafics divers sont le quotidien de la famille, Tête Fêlée devant donner un coup de main à l'occasion, tout en suivant tant bien que mal sa scolarité. La jeune fille tombe amoureuse d'une camarade de classe d'un milieu plus favorisé, mais pas plus sain pour autant. Car tout semble pourri en Haïti, et tout le monde est au final voyou et malhonnête, du voleur déclarée au ministre, tout le monde se connaît, se fréquente et s'utilise à l'occasion.

L'auteur dépeint son pays d'une manière effrayante. Tout est noir, pas la moindre lueur d'espoir. La violence, la mort plus ou moins rapide, et très rapide pour la plupart des gens. le roman est comme un cri de désespoir et d'agonie.

J'avoue qu'au bout d'un moment, tout cela m'a pesé, d'autant plus que je n'ai pas réellement accroché à l'écriture poétique, censée transcender, donner force. Cela m'a semblé même un peu artificiel parfois. Une forme de sobriété m'aurait peut-être plus convenu dans ce récit au combien sombre. Là j'ai eu peu décroché au bout d'un moment, tant l'accumulation d'horreurs a fini par créer un effet de saturation.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Re: Jean D'Amérique

Message par Aeriale Dim 2 Jan - 18:50

Comme je te comprends! D’après ton post, ce roman semble à l’opposé de ce que tu recherches d’habitude @Arabella ;-)

C’est bien de sortir de sa zone de confort... mais là ça fait beaucoup. Je ne suis pas non plus trop tentée par toute cette noirceur un peu trop affichée, on dirait?
Aeriale
Aeriale

Messages : 11399
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Re: Jean D'Amérique

Message par Arabella Dim 2 Jan - 20:01

L'auteur est probablement sincère, la réalité de son pays est sans aucun doute très noire, mais une forme d'accumulation devient contre productive à mon sens, par trop démonstrative.
Mais j'ai lu des commentaires très positifs, voire enthousiastes.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Re: Jean D'Amérique

Message par Aeriale Lun 3 Jan - 9:38

Bien d’accord, trop d’accumulation sur la désespérance peut faire l’effet contraire, et nuire à l’empathie!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11399
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean D'Amérique Empty Re: Jean D'Amérique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum