Philippe Franchini

Aller en bas

Philippe Franchini Empty Philippe Franchini

Message par kenavo le Lun 17 Avr - 6:33

Philippe Franchini A_224

Philippe Franchini est né en 1928 à Saigon.

De 1965 à 1975, il a dirigé l'Hôtel Continental.

"Peintre par vocation, écrivain de profession, hôtelier de circonstance" (Bernardo Valli), l'auteur est avant tout un Eurasien déchiré par sa double culture mais nourri par le démon de l'aventure.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12300
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Philippe Franchini Empty Re: Philippe Franchini

Message par kenavo le Lun 17 Avr - 6:33

Philippe Franchini Aa181
Continental Saigon
Présentation de l'éditeur
Symbole et miroir de l'histoire de l'Indochine, l'hôtel Continental fut le point d'ancrage de tous les aventuriers, les rêveurs et les ambitieux. Son salon, sa terrasse bruissaient des intrigues et des illusions tissées par ces hommes qui ont cédé aux charmes de l'Extrême-Orient, ses promesses de fortune, le parfum du pastis et des tamaris, la fumée brune de l'opium puis celle des canons.
À travers l'histoire de la famille Franchini - un père corse propriétaire du fameux hôtel et une mère vietnamienne - c'est tout le Saigon des années 1930 à 1970 qui ressurgit : la vie quotidienne des Vietnamiens, la tragédie du métissage, le crépuscule du "règne des Blancs", la prospérité et les désillusions, la corruption et le sang.
Poste d'observation des personnalités militaires et politiques, journalistes, écrivains et cinéastes, le Continental est un lieu d'envoûtement par lequel sont passés Segalen, Dorgelès, Malraux, Mayréna, Bodard, Graham Greene, Schoendoerffer ou encore Chancel.
Récit poignant d'un témoin privilégié de l'Histoire et de ses coulisses, de l'Indochine française à la guerre du Vietnam, Continental Saigon est un livre devenu mythique. Depuis sa première publication en 1976, il incarne autant les fantasmes de cette luxuriante et mystérieuse Indochine que le rêve colonial brisé.
Dans le roman de Graham Greene, cet l’hôtel est mentionné plus d’une fois et plusieurs scènes prennent place sur cette fameuse terrasse. Lorsque je suis tombée sur ce livre de Franchini, j’avais naturellement envie de le découvrir.

Les hôtels fameux m’intéressent depuis toujours, non seulement depuis que j’ai lu Nathalie H. de Saint Phalle et ses Hôtels Littéraires.

Etonnamment, le Vietnam et donc le célèbre Continental, ne figurent pas dans le livre de Madame de Saint Phalle.

Mais bon, grâce à ce livre de Philippe Franchini, je suis maintenant une habituée de cet hôtel.

Bien que je dois dire que beaucoup plus que le Continental, l’histoire du Vietnam est au centre. Surtout le colonialisme et la présence des Français dans ce pays. Leur influence sur les us et coutumes de ce peuple et en même temps le « mélange » de ces deux. Philippe Franchini est le résultat d’un tel mariage mixte et il arrive très bien à décrire les grands écarts qu’il doit faire pour vivre ses deux nationalités.

Mais bien plus que ses propres états d’âme il montre un pays, ou disons, Saigon et ses alentours, sous les différents règnes, d’abord français, ensuite américain. On suit les premiers troubles contre la nation colonialiste et comment les désirs de ce peuple pour trouver l’indépendance prennent ses racines.

Un texte qui est très fluide, un tourne-pages dans le meilleur sens du mot. J’ai beaucoup appris et j’ai eu un grand plaisir de découvrir cet hôtel et la ville autours au cours des années.

Philippe Franchini Hotel_10

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12300
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum