Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : où la précommander ?
Voir le deal

Hélène Gaudy

4 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Hélène Gaudy

Message par kenavo Sam 7 Sep - 6:12

Hélène Gaudy A782

Née en 1979 à Paris, Hélène Gaudy a étudié à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg.

Auteur de divers articles et nouvelles parus dans des ouvrages collectifs ou des revues, elle a également publié des ouvrages pour la jeunesse et des livres d’art.

Elle est membre du collectif Inculte et vit à Paris.


Source: Editeur


son fil dans la section jeunesse

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Sam 7 Sep - 6:17

Hélène Gaudy Aa505
Un monde sans rivage
Présentation de l‘éditeur
À l’été 1930, sur l’île Blanche, la plus reculée de l’archipel du Svalbard, une exceptionnelle fonte des glaces dévoile des corps et les restes d’un campement de fortune.
Ainsi se résout un mystère en suspens depuis trente-trois ans : en 1897, Salomon August Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg s’élevaient dans les airs, déterminés à atteindre le pôle Nord en ballon – et disparaissaient.
Parmi les vestiges, on exhume des rouleaux de pellicule abîmés qui vont miraculeusement devenir des images.

À partir de ces photographies au noir et blanc lunaire et du journal de bord de l’expédition, Hélène Gaudy imagine la grande aventure d’un envol et d’une errance.
Ces trois hommes seuls sur la banquise, très moyennement préparés, ballottés par un paysage mobile, tenaillés jusqu’à l’absurde par la joie de la découverte et l’ambition de la postérité, incarnent l’insatiable curiosité humaine qui pousse à parcourir, décrire, circonscrire et finalement rétrécir le monde.

Livre d’une richesse inépuisable, aussi poétique que passionnant, Un monde sans rivage propose un voyage opiniâtre dans les étendues blanches du Grand Nord, un périple à travers le temps en compagnie de ces trois explorateurs et de bien d’autres intrépides, une méditation sur l’effacement et une déclaration d’amour à la photographie dans ses deux mouvements d’aval et d’amont : fixer les souvenirs et réactiver perpétuellement la machine à rêves.
Depuis toujours il y a eu des hommes qui ont « l‘aventure » dans leur gènes… j‘avoue, je n‘en fais pas partie.

Mais j‘aime bien lire ces exploits des autres. Même si cela m’emmène dans des contrés si froides, je ne pourrais pas le faire en réalité.

Je ne saurais pas dire ce qui me fascine autant dans cet espace hostile… peut-être seulement le fait qu’il s’agit d’un roman qui fait partie du genre « biographie romancée »… n’importe l’idée qui m’a fait prendre ce roman, j’en ressors enthousiaste.

L’écriture de Hélène Gaudy est si exquise, j’ai savouré chaque mot.

Elle arrive à emporter son lecteur au  plein milieu de cette aventure extraordinaire.

Mais il n’y a non seulement l’exploit de Salomon August Andrée, Knut Frænkel et Nils Strindberg, on va aussi faire connaissance d’autres aventuriers qui ont essayé d’arpenter ces zones si peu destinées aux hommes.

C’est fascinant, par moment effrayant, certainement triste puisqu’on connaît le sort de quelques-unes des personnes dont elle parle. Mais c’est tellement bon, quel beau roman.

Hélène Gaudy Aaa214




Hélène Gaudy en parle si bien de ce livre :

“Le premier désir est venu d’une série d’images retrouvées sur l’île la plus proche du pôle Nord : trois explorateurs littéralement tombés du ciel dérivent avec la banquise. À travers l’épaisseur du temps, ils nous dévisagent. Si toute photographie est l’empreinte d’un corps traversé par la lumière, celles-ci, qui ont si longtemps séjourné dans la glace, sont aussi la trace directe, physique, d’un paysage. Elles me happent par leur présence spectrale, leurs zones d’ombre qui sont déjà le début d’un roman.
Quelque chose semble me relier à ces explorateurs de la fin du XIXe siècle, en quête d’un Nord magnétique et fragile, dont je ne distingue encore que les silhouettes mangées par la lumière. Il faut creuser à travers le minimum visible, faire de l’écriture un révélateur pour dévoiler peu à peu leurs visages, leurs espoirs, leurs amours et leurs mensonges, leur curiosité insatiable et leur amateurisme héroïque jusqu’à la poésie, il faut chercher les sensations communes, partager ce qui les maintient en vie, en faire des compagnons – peu à peu, des personnages. Du soleil de minuit à la complète nuit polaire, tenter d’éclairer l’énigme de leur disparition.
En suivant leur marche sur la glace, on croise d’autres tentatives d’élargir le monde au risque de se faire avaler par ses marges. Leur parcours devient une ligne de faille dont partent des embranchements multiples, qui finiront par me mener jusqu’à l’archipel du Svalbard, au seuil de ce Grand Nord qui, lui aussi, s’évanouit.
Certaines histoires poussent à partir loin avant de revenir au plus proche, au plus intime. Les traces de ces trois hommes réveillent peu à peu le manque de ceux qui partent et des lieux dont on rêve, le souvenir d’un temps où l’on croyait encore à la nécessité de l’aventure et à la permanence des paysages. Et la fascination se mue en écriture, et l’image entraîne le roman.’’


Dernière édition par kenavo le Dim 10 Nov - 7:35, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par Queenie Sam 7 Sep - 9:32

Ah oui, il me donnait bien envie celui-ci !

Et ton avis confirme.

J'aime aussi beaucoup les livres qui t'emmènent loin, ces gens qui osent partir et découvrir

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7013
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par domreader Sam 7 Sep - 15:28

Oui une belle idée de roman en tous les cas !!

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3474
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Dim 8 Sep - 4:48

je ne peux que vous encourager de découvrir ce texte… quelle beauté drunken

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Jeu 17 Oct - 5:21

Hélène Gaudy A926
Une île, une forteresse
Sur Terezin
Présentation de l’éditeur
Ancienne forteresse militaire devenue antichambre d'Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale, "ghetto modèle" factice immortalisé dans un film de propagande nazie, Terezín, à 60 km de Prague, est aujourd'hui un lieu de vie paradoxal, une ville dont chaque logement a été une prison. En rappelant les trajectoires de ceux qui y ont été enfermés, en recueillant les témoignages d'anciens déportés, d'habitants actuels, Hélène Gaudy explore le rapport ambigu de cette ville à l'image et au mensonge. Évoquant avec une grande subtilité le paysage et les sensations qui en-émanent, mais aussi les strates historiques et les expériences humaines dont il est traversé, elle interroge un espace coincé entre une mémoire impossible et l'espoir jamais tout à fait éteint d'une renaissance.
Après mon enthousiasme pour Un monde sans rivages, je voulais lire « tout » de Hélène Gaudy.

Ce livre sur Terezin se prêtait… bien qu’il s’agit d’un livre non-romanesque et avec un sujet beaucoup plus « lourd » que ma première lecture.

J’ai déjà fait d’autres lectures sur cette ville, devenue antichambre d’Auschwitz, et le texte de Hélène Gaudy va s’y ajouter. Un très bon livre.

J’apprécie sa façon d’approcher son sujet, son envie de présenter tous les différents témoignages, ses recherches approfondies, ses multiples pistes de lectures. Extra.

En plus c’est vraiment intéressant et informatif, Bien que le contenu me fait toujours frissonner d’horreur, il ne faut quand même pas fermer les yeux devant cette réalité.

Et chapeau bas pour ses mots franches envers la Croix Rouge qui a joué un rôle tellement exécrable pendant ces années noires !

Hélène Gaudy A899

De haut, c’est une étoile. On peine à compter ses branches, mangées dans les angles par des plantes voraces. On zoome et sa structure se dessine, en son noyau une place centrale, rectangle où l’on devine la forme d’une fontaine.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par Aeriale Jeu 17 Oct - 8:00

kenavo a écrit:Et chapeau bas pour ses mots franches envers la Croix Rouge qui a joué un rôle tellement exécrable pendant ces années noires !

Tiens donc? Là, tu m'intrigues fortement...Je ne suis pas au courant.

Peut-être le truc qui va me faire pencher sur cette histoire d'antichambre des camps. Merci Kena!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11563
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Ven 18 Oct - 5:41

Aeriale a écrit:Tiens donc? Là, tu m'intrigues fortement...Je ne suis pas au courant.
il y a eu une visite d'une délégation de la Croix Rouge pour montrer à tous que les Nazis traitaient les Juifs de bonne façon
c'était naturellement du début à la fin une mise en scène par les responsables du camp
on n'a montré que des routes présélectionnées, repeint et remis en "beauté" avant la visite
le responsable de la Croix Rouge a même encore pendant des années après la guerre nié le fait que les Juifs étaient traités mauvais dans ce camp
par après il a dit que ce n'était pas de sa faute qu'il n'a pas pu faire quelque chose, c'étaient aux prisonniers de venir vers lui pour l'avertir… la mavaise blague!!!

mais le livre ne traite cet 'épisode' que sur quelques pages, Hélène Gaudy en parle de tout d'un tas d'autres faits intéressants

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par Aeriale Ven 18 Oct - 8:50

Merci @Kenavo pour l’éclairage, très instructif d’ailleurs..

Le nom d’Helene Gaudy revient pas mal ces derniers temps, je jetterai un coup d’œil ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11563
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par domreader Ven 18 Oct - 20:11

Aeriale a écrit:Merci @Kenavo pour l’éclairage, très instructif d’ailleurs..

Le nom d’Helene Gaudy revient pas mal ces derniers temps, je jetterai un coup d’œil ;-)

Oui c'est vrai ! On entend beaucoup de bien d'elle de différentes sources ces derniers temps!

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3474
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Sam 19 Oct - 6:57

je suis en train de lire un autre livre d'elle et un autre m'attend sur ma PAL... tous très different l'un de l'autre, mais tous avec cette belle écriture… si vous regardez de plus près, je pense que vous pouvez trouver chez elle le sujet avec lequel on peut tenter une première rencontre Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Dim 27 Oct - 5:13

Hélène Gaudy A24

à écouter sur france culture

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty un monde sans rivage

Message par Queenie Sam 9 Nov - 10:26

Hélène Gaudy Aa505
Un monde sans rivage
Ed. Actes Sud (2019)

J'ai bien fait de suivre mon intuition et le conseil de @Kenavo.

Quel superbe livre !
Déjà, oui, l'écriture est très belle. Ensuite l'histoire principale est passionnante. En 1897, trois hommes partent en dirigeable survoler le Pôle Nord, pour le cartographier du ciel, pour y larguer une balise qui marquera leur passage. Seulement, ils s'écrasent. En plein milieu de la banquise.
Trente ans plus tard, on retrouve leurs corps, et les traces qu'ils laissent derrière eux (photos, journaux, tissus...).

Hélène Gaudy révèle aujourd'hui cette histoire, a mené l'enquête pour retrouver qui étaient ces hommes, ce qu'ils ont vécu, et a comblé les blancs. Ce livre devient alors à la fois un document sur ces explorateurs un peu fous, rêveurs, ambitieux, et un roman palpitant sur des personnages forts, confrontés à un monde rude.

J'ai un petit bémol : le début du livre, où elle commence avec Anna, la fiancée de l'un des explorateurs. Elle raconte le deuil, l'absence, la vie dans le creux du silence. Et elle essaye de reconstruire leurs moments ensemble. C'est bien écrit, bien raconté, ça apporte du sens, un fil duquel elle se sert tout le long de l'ouvrage, mais je l'ai trouvée trop longue. Parce que je voulais l'Aventure, j'étais impatiente d'être au coeur du livre.

Hélène Gaudy 240px-10

Hélène Gaudy Dcc28e10

Hélène Gaudy 260px-10
Ces dandys de la glace, qui se trimballaient, chacun, un traineau de 100kgs, à traîner sur la glace. Des traîneaux plein de nappes brodées, de foulard en soie, de champagne... Qui ont continué à raconter qu'ils se régalaient de bons repas, de fêtes, de beaux paysages. Une bonne humeur tenue jusque presque la fin, où ils arrêtent alors d'écrire de raconter. Peut-être justement, parce qu'ils la sentent la fin, qu'ils ne veulent pas écrire le désespoir, la mort.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7013
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par kenavo Dim 10 Nov - 7:33

tellement contente que tu as aimé, merci pour ce beau commentaire cheers

je comprends ton petit bemol, en ce qui me concerne, j'ai adoré autant, je n'ai pas remarqué une longueur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31230
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par domreader Sam 4 Jan - 10:29

Un Monde Sans Rivage
Hélène Gaudy
 
C'est drôle les ressentis, en relisant vos commentaires après avoir écrit le mien, j'ai l'impression qu'on a pas lu le même livre. Mais c'est tout l'intérêt de ce forum et des partages de lectures sur lesquelles on se rejoint, parfois pas tout à fait, ou encore pas du tout.

Dans ce roman Hélène Gaudy raconte comment, la glace ayant fondu, on retrouva les restes d’une expédition qui tenta de rejoindre le pôle en ballon 30 ans auparavant. Des carnets furent retrouvés près des corps des membres avec des notes succintes qui ne permirent pas vraiment de reconstituer les événements et le quotidien des survivants. Hélène Gaudy ne tente pas de reconstituer de façon romanesque ce que furent ces dernières semaines, elle nous fait simplement part du contenu de ces notes et des archives de l'époque en y ajoutant quelques commentaires, ce qu’elle croit qu’il s’est passé et nous raconte comment d’autres expéditions similaires se sont déroulées. Elle n’y ajoute pas d’affect et par conséquent ne nous fait pas éprouver quelque empathie, c’est son choix d’auteur.

J’ai du mal à parler de roman pour ce livre, Hélène Gaudy reconstitue plus ou moins l’histoire avec les documents qu’elle a trouvés, sans prêter de sentiments aux membres de l’expédition, sans vraiment reconstituer de scènes et sans rajouter grand-chose à l’histoire officielle. Elle nous tient à distance, elle se tient à distance, mais tout cela avec un joli style, très délicat, très travaillé un peu trop éthéré à mon goût.
Ce n’était pas un livre pour moi ni un style pour moi, malgré ses promesses, trop de style et au final pas assez de contenu, du coup il ne m’en restera pas grand-chose.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3474
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Hélène Gaudy Empty Re: Hélène Gaudy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum