-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le Pack Gaming Mario PDP Manette filaire + Casque filaire ...
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

Bérengère Cournut

+2
Liseron
Nightingale
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Bérengère Cournut

Message par Nightingale Dim 2 Fév - 11:29

Bérengère Cournut

Bérengère Cournut Cournu10

Bérengère Cournut est née en 1979. Ses premiers livres exploraient essentiellement des territoires oniriques, où l'eau se mêle à la terre (L'Écorcobaliseur, Attila, 2008), où la plaine fabrique des otaries et des renards (Nanoushkaïa, L'Oie de Cravan, 2009), où la glace se pique à la chaleur du désert (Wendy Ratherfight, L'Oie de Cravan, 2013).
D'une autre manière, Bérengère Cournut a poursuivi sa recherche d'une vision alternative du monde : en 2017, avec Née contente à Oraibi (Le Tripode), roman d'immersion sur les plateaux arides d'Arizona, au sein du peuple hop ; en 2019, avec De pierre et d'os (Le Tripode, prix du roman Fnac), roman empreint à la fois de douceur, d’écologie et de spiritualité, qui nous plonge dans le destin solaire d’une jeune femme eskimo. Elle a bénéficié pour ce roman d'une résidence d'écriture de dix mois au sein des bibliothèques du Muséum national d'Histoire naturelle. Entretemps, un court roman épistolaire lui est venu, Par-delà nos corps, paru en février 2019.

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Nightingale Dim 2 Fév - 11:32

Née contente à Oraibi


Bérengère Cournut Nee-co10



Née contente à Oraibi conte le destin d'une jeune Amérindienne d'Arizona. Le peuple hopi vit depuis des siècles sur un plateau aride, dans des conditions de dénuement extrême. Soumis aux contraintes d'une région désertique, il a développé une cosmogonie extraordinaire et des croyances qui font communier la vie et la mort, la lumière et la nuit, les esprits, les animaux et les hommes. À travers la quête d'une jeune orpheline qui salue le Soleil en riant, c'est la beauté de ce monde aux antipodes du nôtre qui se révèle, et demeure. 

« (...) Une bosse s'est formée sous sa couverture au niveau du ventre, puis ses mains noueuses se sont trouvées libérées. Elle les a placées le plus haut possible au-dessus de sa tête et est restée un long moment comme ça, les bras en l'air. Elle me regardait d'un air rieur : « Tu as vu comme mes ailes frémissent ? » Puis lentement, elle a replié les coudes et posé ses bras affaiblis le long de sa poitrine. Les mains à nouveau croisées sur le ventre, elle a fermé les yeux en disant : « Le papillon est fragile, il ne faut pas tenter de le retenir quand il a envie de s'envoler. » 


****


Le roman est conté à la première personne par la jeune Tayatitaawa, « Celle-qui-salue-le-Soleil-en-riant ». Nous allons accompagner son enfance au sein d'un clan de la tribu Hopi. Seule avec sa mère et son frère suite à la mort de son père, elle va faire l'apprentissage de la vie dans le clan, au travers des coutumes et des rites de la tribu.
C'est un roman initiatique, ou chaque détail de la vie quotidienne se mêle aux rêves, aux questionnements de l'enfance. Elle est un peu hors normes, cette enfant. Malicieuse, elle va questionner les aînés, chercher à faire bouger les lignes, à comprendre les ancêtres, et plus particulièrement son père disparu, pour mieux construire l'avenir qui l'attend.
C'est un véritable plaisir de voir cette petite grandir. J'ai été bluffé par la qualité « documentaire », la foule de détails de la vie quotidienne qui rend cette aventure si réaliste, sans pour autant perdre en humanité, avec des personnages infiniment attachants.
Surprenant et beau. A découvrir ! Very Happy

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Liseron Dim 2 Fév - 11:53

Tu fais envie, je le note ! Un premier titre idéal pour ouvrir le fil "à hauteur d'enfant" !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4111
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par kenavo Lun 3 Fév - 6:04

merci pour ce fil

j'ai commencé il y a quelques jours son deuxième roman, De pierre et d'os, mais pour l'instant j'ai plus envie de l'Europe en 1939-1945 que de neige et de glace Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Aeriale Lun 3 Fév - 10:57

Liseron a écrit:Tu fais envie, je le note ! Un premier titre idéal pour ouvrir le fil "à hauteur d'enfant" !

Bonne idée!

@Nightingale en parlait ailleurs, et j'y repensais ce matin, un fil spécial en partant de leur regard :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Aeriale Mer 26 Fév - 13:40

-De pierre et d'os-
(Prix du roman Fnac 2019)


Bérengère Cournut 412emr10


Une nuit, Uqsuralik, une jeune inuit sortie de l'igloo familial alors que le reste de la tribu dort, se retrouve subitement coupée d'eux lorsque qu'une énorme faille se creuse au milieu de la banquise. Son père a tout juste le temps de sortir pour lui lancer quelques affaires à la hâte et sa dent d'ourse porte bonheur. Dès lors, elle va devoir affronter seule cet univers glacé plongé dans la pénombre et le brouillard pour tenter de survivre dans cet environnement très hostile. Suivie de sa chienne Ikasuk, elle n'a pas d'autre choix que d'avancer dans l'espoir de croiser une autre peuplade.

Un début passionnant, on suit l'héroïne sans temps morts, complètement immergé dans ce contexte hors du commun où les êtres se révèlent mi homme- mi animal, où les rigueurs du froid et de la nuit obligent à faire corps avec la nature, voir au travers du monde visible et en faire ressortir l'aspect caché. Peu à peu son odyssée va se transformer en une quête interne, Uqsuralik, femme puis mère, connaîtra le deuil et transmettra à son tour ses valeurs.

L'écriture sobre et presque froide colle à la réalité, imposant une distance. Les phrases sont courtes, on est vraiment au coeur de l'action. Tout est décrit avec précision, on apprend comment ces nomades dépècent puis taillent la viande, comment se construisent leurs tentes faites de peaux de bêtes l'été, de pierres, de troncs ou de mottes l'hiver, toute leur culture et leur mode de vie se basant sur la nature et ce qu'elle réserve. 

On sent que l'auteure s'est totalement immergée dans cette étude, effectuant des recherches poussées. Son récit a la véracité d'un rapport d'ethnologue. Le problème (pour moi) est qu'il est aussi parsemé de chants et de poèmes, surtout de chamanisme ou de croyances auxquelles je suis restée hermétique et qui au final m'ont lassée puis perdue.
 
Dommage, cet aspect là m'a beaucoup moins passionnée. De belles photos complètent ceci dit l'ensemble. Très dépaysant, c'est certain ;-)

Bérengère Cournut 19249710

Bérengère Cournut Groela10
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par kenavo Jeu 27 Fév - 6:10

comme je l'ai dit dans mon message d'avant, je l'ai commencé… mais je n'ai toujours pas avancé… et ce que tu en dis ne me fait pas plus envie…
peut-être un de ces jours...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Aeriale Jeu 27 Fév - 9:00

En effet, j'ai vu que tu ne l'avais pas fini...

Vu les commentaires hyper élogieux et sans restrictions aucunes, je me sentais un peu isolée dans mon ressenti, et peut-être pas alors..

D'autant que le début m'a emportée, ce qui n'est pas ton cas ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Nightingale Jeu 27 Fév - 9:15

Pour l'instant, je n'ai lu que Née contente à Oraibi. Mon épouse, qui a lu les deux, me dit qu'elle l'a très nettement préféré à De pierre et d'os.
Donc je pense que vous n'avez pas commencé par le bon... Razz

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2678
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Queenie Jeu 27 Fév - 9:40

J'ai aussi deux échos pour De pierre et d'os - moi qui pensais me ruer dès que possible sur ce livre. J'hésite de plus en plus.
Comme @Aeriale, les chants ont beaucoup ennuyés. Et apparemment coupé dans le plaisir de lecture.

Ah oui, peut-être essayer "Née contente à Oraibi" sinon ?

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6968
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par domreader Jeu 27 Fév - 21:02

J'ai failli l'acheter pendant les vacances, alors je ne regrette pas ma décision.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3411
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Aeriale Ven 28 Fév - 8:31

Nightingale a écrit:Pour l'instant, je n'ai lu que Née contente à Oraibi. Mon épouse, qui a lu les deux, me dit qu'elle l'a très nettement préféré à De pierre et d'os.
Donc je pense que vous n'avez pas commencé par le bon... Razz
Bien possible  Sad Le premier t'avait emballé et ta femme approuve. 

Je l'ai dans un coin de ma tête. En plus la couverture est sublime...

Queenie a écrit:J'ai aussi deux échos pour De pierre et d'os - moi qui pensais me ruer dès que possible sur ce livre. J'hésite de plus en plus.
Comme @Aeriale, les chants ont beaucoup ennuyés. Et apparemment coupé dans le plaisir de lecture.
Ah voilà! C'est exactement ça...A force cela devient redondant  Rolling Eyes
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Liseron Sam 29 Fév - 16:24

J'ai été faire une petite provision de livres pour ma mère à la bibliothèque, dont celui-ci...peut-être pas une si bonne idée alors  Evil or Very Mad

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4111
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par kenavo Ven 23 Oct - 2:42

Bérengère Cournut A2549
De pierre et d'os
Présentation de l’éditeur
Après le succès de son roman hopi Née contente à Oraibi, Bérengère Cournut poursuit sa recherche d'une vision alternative du monde avec un roman inuit. Empreint à la fois d'écologie et de spiritualité, De pierre et d'os nous plonge dans le destin solaire d'une jeune femme eskimo.
" Les Inuit sont un peuple de chasseurs nomades se déployant dans l'Arctique depuis un millier d'années. Jusqu'à très récemment, ils n'avaient d'autres ressources à leur survie que les animaux qu'ils chassaient, les pierres laissées libres par la terre gelée, les plantes et les baies poussant au soleil de minuit. Ils partagent leur territoire immense avec nombre d'animaux plus ou moins migrateurs, mais aussi avec les esprits et les éléments. L'eau sous toutes ses formes est leur univers constant, le vent entre dans leurs oreilles et ressort de leurs gorges en souffles rauques. Pour toutes les occasions, ils ont des chants, qu'accompagne parfois le battement des tambours chamaniques. "
(note liminaire du roman)

Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n'a d'autre solution pour survivre que d'avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d'une quête qui, au-delà des vastitudes de l'espace arctique, va lui révéler son monde intérieur.
Bérengère Cournut Aa205

Portrait de Magito, jeune Inuit de Netsilik, Nunavut/Canada, anonyme, 1903-1905, Bibliothèque nationale de Norvège

Une des photos qui se trouvent à la fin du roman, je me suis imaginée ainsi l’héroïne de ce livre


Il a fallu la lecture de L’ourse qui danse de Simonetta Greggio pour me donner envie pour réessayer d'entrer dans ce roman.

Et cette fois-ci c’était le bon moment. Je n’en ai fait qu’une bouché de ce texte, je ne pouvais à peine m’arrêter, je n’avais envie que d’une chose : lire.

Quelle histoire dont on fait connaissance, quelles rencontres qu’on va vivre, quels mythes et croyances sont décrits… je prends le tout !

Faut dire que Bérengère Cournut a vraiment un don pour « appâter » son lecteur. Je ne suis pas trop fan de chamanisme, croyances, phénomènes surnaturels… j’étais quand même fascinée. Et à 100 %!

Je comprends les réticences d’Aériale. Tout ce volet (surtout les chants sous forme de poèmes, que j’ai adoré) peut creuser une distance et si on n’adhère pas, ce texte va rester impénétrable.

En principe, j’aurai plussoyé à tous les mots de son commentaire… mais… et oui, il y a ce petit mais (et j’en suis la première étonnée) j’en ressors enthousiaste.

L’énergie, la beauté des mots, son talent de montrer la vie de ces Inuits avec un texte si envoûtant, l’histoire elle-même qui se transforme en tourne-pages avec une force d’aspirer son lecteur… waouh… un de mes très grands moments de lecture de ces derniers mois drunken

Bérengère Cournut Aa1737

image de la couverture : Juliette Maroni

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30682
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Aeriale Ven 23 Oct - 8:54

Voilà, c'était le bon moment! 

Contente pour toi si tu l'as apprécié à sa juste valeur :-) 

Il y a toujours une question de disponibilité, et quand je l'ai lu (fin février) je n'étais sans doute pas vraiment dedans, avec quelques autres préoccupations. 

Un texte qui demande une totale immersion!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11382
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Bérengère Cournut Empty Re: Bérengère Cournut

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum