-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Angela Huth

5 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Angela Huth Empty Angela Huth

Message par Aeriale Mer 27 Mai - 11:46

Angela Huth Avt_an10

Angela Huth , née le 29 août 1938 à Londres, est une écrivaine et journaliste anglaise.Elle est la fille de l'acteur Harold Huth. A 16 ans elle quitte le lycée pour peindre et étudier l'art en France et en Italie. À 18 ans, elle voyage, surtout seule, à travers les États-Unis avant de rentrer en Angleterre pour travailler pour des journaux et des magazines. Elle épouse le journaliste et écrivain voyageur Quentin Crewe dans les années 1960 et avec lui a une fille écrivain, Candida Crewe.
Elle a présenté des programmes de la BBC mais elle est surtout connue comme écrivain à succès. Elle a également écrit des pièces pour la radio, la télévision et le théâtre. Elle est journaliste indépendante, critique et reporter à la télévision. Elle est membre de la Société royale de littérature.
Elle est mariée à l'historien britannique James Howard-Johnston (en) depuis 1978.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Aeriale Mer 27 Mai - 12:01

-L'invitation à la vie conjugale-

Angela Huth 815rra10

Tout commence par une invitation à une grande fête lancée par les Farthingoe dans leur manoir d'Oxford. Y sont conviés les Arkwright, Rachel et Thomas, un couple entre deux ages qui a depuis longtemps perdu la fougue et plongé dans la routine, ne partageant plus grand chose ensemble. Lui obsédé par son ego et craignant les méfaits de l'âge, ne pense qu'à séduire les femmes, se désintéressant totalement des occupations de Rachel qui est tombée dans une sorte de léthargie chronique, attendant juste son départ pour se replonger sous sa couette. 

Frances et Toby semblent à peine mieux lotis. Jeunes quadra aisés, ils ont tout pour jouir de la vie, mais lui préfère épier les blaireaux de nuit, caché dans les bois, pendant que Frances désespère de le re-séduire, jouant sur la carte de la jalousie qu'a pu provoquer son ancienne liaison avec Ralph, l'ami du couple, qui lui est raide dingue d'Ursula, épouse comblée de Martin Knox, les seuls donnant l'apparence d' harmonie dans ce dédale désespérant d'amours confus et contrariés.

Loin de toutes ces frustrations, Mary et Bill, parents d'Ursula et unis depuis plus de 40 ans, passionnés tous deux de nature, semblent couler des jours sereins dans leur maison de campagne, se comprenant jusque dans leurs silences. Mais peut-on jamais tout savoir de l'autre? Ne subsiste t' il pas des non dits, des pudeurs enfouies, des choses incomprises ou que l'on croit telles? 

Même après seize ans de mariage avec une femme qu'on aime profondément, avec laquelle on partage enfants, maison, proximité quotidienne, on ignore quatre-vingt-dix pour cent de ce qui lui traverse l'esprit. (...) On devait simplement espérer qu'à l'intérieur tout allait bien

Angela Huth, de son écriture fluide et précise, prend son temps, décortique tous les fils enchevêtrés qui tissent le quotidien de ces personnages, fouille l'intime, l'espoir caché, les désirs refoulés et l'acceptation de cet autre parfois si différent. En filigrane mais sans tabous, elle nous laisse avec cette question fondamentale: Qu'est-ce qui fait tenir deux personnes ensemble? Qu'est ce qui résiste au temps, à l'usure du quotidien? 

Sur un final éblouissant de malice où chacun se retrouve à cette fameuse soirée et joue sa partition, Angela Huth livre avec beaucoup de subtilité, un peu comme l'aurait fait Barbara Pym à sa manière, une réflexion sans concessions sur la vie de couple qui en fera pâlir d'éventuels candidats. Parfois drôle, toujours tendre sous la satire, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette auteure. Je vais poursuivre avec elle!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Liseron Mer 27 Mai - 17:48

Très tentant...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4150
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par kenavo Jeu 28 Mai - 6:24

il y a une éternité que j'ai lu Land Girls / Les Filles de Hallows Farm d'elle

je suis retournée sur notre ancien forum, mais je n'ai malheureusement jamais fait un commentaire

mais je le garde en bonne mémoire… l'Angleterre pendant la deuxième Guerre Mondiale, j'en ai eu d'autres lectures, mais là, elle a ajouté un autre aspect à cette guerre

Merci de me la rappeler, je vais la renoter pour une autre lecture

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31190
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Arabella Jeu 28 Mai - 9:53

Très tentant, en effet. Je vais essayer de retrouver un livre d'elle enfoui quelque part.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Aeriale Ven 29 Mai - 8:58

kenavo a écrit:il y a une éternité que j'ai lu Land Girls / Les Filles de Hallows Farm d'elle
Ce titre ressort souvent dans mes recherches sur elle. Je retiens!

Arabella a écrit:Très tentant, en effet. Je vais essayer de retrouver un livre d'elle enfoui quelque part.
Oui, je pense que tu pourrais y trouver ton compte. Sûrement aussi pour @Liseron.

Elle a un sens assez aiguisé de ce qui fait le quotidien, ce qui l'entache, le pollue ou le sublime parfois, avec ces sentiments complexes, entre désir et culpabilité. C'est bien vu, très finement observé, toujours dans les gris. 

Des personnages qui ne sont jamais d'un bloc, auxquels on s'attache malgré leurs travers. Et toujours beaucoup de bienveillance pour décrire l'ensemble.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par kenavo Sam 30 Mai - 5:49

Aeriale a écrit:Ce titre ressort souvent dans mes recherches sur elle.
probablement parce qu'on en a fait un film Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31190
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Arabella Sam 30 Mai - 7:53

C'est celui-ci que j'ai extirpé de ma PAL. 600 pages quand même...Je vais tenter dans pas trop longtemps.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Aeriale Mar 2 Juin - 9:01

Arabella a écrit:C'est celui-ci que j'ai extirpé de ma PAL. 600 pages quand même...Je vais tenter dans pas trop longtemps.
Ah oui, quand même! 

Pour une première approche, 600 pages c'est peut-être beaucoup pour certains (moi par exemple) Angela Huth m'a un peu fait penser à Alice Mc Dermott dans sa façon de situer les personnages, elle prend son temps. 

Je sais que tu ne t'impatienteras pas, par contre. Curieuse de ce que tu vas y découvrir...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Arabella Mar 2 Juin - 19:12

Je l'ai presque fini. Ce soir je pense j'en viendrai à bout. Impressions demain...

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Aeriale Mer 3 Juin - 8:13

Oh déjà?? 

Impec. Verdict ce soir alors  cool2
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Arabella Mer 3 Juin - 16:43

Les filles de Hallows Farm

Nous sommes pendant le seconde guerre mondiale, en Angleterre. Trois jeunes femmes, Prue, Stella et Agatha, se sont déclarées volontaires pour les travaux agricoles en remplacement des hommes partis combattre. Après une brève formation, elles sont envoyées dans une ferme du Dorset, chez les Lawrence, un couple avec un fils réformé à cause de l'asthme. Nous allons suivre pendant toute une année la vie de tout ce petit monde. Les trois jeunes femmes sont très différentes : Prue, apprentie coiffeuse, jolie et croqueuse d'hommes, Stella romantique, toujours amoureuse d'un homme même si ce n'est pas forcément le bon, et la sage Agatha, brillante étudiante qui rêve à un jeune chercheur entrevu à Cambridge.

Après un petit moment d'adaptation de la part de tous les personnages, la cohabitation entre les jeunes femmes et les fermiers, malgré la dureté et les exigences du travail, devient très cordiale. Les trois citadines découvrent un monde très différent de ceux dans lesquels elles évoluaient jusque là, et la vie de la ferme est transformée par un tourbillon de gaieté et de bonne humeur. le fils de la maison, Joe, est peut-être le plus heureux de ces changements, après ses déceptions : réformé de l'armée, ayant du renoncer à partir étudier à Cambridge à cause de la guerre, fiancé à une jeune fille terne qu'il n'aime pas, de nouvelles perspectives s'ouvrent à lui avec l'arrivée des trois jeunes femmes. Cette année va être une année capitale pour tous les personnages, qui ressortiront marqués à jamais par cette expérience, et les trois jeunes femmes, malgré leurs différences vont devenir des amies pour la vie. le livre s'ouvre et se ferme sur la rencontre annuelle qu'elles s'organisen. Elles sont maintenant de vielles femmes, et nous avons en quelque sorte en résumé, le reste de leurs existences.

Je suis un peu partagée devant cette lecture. C'est incontestablement un vrai plaisir, Angela Huth sait planter un décor, caractériser des personnages, bâtir une histoire prenante. J'ai complètement embarqué pendant les deux tiers du roman. Après, j'ai trouvé cela un peu trop long, les personnages n'évoluant pas vraiment, restant toujours un peu tels qu'elle les avait posés au départ. Puis, une gentillesse et une bonne volonté de tous les instants, chez tous les personnages, sauf un, cela m'a un peu lassé. Aucun véritable conflit, opposition, antagonisme, tout se règle dans une sorte de bienveillance générale : un peu trop beau pour être vrai. La fin m'a aussi parue un peu trop sentimentale et sucrée, j'aurais voulu un peu plus de mordant, comme dans la vraie vie.

Mais sans aucun doute un moment de lecture agréable, et à recommencer, mais après un petit moment, pour ne pas se lasser comme de ces gâteaux un peu trop riches, qui pourraient devenir écoeurants à trop fortes doses.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Aeriale Jeu 4 Juin - 8:37

Arabella a écrit:Je suis un peu partagée devant cette lecture. C'est incontestablement un vrai plaisir, Angela Huth sait planter un décor, caractériser des personnages, bâtir une histoire prenante. J'ai complètement embarqué pendant les deux tiers du roman. Après, j'ai trouvé cela un peu trop long, les personnages n'évoluant pas vraiment, restant toujours un peu tels qu'elle les avait posés au départ. Puis, une gentillesse et une bonne volonté de tous les instants, chez tous les personnages, sauf un, cela m'a un peu lassé. Aucun véritable conflit, opposition, antagonisme, tout se règle dans une sorte de bienveillance générale : un peu trop beau pour être vrai. La fin m'a aussi parue un peu trop sentimentale et sucrée, j'aurais voulu un peu plus de mordant, comme dans la vraie vie.

Merci pour tes impressions @Arabella, tu as été efficace pour le coup! 

Ce que tu en dis se retrouve aussi dans L'invitation conjugale. Parfois une impression de langueur, de douce lassitude. Il n'y a pas de révolution, de changement important dans le comportement de ses protagonistes, mais l'auteure sait incontestablement bien nous les présenter, les faire ressentir tels qu'ils sont. 

Et de même, à la fin de "L'invitation..." la bienveillance pour finir. Tout se termine sur une chute que j'ai trouvé malicieuse, quasi improbable, mais où n'existe pas le moindre ressentiment, le grain de sable, encore moins le coup de théâtre qui ferait enfin tomber les masques. C'est feutré, élégant, tout reste sous contrôle. 

C'est pour cela que je l'imaginais moins pour toi que Barbara Pym par exemple, il n'y a pas ce mordant caché sous les apparences qui fait la particularité de sa plume. Mais elle se lit très agréablement aussi, Angela Huth!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11557
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par domreader Jeu 4 Juin - 11:17

Encore une tentation !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3470
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Arabella Jeu 4 Juin - 21:04

Oui, elle se lit agréablement Angela Huth. Mais à mon sens c'est moins profond et riche que Barbara Pym ou Alice McDermott. Elle essaie un peu trop de faire plaisir à ses lectrices, même si cela devient un peu improbable. Mais elle a un vrai talent pour suggérer des personnages et nous mettre en empathie avec eux.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Angela Huth Empty Re: Angela Huth

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum