-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

James Lloyd Carr

4 participants

Aller en bas

James Lloyd Carr Empty James Lloyd Carr

Message par kenavo Mer 29 Juil - 3:33

James Lloyd Carr A2210

Né à Thirsk dans le Yokshire le 20/05/1912 et mort le 26/02/1994, dans une famille protestante méthodiste. Son père était un ouvrier des chemins de fer. Il fait des études afin de devenir enseignant. Il commence sa carrière comme instituteur à Milford, puis au collège de Dudley.

En 1938, il part enseigner un an dans les grandes plaines du Dakota. Durant cette période il est aussi entraîneur respectivement des équipes de football et cricket locales

Durant la Seconde Guerre Mondiale, il sert dans La Royal Air Force. Il se rend comme photographe en Afrique de l'ouest, couverture pour son travail à l'Intelligence Office.

A la fin de la guerre, il épouse Sally Hilda Gladys Sexton et revient à l'enseignement comme directeur d'école à Keatterrring. Il repartira enseigner un an dans le Dakota. Cette expérience servira de base à son premier livre (The old timer).

En 1967, Il quitte l'enseignement pour se consacrer à l'écriture. Rejeté par plusieurs maisons d'édition, il publie lui-même ses écrits. Il ne connaitra le succès qu'en 1980 avec A month in the country.
 

Source: Babelio

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31152
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par kenavo Mer 29 Juil - 3:33

James Lloyd Carr A335 / James Lloyd Carr Aaaa646
A Month on the Country / Un mois à la campagne
Présentation de l’éditeur
Durant l'été 1920, deux rescapés de la Grande Guerre font connaissance au cœur de la paisible campagne anglaise. Tom Birkin vit dans l'église où il met à jour puis restaure une fresque médiévale. Charles Moon, un archéologue à la recherche d'une tombe du XIVème siècle, campe dans le champ voisin.
Au fil des jours, le travail les aide à renouer avec un passé qu'ils croyaient définitivement englouti par la Grande Boucherie. La splendeur inviolée de la campagne, la troublante beauté de la femme du pasteur, la bienveillance et le charme excentrique des villageois, tout concours ici à les réconcilier avec la vie. Bien des années plus tard, Tom Birkin se souvient…

Au dire malicieux de J.L. Carr, ce court roman est une histoire d'amour sans importance racontée plus de cinquante ans après. Il est aussi nostalgie et humour mêlés, l'un des plus merveilleux hommages que puisse rendre un écrivain au pays qui l'a vu naître.
  
There was so much time that marvellous summer
 

C’est l’été… et j’adore faire des lectures de saison.
 
En voici un roman que j’ai lu il y a pas mal d’années. A ce moment j’avais acheté la version française de chez Actes Sud, cette fois-ci j’ai opté pour la version anglaise.
 
Mes sentiments restent les mêmes – une belle lecture, pleine de nostalgie autour du temps qui passe.
 
Il s’agit d’un assez court roman mais qui traite plusieurs sujets de très bonne façon.
 
J’avais envie de partager son mois à la campagne dans cette région du Yorkshire. Il donne l’impression qu’il s’agit d’un bon lieu pour se resourcer.
 
Il y a aussi un film. Date de production en 1988 avec Colin Firth et Kenneth Branagh.
J’aime bien ces deux acteurs, mais j’ai vu la BO et cela ne me tente pas plus que ça. Si par chance je le trouve je veux bien y jeter un oeil, mais sinon je reste avec mes images de la lecture.
 
James Lloyd Carr Aaa1034

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31152
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par Arabella Mer 29 Juil - 8:30

Un mois à la campagne


Le narrateur de ce court roman vient restaurer une fresque dans une église dans la campagne anglaise profonde. Il apprend en fait encore son métier, et travaille pour presque rien, dormant dans le clocher de l'église. Il y rencontre Charles Moon, apprenti archéologue, qui doit trouver une tombe du moyen-âge. Les deux hommes partagent une expérience commune, celle de la première guerre mondiale, dont ils sont revenus vivants mais marqués. le narrateur est en plus défiguré, il traverse une partie difficile de sa vie, sa femme l'ayant quitté. Il reprend le goût de vivre petit à petit pendant cet été, entre les beautés de la nature et le chaleureux accueil des villageois. Et la charmante femme du pasteur le trouble beaucoup.

Voilà, il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman, tout en suggestions et en demies teintes. L'auteur s'est juste essayé à rendre une atmosphère, un instant en dehors du temps et des ses tracas, un moment privilégié, fait de douceur et de sensations. Il dresse des portraits de personnages tout en finesse, tout en les laissant préserver leurs secrets, il nous les fait juste entrapercevoir, sans nous raconter forcement toute leur histoire et sans nous livrer toute leur personnalité, comme si on les rencontrait pendant quelques jours de vacances, dans un climats apaisé et serein, peu propice à tout raconter, et surtout les choses désagréables. On les croise donc, et comme pour le narrateur on les quitte en ayant juste vu le meilleur d'eux.

Un livre charmant, un plaisir de lecture, un peu en dehors des modes.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par Arabella Mer 29 Juil - 8:30

Découvert grâce à toi, @Kenavo.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par domreader Mer 29 Juil - 21:45

J'avais adoré ce court roman lu il y a quelques années.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par kenavo Jeu 30 Juil - 6:49

Arabella a écrit:Découvert grâce à toi, @Kenavo.
Wink

domreader a écrit:J'avais adoré ce court roman lu il y a quelques années.
oh oui, un petit bonbon, je ne vois pas comment on ne peut pas aimer Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31152
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par Aeriale Jeu 30 Juil - 9:35

Eh bien... Si vous vous y mettez toutes les deux! 

(Vous êtes terribles!)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par kenavo Ven 31 Juil - 5:00

Aeriale a écrit:(Vous êtes terribles!)
nooon James Lloyd Carr Ange18

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31152
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par kenavo Sam 22 Juil - 6:44

James Lloyd Carr Aaaa4328

Alexander W Helin

A Month on the Country / Un mois à la campagne


letting summer soak into me – the smell of summer and summer sounds


Une de mes relectures pour cet été.

Il y a des histoires qui gardent toute leur attirance, n’importe le nombre de fois que vous les lisez.

Un mois à la campagne fait certainement partie de ces moments magiques qui font bien de déguster plus d’une fois.

Une fois de plus sous le charme de ce roman. En voilà un été qui fait du bien.

James Lloyd Carr Aaaa4327

l’image de la couverture anglaise est de l’artiste Frank Sherwin

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31152
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Lloyd Carr Empty Re: James Lloyd Carr

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum