Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Amélie Nothomb

+4
Queenie
Aeriale
Arabella
eXPie
8 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Liseron Jeu 5 Déc - 17:44

Amélie Nothomb - Page 3 Nothom10
Soif

Eh bien, mon commentaire va être rapide car je n'ai pas du tout envie de m'étendre sur ce livre...
Déjà la couverture m’insupporte et j'ai trouvé ce récit prétentieux. 
L'auteur fait peut-être à cette occasion sa profession de foi mais pour moi, ce n'est que du verbiage ennuyeux et je n'en ai rien retenu, à part quelques remarques désobligeantes pour ceux qui ne pensent pas comme elle...

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Aeriale Ven 6 Déc - 9:03

Oui @Liseron...

Tu confirmes à la fois mon sentiment après avoir lu ses derniers romans, et l'impression bizarre que j'ai eue lors de son passage à La grande librairie il y a quelques temps. 

Du verbiage ennuyeux, c'est bien ce que je crains. Aucune envie de le lire.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par eXPie Dim 25 Oct - 20:44

Amélie Nothomb - Page 3 Nothomb-aerostats-p


- Les Aérostats (2020). Albin Michel. 172 pages.
Notre héroïne, Ange, est une étudiante de dix-neuf ans. Elle vit en colocation avec une fille de vingt-deux ans, Donate. C'est tout ce qu'on dira, car Donate est un personnage qui ne sert à rien (c'est beau d'avoir des personnages inutiles, c'est comme la vraie vie !).
"À l’université, je n’étais pas quelqu’un de populaire. Les étudiants ne s’apercevaient pas de mon existence. Parfois, je réunissais mon courage pour adresser la parole à un garçon ou à une fille qui me semblait sympathique : on me répondait par monosyllabes. Par bonheur, la philologie me passionnait. [...]
Comme j’avais besoin d’argent, je passai une petite annonce de répétitrice en français, littérature et grammaire, pour des adolescents.
- Ange ! Téléphone pour toi, appela Donate.
Au bout du fil, j’entendis une voix d’homme :
- Mademoiselle Daulnoy ? J’ai vu votre annonce. Mon fils de seize ans est dyslexique. Pourriez-vous vous occuper de lui ?
Je pris son adresse. Il me fixa rendez-vous pour le lendemain après-midi."

Ange arrive au rendez-vous.
"C’était une belle maison de ville comme on n’en voit qu’à Bruxelles dans les quartiers riches. L’homme qui me reçut était celui qui m’avait parlé au téléphone. Il pouvait avoir quarante-cinq ans et respirait les plus hautes responsabilités. [...]
- Pourquoi avez-vous choisi ces études ?
- Parce que Nietzsche était philologue avant d’être philosophe.
- Êtes-vous nietzschéenne ?
- Personne n’est nietzschéen. Mais Nietzsche n’en demeure pas moins la meilleure des inspirations.
Il me considéra avec gravité et conclut :
-  Très bien. Vous êtes une jeune fille sérieuse, vous êtes celle qu’il faut à mon fils. C’est un garçon intelligent et même supérieurement intelligent. Ses notes de français m’affligent. Pouvez-vous venir tous les jours ?
J’ouvris des yeux comme des soucoupes. Je ne m’attendais pas à une telle cadence.
- Le pouvez-vous, oui ou non ?
Il me proposa un salaire qui me parut mirobolant."

Le fils s'appelle Pie. Ange et lui papotent :
"- Bon. Vous êtes dyslexique : expliquez-moi.
- Je ne parviens pas à lire.
Il me sembla que cela n’avait pas de sens. Je saisis le premier livre venu, Le Rouge et le Noir, et le lui remis, ouvert à la première page.
- Lisez à haute voix.
Catastrophe : il achoppait à chaque mot qui, la plupart du temps, sortait de sa bouche à l’envers.
- Et en lecture silencieuse, parvenez-vous à lire ?
- Je ne sais pas.
- Comment ça, vous ne savez pas ?
Il commença à trembler.
- Quels sont vos centres d’intérêt ?
- Les armes.
Je le regardai avec inquiétude. Il vit mon angoisse et rit.
- Rassurez-vous, je suis non-violent. Je m’intéresse aux armes, je n’en possède pas. J’aime regarder de belles armes sur Internet : des arquebuses, des épées, des baïonnettes. Je me documente sur ces sujets.
- Donc, vous lisez sur ces sujets ?
- Oui.
- Alors, vous savez lire.
- Ça n’a rien à voir. Ça m’intéresse."
Il n'est donc évidemment pas dyslexique ! Simplement, il lit ce qui l'intéresse, et n'arrive pas à lire ce qui le rase. On n'est finalement pas très différents de lui.
Ange lui donne à lire un livre qui intéressera forcément ce petit jeune : Le Rouge et le Noir. Vingt-quatre heures lui paraissant être un délai un peu juste, elle lui accorde deux jours. Le lecteur a du mal à y croire, mais si.

L'intérêt (relatif) des Aérostats réside dans les commentaires décalés du jeune. Par exemple, après la lecture de l'Iliade :
"- Rien à voir avec votre Stendhal, des petites amourettes en chambre. En Amérique, de L’Iliade, on dirait : « It’s bigger than life ! »
Je ris. L’instant d’après, je soupçonnai le bluff et je l’interrogeai :
- Vous ne vous êtes jamais ennuyé au cours de votre lecture ?
- Si. Au début, les descriptions de la flotte grecque, j’ai eu du mal. On a un peu l’impression que l’auteur veut remercier ses sponsors.
- Il n’y en avait pas !
- Je m’en doute. Appelez ça comme vous voulez, il en fait trop avec ses bateaux et son name dropping. On jurerait qu’il a un cahier des charges et que les illustres familles grecques ont toutes exigé d’être citées, histoire de pouvoir plastronner. « Lisez L’Iliade, vous verrez : la guerre de Troie, mon vieux y était ! »"
Bref, l'Iliade, "C’est trop génial" (Pie dixit). On est d'accord.

Outre ces remarques décalées faites par un petit jeune bien d'aujourd'hui sur les classiques de la littérature (remarques, s'il faut en croire Amélie Nothomb, qu'elle n'a pas inventées), on trouve aussi quelques anecdotes, par exemple celle-ci, sur les libations, que raconte un professeur en buvant du champagne (forcément) :
"- Ne serait-ce que pour ce motif, il vaut mieux ne pas avoir vécu à l’époque antique, reprit-il. On buvait mal. Le vin pur était inavalable. Il fallait le mêler à de l’eau et y ajouter des épices pour que ce soit possible. Quant aux fameuses libations, il s’agissait du haut de l’amphore, tout imprégné de l’huile avec laquelle on avait bouché celle-ci : bref, la part de vin que l’on sacrifiait aux dieux devait être infecte."

Le lecteur peut-il croire aux personnages du livre (parents caricaturaux...) ? Absolument pas, mais ça n'est pas grave. Ce qui l'est un peu plus, c'est qu'il n'y a pour ainsi dire pas d'histoire non plus, que le livre se résume finalement à des fiches de lecture d'un jeune. Et que viennent faire les aérostats ? C'est comme le personnage de Donate, ils sont inutiles. C'est pratique pour étoffer quelque peu le livre, mais tout de même : pourquoi ce titre ? Pour montrer que le livre est très, très léger ? (il y a certainement une évidence qui n'aura échappé qu'à moi, sinon Busnel ou d'autres auraient posé la question à l'auteur).

Les Aérostats est un petit livre souvent assez rigolo, anecdotique et léger comme un aérostat. Mais le côté "éloge de la lecture" qui a l'air de bien plaire dans les interviews, me laisse une impression mitigée, comme si on me cirait les pompes : il prêche un converti, zéro risque (tout comme les films qui font l'éloge du cinéma, etc.).
eXPie
eXPie

Messages : 776
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par domreader Lun 26 Oct - 10:09

Ahahah !! Tes chroniques assassines nous manquaient ! cheers

Donc Les Aérostats sont loins d'être incontournables si je comprends bien. Laughing

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par eXPie Sam 31 Oct - 19:28

domreader a écrit:Donc Les Aérostats sont loins d'être incontournables si je comprends bien. Laughing

C'est très lisible comme distraction, c'est agréable, et ça ne prend vraiment pas beaucoup de temps à lire...
eXPie
eXPie

Messages : 776
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Aeriale Dim 1 Nov - 9:26

eXPie a écrit:
domreader a écrit:Donc Les Aérostats sont loins d'être incontournables si je comprends bien. Laughing

C'est très lisible comme distraction, c'est agréable, et ça ne prend vraiment pas beaucoup de temps à lire...

Ce qui est certain c'est que je ne vais pas dépenser 20 euros pour le lire.. 

J'attendrai qu'on me le passe...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Arabella Jeu 24 Aoû - 20:00

Stupeur et tremblements

J’avais lu, il y a très très longtemps maintenant, plusieurs romans d’Amélie Nothomb. Tous m’avaient laissée sur ma faim, tout en étant plaisants à lire. En fait, cela partait bien, et puis une sensation de tourner en rond, l’impression que l’auteur après un début prometteur s’enlisait, sans vraiment arriver à tirer partie d’une idée de départ inventive et intéressante. J’avais donc abandonné, cela ne semblait pas fait pour moi. Je me suis de nouveau laissé tenter par celui-ci, qui m’a souvent été présenté comme son meilleur, le plus réussi.

Presque tout le monde connaît la mince trame narrative du livre : une jeune Belge est embauchée comme traductrice par une entreprise japonaise. Malgré sa maîtrise de la langue et son désir sincère de trouver sa place, elle a des comportements jugés inappropriés et elle sera très vite mise au ban de la société, se voyant attribuer des tâches de plus en plus idiotes et dévalorisantes, jusqu’au point de finir devoir s’occuper de l’hygiène des toilettes. Le livre dénonce l’état d’esprit des entreprises japonaises, avec un système pyramidale aberrant, humiliant pour les derniers arrivés, absurde en terme d’efficacité et de respect humain. Au-delà, c’est un réquisitoire plus large contre le fonctionnement de la société japonaise d’une manière plus large.

Ce n’est pas le livre qui va me faire revenir vers Amélie Nothomb. Je trouve la charge lourde, un peu caricaturale. Et même si l’auteur tente de donner des raisons pour lesquelles la narratrice, qui par certains aspects lui ressemble, n’a pas quitté un endroit où elle était si malmenée, ce n’est pas très convaincant. A part pour en un tirer un livre, qui sans être long, ait la longueur suffisante pour être édité on ne voit pas pourquoi s’obliger à un tel supplice. L’aspect cocasse de certains épisodes n’est pas suffisant pour faire avaler le reste.

Vite lu, vite oublié. Et ce sera ma dernière lecture de l’auteure.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Queenie Ven 25 Aoû - 8:31

Étonnée de voir ta nouvelle tentative... Moins par ton avis

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7008
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par domreader Ven 25 Aoû - 8:39

Queenie a écrit:Étonnée de voir ta nouvelle tentative... Moins par ton avis

Pareil ! Laughing

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par eXPie Ven 1 Sep - 13:13

Son dernier, Psychopompe, n'est vraiment pas réussi... Elle parle encore d'elle, mais aussi de ses livres précédents, et de ses discussions avec les morts. Après, elle donne des conseils pratiques et utiles. Par exemple, quand tu n'aimais pas quelqu'un de son vivant, si cette personne morte veut communiquer avec toi, le conseil d'Amélie, c'est de refuser. Tu refuses une fois, deux fois, trois fois, la personne morte que tu n'aimais pas va cesser de vouloir communiquer avec toi. Utile, non ?
eXPie
eXPie

Messages : 776
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par domreader Ven 1 Sep - 19:44

eXPie a écrit:Son dernier, Psychopompe, n'est vraiment pas réussi... Elle parle encore d'elle, mais aussi de ses livres précédents, et de ses discussions avec les morts. Après, elle donne des conseils pratiques et utiles. Par exemple, quand tu n'aimais pas quelqu'un de son vivant, si cette personne morte veut communiquer avec toi, le conseil d'Amélie, c'est de refuser. Tu refuses une fois, deux fois, trois fois, la personne morte que tu n'aimais pas va cesser de vouloir communiquer avec toi. Utile, non ?
Soit elle est vraiment barrée, soit elle n'a plus rien à dire, soit les deux ! Neutral

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3464
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Amélie Nothomb - Page 3 Empty Re: Amélie Nothomb

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum