-17%
Le deal à ne pas rater :
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 128 Go Blanc (+29,99€ ...
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

Robert Seethaler

+2
Arabella
kenavo
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Robert Seethaler

Message par kenavo Ven 23 Déc - 6:06

Robert Seethaler  A204

Robert Seethaler, né le 7 août 1966 à Vienne, est un écrivain, scénariste et acteur autrichien.
ll partage son temps entre Berlin et Vienne.


Source : Wikipédia


Bibliographie
2014 Le Tabac Tresniek
2015 Une vie entière


son site


Dernière édition par Kenavo le Lun 23 Jan - 8:34, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Ven 23 Déc - 6:06

Robert Seethaler  A107 / Robert Seethaler  A108
Ein ganzes Leben / Une vie entière
Présentation de l’éditeur
Héros du Tabac Tresniek, le jeune Franz Huchel débarquait de ses montagnes et venait apprendre la vie dans la Vienne des années trente. Andreas Egger, le personnage principal du nouveau roman de Robert Seethaler, effectue le parcours inverse : c'est de la ville qu'il est amené, enfant, dans ces montagnes où il va passer "une vie entière". Aucun adulte bienveillant pour lui expliquer le monde. Il est recueilli par une brute qui l'estropie, et se constitue seul son éthique personnelle. Quand il se soustrait enfin à la tyrannie de son patron, ce n'est pas pour travailler comme lui la terre, les yeux baissés : "Un homme doit vivre la tête haute", déclare-t-il à Marie, la jeune fille dont il est amoureux. Aussi prend-il part à l'aventure des téléphériques, qui vont ouvrir sa vallée à la modernité, avant d'être envoyé en 1942 sur le front de l'Est, dans les montagnes du Caucase. A son retour, "les géraniums ont remplacé les croix gammées aux fenêtres du village" et les étables vidées de leurs bêtes abritent les skis des touristes... Pris par l'intensité poétique des images, par la vérité de ce personnage de montagnard terriblement humain, et par une langue sobre et rythmée où chaque mot est pesé, on ne lâche pas ce bref roman d'une vie "minuscule". La beauté rare de ce petit livre a valu à Robert Seethaler le statut de meilleur auteur de l'année, décerné par les libraires d'outre-Rhin.

Après une lecture d’un livre, j’écris d’abord mon commentaire avant d’aller à la recherche de commentaires où autres textes qui parlent du livre lu.

Cette fois-ci, j’ai regardé d’abord une vidéo (malheureusement plus disponible) où Robert Seethaler présente ce livre et j’étais très contente d’entendre qu’il aime plus toucher son lecteur que d’atteindre un but intellectuel.

C’est le cas chez moi, je suis ressortie de cette lecture émue et touchée au plus haut point.

On suit le parcours d’une vie de presque 80 ans en même pas deux cent pages. L’auteur a choisi quelques moments importants et moins importants pour faire le dessin de cette vie assez ‘banale’, mais en donnant une voix à cet Andreas Egger, sa vie devient extraordinaire.

L’écriture est tellement dense et sublime, dès la première page on ne peut pas s’arrêter de lire.

Robert Seethaler parle dans la vidéo aussi de la montagne et je pense qu’elle tient le second rôle de ce livre. Les scènes qui décrivent la beauté du paysage devraient plaire à tous les amateurs des contrées montagnardes !

Pour moi une des plus belles lectures de 2015… et cet auteur figure depuis sur la liste de mes favoris !

Robert Seethaler  Aa_les18

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Arabella Ven 23 Déc - 8:22

Une vie entière

La vie d'Andreas Egger, dans le monde rural de l'Autriche au XXe siècle. Toute une vie résumée en 150 pages. Entre la dureté du monde paysans traditionnel, surtout pour un orphelin, la seconde guerre mondiale, puis les transformations rapides de la société dans la deuxième moitié du siècle.

J'avais beaucoup aimé le tabac Tresniek, le premier livre de Robert Seethaler publié en français. Je crois que j''ai encore plus aimé celui-ci. Ce regard tendre et fraternel posé sur ce personnage, qui est en quelque sorte une anti-thèse de héros de roman : personnage humble parmi les humbles, simple parmi les simples. robert Seethaler lui donne une grande dignité, et nous attache à lui. Tout cela avec une grande pudeur, en refusant les effets et le pathos, alors que cette vie, aurait pu donner lieu à grand mélo, on est exactement dans le contraire, dans la simplicité qui ressemble au personnage. L'écriture est une vraie splendeur, dépouillée en apprence mais d'une grande poésie et expressivité. Robert Seethaler sais choisir le mot juste, celui qui permet d'aller à l'essentiel d'emblée.
Un immense plaisir de lecture, j'espère que d'autres livres de cet auteur vont suivre bientôt.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4787
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Arabella Ven 23 Déc - 8:23

Le tabac Tresniek

Lecture délicieuse, ce qui peut paraître incongru vu le sujet, et les choses pas très sympathiques qu'il évoque, à ce moment de prise de pouvoir par les nazis. Mais l'auteur arrive à accomplir ce tour de force.

Sigmund Freud n'a sans doute pas grand chose à voir avec le vrai, mais c'est sans importance, tellement le personnage, et ses dialogues avec Franz, le personnage principal du roman, sont intelligents et malicieux.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4787
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Aeriale Ven 23 Déc - 10:08

-Une vie entière-

L'histoire toute simple d'un brave gars, orphelin de naissance et recueilli par un homme tyrannique qui l'estropie pour toujours. De l'extérieur, à part une incursion puis son emprisonnement sur le front de l'Est, il ne verra que les montagnes autrichiennes, dont il connaîtra tous les recoins, et ne vivra qu'un seul amour, trop tôt emporté par une tragédie. Le récit d'une vie on ne peut plus banale, rendue lumineuse par l'écriture sobre et toute en pudeur contenue de l'auteur.

Une existence qui pourrait nous paraître sinistre et sans relief, mais à laquelle Seethaler sait donner une aura particulière. Car Andreas Egger ne se plaint jamais, accomplit de rudes taches sans ciller, et trouve le bonheur dans la contemplation pacifique de ce monde qui bouge à vitesse grand V. Tout est pesé, choisi, il y a des moments d'une poésie rare qui nous prennent par surprise au détour d'un mot, ou d'une phrase. Et là, on se retrouve au côté d'Andreas, à se dire que le bonheur peut aussi se cacher à portée de main, si on a les yeux grands ouverts pour le voir. Un beau texte et un personnage profondément attachant!


Extrait  Robert Seethaler  887505

ls s'assirent dans l'herbe et s'adossèrent au tronc d'un hêtre roux renversé. Le bois avait emmagasiné la chaleur des derniers jours d'été, il embaumait la résine et la mousse sèche. Autour d'eux, les cîmes des montagnes se découpaient dans le ciel clair. Marie trouvait qu'elles ressemblaient à de la porcelaine, et, bien qu'il n eût jamais vu de porcelaine de sa vie, Egger lui donna raison. Il fallait donc regarder où on mettait les pieds, dit il, un faux pas et tout le paysage se fêlerait ou volerait en une foule de petits éclats de paysage. Marie éclata de rire!

.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11372
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Ven 31 Juil - 5:15

Robert Seethaler  A2225 / Robert Seethaler  Aa1552
Das Feld / Le champ
Présentation de l’éditeur
Le champ. Comment caractériser une vie entière ? Les voix qui s'élèvent ici sont celles des habitants du cimetière, qu'on nomme "le champ" dans la petite ville de Paulstadt. A la concision des épitaphes, l'écrivain substitue les mots des défunts. Par un souvenir, une sensation fugace, une anecdote poignante, chacun de ces narrateurs évoque ce que fut son existence. Au fil de la lecture émerge le portrait d'une bourgade comme tant d'autres, marquée par le retour de la prospérité au mitan du siècle dernier. La vie tourne autour des figures locales : le maire, la fleuriste, le facteur, le curé dévoré par les flammes dans l'incendie de l'église, le marchand de légumes...
Les voix se font écho, s'entrelacent, se contredisent parfois, formant le tableau d'une communauté riche d'individus et de sensibilités différentes.
Subtil interprète de l'âme humaine, Robert Seethaler se penche sur leur intimité : les amours naissantes, les amours heureuses, ou moins harmonieuses - quand les fantasmagories de la femme signent pour son époux échec, malheur et drame.
Le plus saisissant dans ce texte est l'émotion qui sourd de chaque histoire : non celle de savoir le protagoniste disparu, mais l'empathie que parvient à susciter l'auteur pour ces êtres si vivants, leurs espoirs, leurs doutes, leurs ambitions, leur solitude.
Le Champ est un livre sur la vie, que Seethaler réussit à dire avec autant de simplicité que de profondeur.
Robert Seethaler  A46

dans la série policier « Soko Donau » j’ai vu cet acteur… et je me suis dit, il me semble que je le connais ??!!
Et en effet, j’avais oublié que Robert Seethaler est aussi acteur.
Il joue dans cet épisode un meurtrier méchant… très convaincant Cool mais cela m’a donné envie de lire un livre de lui Wink


En exergue
And you who loiter around
theses graves
Think you know life.

Et toi qui t’attardes entre
ces tombes,
Tu crois connaître la vie


Edgar Lee Masters, Spoon River Anthology


Après ma lecture, j’ai recherché un peu sur des sites allemands aussi bien que du côté français, mais il n’y a nulle part la mention du livre de Edgar Lee Masters. Étonnant !

Robert Seethaler a mis une citation de son livre en exergue… mais cela ne s’arrête pas là, il a aussi « emprunté » l’idée de Masters.

Bon, il n’a pas écrit des poèmes comme dans Spoon river Anthologie, il présente les différents personnages du « champ » en prose… mais l’idée d’origine y est.

Je ne vois pas de mal, au contraire, j’adore toujours de voir des artistes créer de nouveaux œuvres à partir d’idées existantes. Mais on pourrait quand même mentionner Masters et son livre fabuleux.

Bon bref, tout cela pour dire que j’ai adoré la nouvelle version de cette idée pour donner une voix aux morts.

Et on voit bien que Robert Seethaler connaît bien la pampa autrichienne. J’adore comment il arrive avec quelques mots, phrases, pages (le plus court témoignage est une phrase, le plus long 10 pages) de dresser des portraits saisissants… un très bon moment de lecture.

Robert Seethaler  A2226

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Arabella Ven 31 Juil - 9:21

J'avais vu passer ce livre de Seethaler et j'hésitais un peu, tu donnes envie de le découvrir. De même pour Edgar Lee Masters.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4787
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par domreader Ven 31 Juil - 10:07

Après relecture de ce fil, je note à nouveau le nom de cet auteur !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3407
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Sam 1 Aoû - 4:00

Arabella a écrit:J'avais vu passer ce livre de Seethaler et j'hésitais un peu, tu donnes envie de le découvrir. De même pour Edgar Lee Masters.
bien que certains des personnages qui prennent parole dans ce livre se connaissaient quand ils étaient en vie et qu'on peut ainsi dire qu'il y a des liens entre les différents textes, cela se présente quand même comme des nouvelles, cela ne plaît pas à tout le monde, je sais que tu aimes, de ce côté pas de problèmes Wink
sinon, c'est difficile de juger si cela va te plaire ou pas... au moins quelques pages pour tenter et voir si un tel point de vue te convient Very Happy

domreader a écrit:Après relecture de ce fil, je note à nouveau le nom de cet auteur !
oui, il faut cheers

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Dim 27 Sep - 7:40

quel plaisir d'écouter son enthousiasme Wink


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Lun 31 Jan - 2:19

Robert Seethaler  A5013 / Robert Seethaler  Aa3210
Der letzte Satz /  Le dernier mouvement
Présentation de l’éditeur
Sur le pont du paquebot qui le ramène en Europe après une ultime saison à New York, Gustav Mahler laisse dériver ses pensées. À cinquante ans, il est un compositeur adulé et le chef d’orchestre le plus réputé de son temps, mais son corps souffrant lui rappelle que la fin est proche. Emmitouflé dans une épaisse couverture, l’œil rivé sur la mer grise, son esprit dévide des souvenirs, surgis à la faveur d’une sensation fugace – le cri d’une mouette, l’ombre d’un nuage…

Robert Seethaler excelle à suggérer en quelques traits le pur bonheur des étés à la montagne, tout comme, dans un registre bien différent, la décennie pendant laquelle Mahler a réformé et dirigé l’Opéra de Vienne. L’amour tourmenté du musicien pour sa femme Alma, son chagrin à la mort de sa fille aînée et, bien sûr, la haute conception de son art traversent ce texte aussi bref que profond.

Sans la moindre emphase, l’écrivain restitue la légendaire exigence du maître, bourreau de travail malgré sa faible constitution, de même que sa quête permanente de la beauté.
C’est sans doute de son apparente simplicité que cet intense roman tire sa force. Les rares mots échangés face à l’océan entre l’illustre passager et le jeune garçon de cabine chargé de veiller à son bien-être sont à cet égard exemplaires.
Portrait tout en intériorité d’un artiste dont le génie ne s’est jamais tari, Le Dernier Mouvement est également une poignante méditation sur la puissance de la création.
J’adore Robert Seethaler… vraiment… beaucoup.

Et oui, il va y avoir un « mais »…

Mais je n’ai pas du tout adhéré à ce roman. Et je vous garantie que je l’aurai tellement voulu! Mes parfois des rencontres ne se font pas et je n’ai certainement pas trouvé l’accès dans ce monde de Gustav Mahler (j’avais envie de faire connaissance, rien à faire), de sa musique (il n’y a pas un son dans ce texte).

Vous savez combien j’adore le genre des biographies romancées et je veux bien respecter le choix de Robert Seethaler de ne le montrer que lors de cette traversée. Mais on ne fait que connaissance avec un personnage grincheux, triste, insatisfaite et malade…

Cet auteur excelle dans la courte forme, mais là, même 120 pages étaient encore de trop.

Désolée… j’attends le prochain roman avec l’espoir de pouvoir m’y plonger avec le grand bonheur.

Robert Seethaler  A5170

Gustav et Alma Mahler avec d’autres voyageurs lors de la traversée en 1911

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Arabella Sam 2 Avr - 20:25

Le dernier mouvement


Robert Seethaler nous propose dans ce court livre de partager les derniers moments de Gustav Mahler, chef d'orchestre très célèbre de son temps, mais qui est resté dans l'histoire de la musique avant tout comme un immense compositeur, faisant en quelque sorte le lien entre le XIXe et XXe siècle. Sa musique a mis un certain temps à s'imposer, et de son vivant c'est en tant que chef d'orchestre qu'il était reconnu. Bien évidemment, les derniers moments sont favorables aux évocations, aux souvenirs, et nous partageons avec Mahler un certain nombre de moments ou sentiments clés. La mort de sa fille Maria, ses relations compliquées avec sa femme, Alma, la création de la 8e symphonie etc.

Robert Seethaler a une très belle plume, qui permet de suivre ce portrait du musicien avec un réel plaisir. Il entremêle habilement des moments différents de son existence, ce qui permet de varier les atmosphères et sentiments, et de résumer en peu de pages l'essentiel d'une vie. En nous laissant entrapercevoir le contexte de l'époque, et en particulier l'antisémitisme de la société viennoise du début du siècle dernier. Un contrepoint, apporté par la présence d'un jeune garçon commis au service de Mahler pendant la dernière traversée qu'il a effectuée entre les États-Unis et l'Europe permet de relativiser les événements.

C'est de la belle ouvrage, et un vrai plaisir de lecture. Cela n'est sans doute pas une révélation pour ceux qui connaissent un peu Mahler et sa vie, c'est classique dans l'écriture et dans la manière de mener le récit. Plus un joli moment agréable qu'une grande découverte ou un bouleversement, mais c'est recommandable.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4787
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Nightingale Ven 14 Juil - 15:11

Le dernier mouvement

Robert Seethaler  97820751

J'avais adoré ma découverte de Seethaler avec Le Champ, et j'ai été attiré par le thème de ce dernier roman.

Je me rapproche beaucoup du commentaire d'@Arabella.
Je n'ai pas ressenti comme @kenavo, seulement la vision d'un personnage "grincheux, triste, insatisfait et malade…"

L'auteur utilise habilement ce moment du dernier voyage de Mahler, qui préfère la solitude froide du pont du navire, plutôt que l'agitation que l'on devine en-dessous.
Ces instants contemplatifs vont être l'occasion pour le compositeur de revenir sur certains souvenirs marquants de sa vie, tant sur le plan privé que professionnel.
J'ai trouvé cela très touchant. Et tout comme le mentionne @Arabella, la présence du jeune garçon qui vient le voir de temps en temps, est un élément original. De ces brefs instants d'échange surgit un autre visage du personnage.

C'est un très beau moment de lecture.

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2677
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Arabella Ven 14 Juil - 23:15

Merci pour ton commentaire @Nightingale, contente que nous partagions le même ressenti.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4787
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par kenavo Sam 15 Juil - 2:51

contente que tu as autant aimé  @Nightingale
puisque j'adore cet auteur, je suis contente pour lui Very Happy

son prochain livre en version française va paraître le 7 septembre
Robert Seethaler  A1038

le résumé donne envie, je vais le lire sûrement

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30634
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Seethaler  Empty Re: Robert Seethaler

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum