-21%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable HP Victus Gaming 16,1″FHD + Souris HP X220 (Via ODR de ...
949.99 € 1199.55 €
Voir le deal

María José Ferrada

Aller en bas

María José Ferrada Empty María José Ferrada

Message par kenavo Ven 5 Mai - 2:19

María José Ferrada Aaa3101

María José Ferrada (Chili, 1977) est journaliste et écrivain.

Ses livres pour enfants ont été publiés dans le monde hispanophone, en Italie, au Brésil et au Japon et ont reçu de nombreux prix.

Kramp est son premier roman pour adultes.


Source : Éditeur


son fil dans la section jeunesse

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 28014
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

María José Ferrada Empty Re: María José Ferrada

Message par kenavo Ven 5 Mai - 2:20

María José Ferrada Aa4402
Kramp
Présentation de l’éditeur
Chili, années de la dictature de Pinochet.
M, une petite fille, accompagne D, son père représentant en quincaillerie, dans ses tournées et se passionne pour les objets qu’il vend tant ils lui paraissent être l'ordre même de l'univers. Elle rencontre ainsi les autres voyageurs de commerce, qui constituent «une famille sans parents et donc plus supportable qu’une autre», aide son père à falsifier ses notes de frais, écoute les histoires, drôles ou tragiques, des uns et des autres... jusqu'au jour où son monde se délite.
Avec Kramp, cet objet littéraire inattendu et d'un charme indéfinissable, María José Ferrada incarne une voix nouvelle et puissante de la littérature chilienne.
En exergue on retrouve une citation du roman de Joe David Brown :

« Tu me dois encore cent dollars. »
Addie à son père dans La Barbe à papa


Cela m’a fait réaliser que je n’avais pas « rapporté » le fil pour cet auteur ici. Oubli réparé.

J’ai dégusté ce Kramp. Quelle merveille.

À part la couverture, une réussite.

La petite M est aussi extra que Addie. On tombe certainement sous le charme (et on comprend pourquoi leurs pères peuvent faire de si bons commerces avec elles à leurs côtés).

J’ai beaucoup souri, l’histoire est parfaite et se lit d’une traite (on ne referme pas un livre de 100 pages qui est si délicieux) et une petite larme à la fin comme il se doit pour un moment si touchant.

Je suis drunken

María José Ferrada A_web229

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 28014
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum