Peter Stamm

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par Merlette le Mar 9 Mai - 11:38

Contente que tu aies aimé, @Queenie, son style qui pourrait pourtant apparaître froid, blanc, trop minimaliste (encore plus flagrant dans son 1er roman, Agnes), exerce une étrange fascination sur le lecteur (s'il accroche).

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
avatar
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par Queenie le Mar 9 Mai - 20:24

Oui, c'est très fort cette concision qui parvient à en dire long, utilisant juste ce qu'il faut d'éléments pour que le lecteur remplisse les trous. Je crois que c'est la première fois que je rencontre ça. Ou que ça fonctionne aussi bien sur moi.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2068
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par Aeriale le Mer 10 Mai - 10:40

Très contente de te voir si séduite par son style! Je suis vraiment une inconditionnelle, et ce depuis ce roman dont on avait élaboré toutes les hypothèses en LC.

C'est ce qui est passionnant, Stamm nous livre une trame, à nous de remplir les trous comme tu dis. Grâce à ses blancs, ses non dits et le recul qu'il maintient toujours envers ses personnages, le lecteur a toute liberté pour les interpréter suivant sa sensibilité et son approche. C'est assez rare, ce genre d'expérience, et quand c'est le cas, c'est très addictif !
avatar
Aeriale

Messages : 2523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par MezzaVoce le Lun 12 Juin - 13:16

Alléchée par votre LC, j'ai lu L'un l'autre. J'ai beaucoup aimé, le style mais surtout la manière de raconter l'histoire, avec tout ce flou et ces surimpressions (les chronologies de Thomas et d'Astrid qui s'éloignent, se rapprochent, se frôlent). Stamm installe un suspens sur de petites banalités, c'est très fort.

Finalement, on ne sait toujours pas vraiment le pourquoi de ce départ. Stamm parsème diverses pistes, à peine ébauchées, aucune certitude : les sentiments de faux, d'artificialité chez Thomas (plusieurs passages y font référence), leur étrange "invisibilité" l'un pour l'autre (Thomas n'apparaît jamais sur les photos de famille), la volonté de retrouver la passion du début (mais y a-t-il eu passion ? les souvenirs d'Astrid disent le contraire).

Tout cela est très agréablement déstabilisant. Jusqu'à cette fin, qui m'a personnellement beaucoup plu : j'ai trouvé qu'elle donnait une incroyable densité à l'histoire, un gros questionnement sur l'amour, le couple, la famille, la vie, la réalité et les souvenirs... Un très fin mélange entre espoir et désespoir, comme si, dès le départ, tout était à la fois perdu et possible.

@Aeriale a écrit:Peter Stamm nous laisse le doute de sa disparition. On peut imaginer une chute mortelle, tout comme croire au récit qu'il nous fait de ces 20 années passées en marge d'une vie sociale. Penser que le retour n'est qu'une vue de l'esprit d'Astrid ou bien le contraire, un fait véridique. C'est à nous de traduire, en sachant que ces deux là auront plus appris sur l'autre à partir de  la séparation, et que s'ils ne vivaient pas les faits de la même façon, ce tout formait quelque chose d'indestructible, un lien plus fort que le réel.

Voilà ! :-)

Et puis aussi, un bien beau périple à travers les montagnes suisses. (Nostalgie des Alpes... soupir)

Merci pour cette belle découverte, j'ai très envie de lire d'autres livre de cet auteur.
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par Aeriale le Lun 12 Juin - 14:09

Oh que tu me fais plaisir, Mezzavoce! Merci pour ton commentaire, tu décris bien ce qui fait qu'on accroche (ou pas, bien sûr) à son style, tout en suggestions, jamais définitif.

@Mezzavoce a écrit:Stamm installe un suspens sur de petites banalités, c'est très fort.
Voilà, il faut être vigilant, il a l'art de semer des indices, à nous de les interpréter, toujours à notre façon, suivant notre approche!  

Si tu aimes, tu vas pouvoir piocher dans quelques uns, je te souhaite de bonnes lectures à venir Very Happy
avatar
Aeriale

Messages : 2523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par kenavo le Mar 13 Juin - 5:55

tout comme Aériale, trop contente de lire ton commentaire...
@MezzaVoce a écrit:j'ai très envie de lire d'autres livre de cet auteur.
de très beaux moments de lecture en perspective Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6974
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peter Stamm

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum