Juan Goytisolo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juan Goytisolo

Message par kenavo le Ven 17 Fév - 5:45



Juan Goytisolo Gay, né à Barcelone le 6 janvier 1931, est un écrivain espagnol de langue espagnole appartenant à la Génération de 50.


source et suite


Dernière édition par Kenavo le Lun 27 Mar - 17:29, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6370
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juan Goytisolo

Message par kenavo le Ven 17 Fév - 5:45


Trois semaines en ce jardin
Quatrième de couverture
Réunis dans un jardin d'un pays chaud, les membres d'un Cercle de lecteurs tentent de reconstituer l'histoire d'un poète espagnol, républicain et homosexuel, interné dans un asile psychiatrique à Melilla en juillet 1936. A la suite des bouleversements causés par le Soulèvement franquiste, le destin de ce poète s'est scindé de manière énigmatique : d'après certains, il se serait évadé avec l'aide d'un soldat marocain et aurait ensuite vécu caché dans une ville du Protectorat français - Casablanca, Tanger ou Marrakech. Selon une autre version, il serait resté en Espagne, dans un centre de rééducation fasciste, et serait devenu un poète à la solde de la Phalange. Pendant trois semaines, le Cercle de lecteurs va s'efforcer de reconstituer les péripéties de la vie d'Eusebio, ou Eugenio, ou Eugène. L'histoire de ce poète est relatée à partir d'une multiplicité de perspectives, celles de ces vingt-huit voix - journalistes, avocats, cinéphiles, sociologues, universitaires, arabisants - qui, avec leurs manies et leurs styles, finissent par élaborer un récit qui est plus qu'un simple portrait ou qu'une identification : la vitalité expressive du roman ne s'attache pas seulement à faire revivre un spectre, elle suscite l'apparition de ce que le cinéaste Luis Bunel appela le " fantôme de la Liberté ".
Ce livre est un tour de force !

Livre de fables, de contes, de nouvelles,… en tous les cas, l’auteur conduit son lecteur avec talent dans plein de différents récits pour lui faire découvrir les différentes hypothèses concernant le destin de ce fameux poète.

À partir des premières pages on n’est en fait plus tant intéressé par ce poète, mais on se laisse conduire dans un monde imaginaire et imaginé.

Jeu de miroirs, plein de facettes différentes d’une même vie. On gagne l’impression que ce cercle de lecteurs dont l’auteur prête parole, s’amuse autant à conduire leurs collègues en erreur que l’auteur le fait avec son lecteur.

Quelques-unes des histoires qui se déroulent au Maroc pourraient presque figurer dans les Mille et Une Nuit, ceux de l’Espagne montrent clairement la vie sous le régime de Franco avec tous les aspects négatifs.

Si cela semble décousu où dérangeant, ce n’est pas le cas. Il n’y a aucun souci de se retrouver avec ses différentes possibilités du destin d’Eugenio/d’Eusebio/d’Eugène, c’est fabuleux et tout à fait jouissif.

Autant d’histoires différentes, autant de lectures possibles. La mienne était plus que réussie !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6370
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum