Le deal à ne pas rater :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot 6 Boosters Mascarade ...
Voir le deal

Joyce Carol Oates

+8
Aeriale
kenavo
Luciole
darkanny
Epi
Odrey
domreader
Merlette
12 participants

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Luciole Jeu 8 Juin 2017 - 16:19

Excellent commentaire! Merci

_________________
geek  “Il n’y a point de génie sans un grain de folie.” Aristote
Luciole
Luciole

Messages : 1040
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 48
Localisation : France - Pays de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par domreader Jeu 8 Juin 2017 - 18:19

Un très beau commentaire pour ce qui est probablement le meilleur roman de JCO ! De tous ceux que j'ai lu bien sûr.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3418
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Aeriale Jeu 8 Juin 2017 - 18:59

Oui, superbe ce com, @Epi. Tu donnes sacrément envie!

Par contre les plus de 1000 pages me rebutent.


Dernière édition par Aeriale le Ven 9 Juin 2017 - 8:02, édité 1 fois
Aeriale
Aeriale

Messages : 11393
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Epi Jeu 8 Juin 2017 - 21:45

Merci !

@Merlette, @domreader, je suis bien d'accord, ce livre est vraiment exceptionnel. Je ne sais pas si c'est le meilleur pour moi mais il est dans mon top 5 et c'est sûrement le plus touchant de tous ceux que j'ai lu d'elle.

@Aeriale, c'est dommage de se priver à cause du nombre de pages. Tu peux imaginer que tu lis 3 livres de 300 pages à la suite, c'est pareil Wink

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Merlette Jeu 8 Juin 2017 - 23:19

Epi a écrit:
@Merlette, @domreader, je suis bien d'accord, ce livre est vraiment exceptionnel. Je ne sais pas si c'est le meilleur pour moi mais il est dans mon top 5 et c'est sûrement le plus touchant de tous ceux que j'ai lu d'elle.

Pareil que toi, je pense qu'il n'est pas mon favori, mais c'est un véritable tour de force littéraire, certainement la meilleure  "biographie fantasmée" que j'aie lue..

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Queenie Ven 9 Juin 2017 - 8:58

Vous arriveriez presque à me faire lire encore un autre de cette auteure...

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 6975
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Epi Ven 9 Juin 2017 - 12:50

Je ne suis pas sûre que Blonde soit pour toi @Queenie, mais si tu veux vraiment essayer encore, je dirais que Reflets en eaux troubles pourrait peut-être te convaincre ?

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par domreader Ven 21 Juil 2017 - 19:14

Petite Soeur Mon Amour
My Sister, My Love
Joyce Carol OatesJoyce Carol Oates - Page 4 Sister12

 Voici un portrait sans concessions d’une famille ‘dysfonctionnelle’, très ‘dysfonctionnelle’. C’est le fils aîné Skyler qui raconte une enfance difficile qui a coûté la vie à sa petite sœur. Enfant fragile, il est devenu un adulte fragile, ancien toxicomane, un peu psychotique et il se souvient de Bliss sa sœur cadette. Bliss qui l’a éclipsé très vite après sa naissance, parce qu’elle est devenue le rêve incarné de sa mère, c’est-à-dire une sorte de petite princesse des glaces, une patineuse hors-pair précoce, une mini-miss à la une de tous les journaux. Bliss la toute petite fille qu’on déguise, qu’on épuise d’entrainements, qu’on dope pour qu’à 4 ans seulement elle atteigne la gloire ! Bliss la petite fille que l’on retrouvera assassinée à six ans…. Voilà ce que l’on sait au tout début du livre, et Skyler nous raconte comment lui et sa sœur en sont arrivés là. 

Joyce Carol Oates décrit avec minutie cette famille incroyable qui nous glace d’effroi.  Des parents aveuglés par la réussite sociale qui instrumentalisent leurs enfants pour les rendre conformes aux rêves qu’ils poursuivent. On sent les enfants enfermés, dans cette poursuite infernale, obligés de suivre malgré eux dans une souffrance palpable qui met le lecteur mal à l’aise. L’histoire de Skyler est à pleurer. JCO jongle avec des procédés littéraires divers, des retours en arrière à divers moments du passé sans linéarité, des documents, beaucoup de notes de  bas de page, elle s’adresse aussi fréquemment au lecteur pour mieux le prendre à témoin, tant et si bien qu’on se sent enfermé avec les enfants dans cet univers effarant et pervers. JCO est très forte ! Petite Sœur Mon Amour est plutôt un bon roman, parfois éprouvant mais on a envie de comprendre et de savoir qui a vraiment assassiné cette gamine même si on s’en doute un peu. Deux bémols pour moi : la longueur et aussi les adresses trop fréquentes au lecteur que j’ai fini par trouver gênantes.


Dernière édition par domreader le Jeu 21 Avr 2022 - 10:43, édité 2 fois

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3418
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Aeriale Sam 22 Juil 2017 - 11:31

Merci de ton commentaire Dom, très précis. Effectivement c'est une lecture qui doit être assez éprouvante, au final. Même si JCO est maître dans l'art d'analyser et d'impliquer ses lecteurs dans ces dysfonctionnements, sur la longueur j'ai peur de ne pas tenir.

Je vais voir combien il fait de pages...
Aeriale
Aeriale

Messages : 11393
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Epi Lun 24 Juil 2017 - 21:45

Je suis tout à fait d'accord avec ton commentaire Dom, c'est un beau roman mais assez éprouvant effectivement. Il vaut le coup tout de même, c'est un bon JCO.

_________________
Let It Be
Epi
Epi

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par kenavo Mer 13 Jan 2021 - 3:47

Joyce Carol Oates - Page 4 A3033 / Joyce Carol Oates - Page 4 Aa2023
Them / Eux
Présentation de l’éditeur
« Eux » ce sont les hommes qui ont traversé la vie de Maureen Wendall et l’ont marquée à jamais. Howard, le père, qui leur rend la vie infernale : renvoyé pour fraude de la police, il sombre dans l’alcool avant de mourir écrasé sous une tonne d’acier à l’usine. Jules, le grand frère tant aimé, qui disparaît à l’entrée de l’adolescence pour essayer de fuir le contexte familial sordide et flirte avec la pègre sans même s’en rendre compte. Mais « Elles », sont-elles vraiment leurs victimes ou leurs complices passives mais dévouées ? Ainsi Loretta, la mère, dont le premier amant fut assassiné d’une balle dans la tête par son propre frère alors qu’ils venaient de faire l’amour. Hantée par cet univers de violence masculine, elle ne cessera pour autant de refuser à ses filles la chance de se sortir de leur milieu, semblant prendre plaisir à leur imposer la compagnie des hommes veules qu’elle se choisit.

À travers l’histoire de cette famille maudite, Joyce Carol Oates dépeint trente ans de drames, de conflits, de violence, d’amour et de folie dans le décor sordide mais grouillant de vie des bas-fonds de Detroit. Elle met son intelligence cruelle et son impitoyable lucidité au service d’une vaste fresque qui s’étend de la Dépression des années 1930 aux émeutes raciales de 1967 et dont la puissance n’a d’égale que le brio du style.
Ce roman est le troisième de sa tétralogie du Pays des merveilles

Elle comprend quatre romans qui explorent la classe sociale en Amérique et la vie intérieure des jeunes Américains.
Ils se situent de la Grande Dépression jusqu’à la période turbulente de la guerre du Vietnam.

On peut les lire indépendamment, il y a une idée qui les unit, mais pas les mêmes personnages.

J’ai choisi celui-ci parce qu’il parle de Detroit, ville dont j’ai fait plusieurs lectures ces derniers temps.

J’ai lu déjà d’autres romans de Joyce Carol Oates et à chaque fois je constate la qualité de son travail (qui est quand même aussi à souligner puisqu’elle a une cadence de publication inouï). Malheureusement je n’arrive pas à séparer ses livres de son personnage et en tant que personne elle m’est si peu sympa… je sais que cela n’est pas un argument valable, mais c’est en effet la raison qui me retient de lire plus de ses livres.

Detroit était donc le bon appât !

Et j’en ressors enthousiaste, mais c’est difficile d’en parler.

Il y a tellement de choses qui se passent et elle arrive à les mettre tous dans ce flot de mots qui happe son lecteur dès les premières pages.

Si on veut résumer un peu : tous ces personnages auxquels elle donne vie, sont à la recherche d’un bout de bonheur… mais la vie n’est pas si facile et pour la plupart du temps, ils vont devoir se battre.

En ce qui me concerne, un très bon séjour à Detroit… et je plussoie l’avis de JCO qui a dit à un moment donné que Blonde et Eux vont être les deux romans d’elle dont on va se rappeler encore pendant longtemps.
Publié en 1969, ceci est en tout cas vrai pour Eux.

Joyce Carol Oates - Page 4 Aaa1412

Detroit Riot of 1967

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Aeriale Mer 13 Jan 2021 - 8:19

Tiens, ça me tente bien! 

Il a été écrit récemment ou c'est une réédition? Cela fait un moment que je ne l'ai plus lue, son nom est toujours un gage de qualité, et tu as finit de me convaincre avec cette ville et son passé  Very Happy
Aeriale
Aeriale

Messages : 11393
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par kenavo Jeu 14 Jan 2021 - 5:20

Aeriale a écrit:Il a été écrit récemment ou c'est une réédition?
publié en 1969, le roman se termine avec les Émeutes de 1967 à Detroit

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par kenavo Jeu 24 Mar 2022 - 1:44

Joyce Carol Oates - Page 4 A5478

pour l’instant, pas encore de date de sortie, on dit : en cours de 2022


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Aeriale Ven 8 Mar 2024 - 19:11

-Baby sitter-


Joyce Carol Oates - Page 4 Babysi10


On est dans la fin des années 70. Dans un quartier ultra chic de Détroit vit la famille Jarett. Une demeure cossue, deux enfants, une gouvernante philippine docile et effacée qui seconde impeccablement leur mère, Hannah, occupée par ses oeuvres de bienfaisance quand son mari s'absente pour affaires. Bien sûr, derrière le tableau idyllique apparent couvent le manque et l'ennui. Un soir, l'épouse délaissée, avide d'exister, se compromet dans une relation étrange avec un inconnu croisé lors d'un de ses galas. Un certain YK dont elle ne connait rien, un homme violent et pervers qui la renvoie à d'obscurs traumatismes d'enfance liés à un père qu'on imagine abusif. Parallèlement, et à priori sans rapport évident, un sadique du nom de Babysitter sévit dans les quartiers défavorisés, violant des ados et les abandonnant morts dans des décharges.

Se pensant à l'abri, la communauté des plus aisés va regarder ces crimes d'un oeil plus inquiet quand ils se rapprochent de leur périmètre et qu'à leur tour des voisins vont être touchés. A partir de là l'auteure ne nous lâche plus. La tension déjà croissante devient carrément flippante, d'autant que l'intrigue se combine sur deux niveaux. De même que Hannah, dont on partage les doutes alors que l'étau se referme, on cherche à dénouer le fil de ces deux histoires. Quels sont les liens? Et jusqu'où l'auteure veut elle amener ses personnages?

J'avoue qu'après cette belle dose d'adrénaline, j'avais presque hâte d'en voir la fin. La partie la plus intéressante reste la descente aux enfers de cette femme en pleine crise d'identité sous l'emprise d'un homme dont elle n'arrive pas à se libérer. C'est hard, percutant, ça se veut choquant et ça l'est. JCO maitrise le principe depuis longtemps, rien à redire. Par contre, je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de rajouter une couche avec le tueur pédophile. Un chouia de trop, d'autant qu'au final on reste plutôt dans le flou. 

Un bon thriller ceci étant, et un portrait au scalpel d'une Amérique dépassée, confrontée au racisme, à l'hypocrisie et à ses faux semblants. Celle d'une classe sociale prétendument privilégiée dont les travers se retourneront contre elle. Juste un peu trop long, à mon avis elle a écrit bien mieux.  Mais ça se lit d'une traite!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11393
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Joyce Carol Oates - Page 4 Empty Re: Joyce Carol Oates

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum