Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

Pierre Loti

3 participants

Aller en bas

Pierre Loti Empty Pierre Loti

Message par domreader Sam 18 Mai - 17:32

Pierre Loti Loti10


Pierre Loti (1850-1923) - Source Biblio Monde

Julien Viaud de son vrai nom fut officier de marine, grand voyageur et surtout romancier. Son œuvre, souvent autobiographique, nous conduit en Turquie (Aziyadé), au Sénégal (Le roman d'un spahi) ou au Japon (Madame Chrysanthème) dont le succès fut immense et qui inspira à Puccini, Madame Butterfly. Il a aussi voyagé de l'Égypte à Tahiti en passant par l'Inde… Le cadre de ses romans n'a pas toujours été aussi exotique, avec Pêcheurs d'Islande il décrit la vie des pêcheurs bretons, Ramuntcho se situe au Pays Basque où il termine sa vie. Il devient riche, célèbre. À 42 ans, il est élu à l'Académie française contre Émile Zola. Il est mort à Hendaye. Après ses funérailles nationales en 1923, Loti est enterré selon ses indications dans le jardin des Aïeules, ses tantes, dans l'île d'Oléron, où il jouait petit. En 1925, son fils Samuel publie son journal intime.

« Il naît, sous le nom de Julien Viaud, le 14 janvier 1850, de Nadine Texier et Jean-Théodore Viaud, secrétaire de mairie, dans cette fameuse maison qu'il transformera plus tard. Une famille protestante où dominent les femmes, la mère et les tantes, et dont Julien est le dernier fils. L'ainé, Gustave, objet d'une admiration fascinée de son cadet, meurt en mer, en 1865, la même année que la meilleure amie de Julien, Lucette Duplais. L'année suivante, le père est injustement accusé de malversations et perd sa situation. Dès l'âge de seize ans, le jeune Julien sait qu'il va devoir bientôt assurer le salut matériel de sa famille. Reçu à l'Ecole navale à Paris, il prend la mer en 1870, comme aspirant de première classe, suivant l'exemple de son cher Gustave.

Dès lors, il ne cessera plus de sillonner le monde en bateau, avec de longs repos à son port d'attache familial de Rochefort, qu'il embellit de collections d'objets achetés ou volés. En 1872 il est à Tahiti où on lui a dit, à tort, que son frère avait eu deux enfants d'une indigène. Lui-même tombe amoureux de quelques jolies Polynésiennes et reçoit de la reine Pomaré le surnom de Loti (nom d'une fleur tropicale), qu'il donnera par la suite à un de ses personnages avant d'en faire son propre pseudonyme d'écrivain, l'officier Julien Viaud étant, sinon interdit d'écrire, tenu à une réserve peu compatible avec son tempérament exalté.

Car Julien Viaud est un drôle de citoyen, depuis l'adolescence, l'âge où il commence à tenir son journal intime. Il est pour lui-même son principal centre d'intérêt et il ne s'aime pas. Il est de très petite taille, porte des talons hauts, parfois montés sur des ressorts, qui lui donnent une démarche de criquet. » (extrait d'un article de Michel Braudeau, Le Monde, 28 juillet 2002).


PS : Une biographie très complète peut être consultée sur Wikipédia, la vie de Loti est un véritable roman.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Sam 18 Mai - 17:45

Madame Chrysanthème - 1888
Pierre Loti
 

Quel livre étrange, plus un récit de voyage qu’un roman. Loti y raconte sa longue escale à Nagasaki alors que son bateau était en réparation. Il était alors officier de marine à la fin du 19ème siècle.
A Nagasaki, comme c’était l’usage, il contracte un mariage à durée déterminée, renouvelable de mois en mois avec une jeune japonaise prénommée Kiku-san, Madame Chrysanthème. Elle sera donc son épouse le temps de son escale et ils vivront maritalement. Ensuite la jeune femme pourra se remarier. Bien sûr ce mariage est payant et Loti verse une pension mensuelle à la famille japonaise, c’est une location d’épouse en quelque sorte, autres temps, autres mœurs….
Les autres jeunes femmes mariées à d’autres membres de l’équipage portent elles aussi des noms de fleurs, Madame Jonquille, Madame Iris,etc..
Loti nous décrit la vie paisible qu’il mène pendant plusieurs semaines à Nagasaki en compagnie de ces femmes fleurs, qui ne le divertissent que peu dit-il. Il décrit la ville, les maisons, la simplicité étudiée des intérieurs, les boutiques, les mets, les fêtes et un peu les coutumes. On sent que cette civilisation ne l’intéresse que peu, il reste à la surface des choses. Il trouve cette société étriquée, ennuyeuse, provinciale et il emploie sans cesse le mot ‘petit’ pour qualifier à peu près tout. De plus sa petite épouse l’indiffère ou l’exaspère. Seuls les paysages et parfois l’artisanat trouvent grâce à ses yeux !  Drôle de récit, qui s’articule un peu comme un journal, c’est vraiment intéressant car même si Loti est critique, son témoignage sur la vie et les mœurs d’une ville provinciale au tournant du siècle est assez captivante. On sent que son écriture, sa manière ne sont pas encore à maturité, mais le style est plutôt fluide et simple. Cela se laisse lire, vraiment.
Finalement, j’ai téléchargé l’intégrale de Loti sur ma liseuse ou presque.


Dernière édition par domreader le Mar 2 Juil - 19:19, édité 1 fois

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par kenavo Dim 19 Mai - 3:54

tiens, je me disais bien que je connaissais cette histoire... je l'ai apprécié surtout en version illustrée par Benjamin Lacombe
Pierre Loti A973

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Dim 19 Mai - 8:34

kenavo a écrit:tiens, je me disais bien que je connaissais cette histoire... je l'ai apprécié surtout en version illustrée par Benjamin Lacombe
Pierre Loti A973

Wow ! Ça a l'air somptueux. Magnifiques illustrations. Une idée cadeau.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Mar 2 Juil - 19:18

Aziyadé (1879)
Pierre Loti
Un roman en partie autobiographique que Loti écrit pour raconter une grande histoire d’amour qu’il vécut à Istamboul.
Alors que son bateau fait escale à Istamboul, Loti croise par hasard une jeune circassienne qui fait partie du harem d’un vieux notable turc local. Il cherche alors à la rencontrer, la suit jusqu’à chez elle. La jeune femme l’a remarqué, et avec l’aide de l’une de ses servantes elle arrive à rencontrer Loti régulièrement une fois la nuit tombée. Tous deux vivent alors une incroyable idylle secrète qui a pour cadre la maison que Loti s’est aménagée avec l’aide d’Aziyadé dans le vieux quartier d’Eyoub.
On sent que Loti est aussi tombé amoureux d’Istamboul et de ses habitants, il apprend la langue, s’habille comme les stambouliotes, se fait des amis et se fond dans le paysage.
Le livre est à la fois une jolie histoire d’amour (dont je ne dévoilerai pas l’issue), émaillée d’anecdotes, de courriers que Loti envoie à ses amis, à sa sœur en Angleterre, on peut le lire comme un carnet de notes qui aurait été prises au fil des jours. La langue est élégante, imagée, parfois poétique et délicieusement surannée.
Je me sens bien en ce moment dans les courts récits de Loti, c’est une lecture plaisante mais intéressante par son côté historique. Je crois qu’il va m’accompagner cet été et que je vais voyager avec lui aux quatre coins de la terre au tournant du 20ème siècle.
C’est cette maison d’Eyoub et son décor qu’il a cherché à recréer en partie dans sa maison de Rochefort en plus majestueux, avec cette ambiance orientale qu’il a tant aimée. La maison se visitait, il n’y a encore pas si longtemps, mais elle tombe en ruine et un appel au mécénat a été lancé pour la restaurer. Ici un lien vers le  projet mécénat
Pierre Loti Loti110
Pierre Loti Loti210


Dernière édition par domreader le Mer 3 Juil - 14:10, édité 3 fois

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par kenavo Mer 3 Juil - 5:18

tu donnes envie... faudrait que je le remette sur ma liste de lectures Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Ven 12 Juil - 17:15

Le Mariage de Loti
Pierre Loti
 
En 1872 Pierre Loti fait escale pour plusieurs mois à Tahiti après s’être arrêté aux îles Marquises, c’est avec les expériences vécues pendant ces escales qu’il compose le roman : Le Mariage de Loti.
Là encore Loti nous fait entrevoir ce que pouvait être Tahiti il y a 150 ans, les fêtes, la vie des polynésiens, leur civilisation menacée par la présence européenne, mais encore très vivace. Il y rencontre la très jeune Rarahu qui devient sa petite épouse éphémère. C’est avec elle qu’il peut pénétrer plus avant l’arrière-pays, approcher aussi la reine Pomaré et sa cour, capter ce que la Polynésie avait de plus féérique dans des moments de fulgurance poétique.
Bien sûr ce sont les yeux d’un colon européen du 19ème siècle ébahi par la liberté et la vie facile que mènent les tahitiens mais aussi persuadé de la supériorité européenne, on sent parfois une condescendance à peine voilée, tout comme quand il racontait ses aventures japonaises. Mais il perçoit bien aussi l’influence néfaste et prédatrice de la colonisation et se dit inquiet pour le futur de la Polynésie et d’un monde magnifique qui va doucement disparaître.
Encore une lecture très agréable, désuète certes, mais qui fonctionne encore. Ce retour dans un passé définitivement effacé est rafraîchissant même si on est parfois gêné par le côté colonisateur et prédateur du personnage. C’est amusant cette forme de roman où il se met en scène lui-même en personnage principal.
Pierre Loti Tahiti10


Dernière édition par domreader le Lun 9 Jan - 16:36, édité 1 fois

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Lun 23 Sep - 11:35

Le Roman d’Un Spahi (1881)
Pierre Loti
 

Jean Peyral, le cévenol s’est engagé dans les spahis, ce corps de cavalerie l’armée d’abord dédié à l’Algérie, puis aux autres colonies de la France dont le Sénégal. C’est bien là que Jean est basé à St Louis du Sénégal. Le fringant jeune homme tombe tout d’abord dans les filets d’une mondaine un peu douteuse et y laisse son cœur et sa dignité. Après des errements très alcoolisés avec ses camarades et une conduite réprimandée par sa hiérarchie, il finit par s’apaiser dans les bras de la jeune Fatou qui devient sa maîtresse attitrée. Sa liaison reste toutefois très mal perçue par ses supérieurs, mais au diable les supérieurs lorsque l’on est amoureux, presque envoûté.
Toutefois le pays lui manque, et sa fiancée cévenole le fait rêver d’un retour qui se rapproche à grands pas. Il faudra choisir.

Encore un joli roman de Pierre Loti qui nous décrit son Afrique dans une belle langue et sait nous tenir un peu en haleine avec les amours tragiques de Jean Peyral. Je ne m’en lasse pas d’autant plus que chaque roman est finalement assez court.
Pierre Loti Stloui10  Pierre Loti Stloui10

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Jeu 23 Jan - 21:40

Fleurs d’Ennui (1882)
Pierre Loti 

Ce livre qu’on ne peut appeler un roman est composé de quatre parties distinctes.

La première, Fleurs d’Ennui,  est une série d’échanges entre Loti et son ami Plumkett, deux officiers de marine qui parcourent le monde. Ils y échangent leurs humeurs, leurs impressions des endroits où ils font escale, des anecdotes. C’est un peu à lire comme un journal de bord.
La deuxième partie, intitulée Pasquala Ivanovitch,  est un court récit autour des amours clandestines entre un officier de marine et une jeune bergère dans les collines à la nuit tombée. L’histoire se situe dans un pays des Balkans, probablement l’Albanie ou le Monténégro.
Le troisième récit est Le Voyage de Quatre Officiers au Monténégro : un récit de voyage à cheval dans des paysages sublimes.
Et Enfin la dernière partie Suleïma, est l’histoire qui m’a le plus touchée. C’est un assemblage de récits écrits lors d’escales en Algérie où Loti fait le portrait d’une femme que Loti croisait quand elle n’était qu’une enfant et qu’il retrouve des années plus tard dans un quartier fréquenté par les marins alors qu’elle est devenue une prostituée. Un joli texte sur l’Algérie d’alors et un portrait de femme intéressant.
Je n’ai pas adhéré à ce livre autant qu’aux autres, c’est une sorte d’assemblage un peu improbable qui ne manque pas de charme mais qui n’a pas vraiment réussi à retenir mon attention. Il porte plutôt bien son titre pour finir.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Mar 1 Mar - 18:12

Pierre Loti Yves10

Mon Frère Yves
Pierre Loti
 
Je poursuis mon exploration des romans de Pierre Loti avec ce beau récit publié en 1883. Comme d’habitude Loti a fait un savant mélange de fiction et d’autobiographie dans cette œuvre.
 
Voici l’histoire d’une amitié fraternelle entre deux hommes, l’un officier de marine et l’autre simple matelot à bord de vaisseaux de marine militaires. Yves Kermadec est un marin exemplaire en mer, il est costaud, travailleur, droit et il connait son métier comme personne. Pas un supérieur n’a de reproche à lui faire à bord, tout au contraire. Mais une fois à terre, c’est un autre homme ; il s’enivre avec les autres marins et devient violent et destructeur.
 
Après avoir navigué pendant sept ans avec lui sur toutes les mers de la terre, Pierre le connait bien et s’est pris d’amitié pour ce grand garçon simple au cœur d’or que les démons de l’alcool attirent puis dénaturent. Lors d’une permission à terre, la vieille mère d’Yves, inquiète,  recommande son fils à Pierre. Ce sera d’autant plus essentiel après qu’Yves se sera marié et deviendra père.
 
Hormis une très jolie histoire d’amitié, voilà probablement le roman le plus touchant et le plus poétique de Loti que j’ai lu jusqu’à présent. Il nous donne de très belles pages sur la mer, la vie en mer, le quotidien des marins à bord des vaisseaux, les retours à terre. La Bretagne y tient aussi une place importante, avec ses paysages, et aussi des témoignages sur la vie simple dans les chaumières bretonnes. Ici, ce n’est plus l’exotisme des mers australes, mais celui plus rustique de la Bretagne authentique vers la fin du 19ème siècle.
 
J’aime beaucoup Loti, sa plume légère et raffinée qui me transporte toujours loin dans le temps et l’horizon.
 
Voici ce qu’en dit Bruno Vercier chez Gallimard :
 
«Yves, mon frère, nous sommes de grands enfants... Souvent très gais quand il ne faudrait pas, nous voilà tristes, et divaguant tout à fait pour un moment de paix et de bonheur qui par hasard nous est arrivé.»

Loti avait un frère aîné, Gustave, médecin de marine coloniale, dont l'exemple le décida à devenir marin. La mort de Gustave le priva, très jeune, de ce frère, qu'il recherchera sa vie durant au travers d'amitiés de toutes sortes. Dans celle d'Yves, il croit retrouver, pour quelque temps, le «frère» à tout jamais perdu.
Ce livre, ni tout à fait un journal ni tout à fait un roman, retrace une amitié fraternelle, orageuse, passionnée. Cette histoire d'un marin breton du siècle passé est un poème de la mer, des départs, des escales, des retours, d'une inquiétude sans âge, sensible jusque dans les frémissements de l'écriture.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par kenavo Mer 2 Mar - 2:55

j'avais déjà noté quand tu en avais parlé sur le fil des lectures... je le remets tout en haut de ma LAL

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Lun 9 Jan - 16:27

Pierre Loti Pzoche10

Pêcheur d’Islande - 1886
Pierre Loti
 
Retrouvailles avec Pierre Loti dans un de ses plus beaux romans, à mon sens. Ici nous sommes une fois encore en Bretagne dont Loti parle si bien. C’est dans le pays de Paimpol que nous entraîne Loti, chez les pêcheurs d’Islande. Les Islandais, comme on les appelait alors au tournant du 19ème siècle, partaient chaque année pour plusieurs mois à la pêche à la morue au large des côtes islandaises.
 
Ici le roman s’ouvre sur la vie à bord du morutier, avec des hommes durs à la peine qui pêchent sans relâche, les quarts qui se succèdent dans un confort sommaire. D’emblée, Piere Loti, qui a longtemps été marin, évoque la mer dans tous ses états sous ces latitudes peu clémentes. Ce sont alors des descriptions à couper le souffle, que ce soit d’une mer d’huile et sans couleur sous un soleil qui ne se couche pas, ou les brumes épaisses qui étouffent tout, ou les tempêtes gigantesques qui pouvaient avaler navires et équipages. Sa plume est à la fois précise, évocatrice, poétique et elle n’a pas pris une ride.
 
Le retour au pays est l’occasion pour Loti de nous décrire non seulement les retrouvailles avec les familles et les promises, mais aussi de nous parler de la Bretagne du pays de Paimpol à la fin du 19ème siècle, des fêtes, des coutumes, des costumes. Et puis il y a l’amour naissant entre Gaud et Yann Moas, un des islandais, un taiseux dont la mer était la première fiancée. Un amour d’abord contrarié, puis assumé peut-être un peu tard, mais qui donne lieu à des pages poignantes lorsque Loti nous décrit l’attente inquiète des femmes au moment du retour des bateaux. Car il y a ceux qui rentrent et ceux qui ne rentreront jamais.
 
Un roman court, magnifique, porté par un souffle romanesque poétique et une langue souple et fluide. Un roman qui fait la part belle à la nature et aux hommes et dont la mer est presque un personnage à part entière. J’aime de plus en plus l’élégance de l’écriture de Pierre Loti au fil des œuvres que je découvre.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par Liseron Lun 9 Jan - 18:12

Pour moi, un grand souvenir de lecture, découvert au collège ! 
Il faudrait vraiment que je relise cet auteur, je n’ai lu aucun de ses autres romans…

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4138
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par domreader Mar 10 Jan - 13:18

Liseron a écrit:Pour moi, un grand souvenir de lecture, découvert au collège ! 
Il faudrait vraiment que je relise cet auteur, je n’ai lu aucun de ses autres romans…

De ceux que j ai lus jusqu'à présent, c'est le meilleur. Pas étonnant qu'il ait été étudié en cours et que tu t'en souviennes.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par kenavo Mer 8 Fév - 1:13

Parution le 9 février
Pierre Loti Aa4197

Annonce sur la page FB de Editions La Table Ronde

Pour le centenaire de la mort de Pierre Loti, La Table Ronde publie Mon mal j'enchante, correspondance en partie inédite, ainsi que Soldats bleus et Cette éternelle nostalgie en Petite Vermillon.

L'illustration est signée Emmanuel Pierre

Cela m’a donné envie d’ouvrir un fil pour l’artiste

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Pierre Loti Empty Re: Pierre Loti

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum