Marion Muller-Colard

Aller en bas

Marion Muller-Colard Empty Marion Muller-Colard

Message par Queenie Mar 14 Avr - 9:03

Marion Muller-Colard Ob_7b810

Écrivaine et théologienne protestante, Marion Muller-Colard est titulaire d'un doctorat obtenu à la faculté de théologie protestante de Strasbourg2. Après une année de spécialisation en études juives à Jérusalem, elle consacre ses années de recherche à une étude du livre biblique de Job, en écho avec sa pratique bénévole de médiatrice pénale. Elle écrit également régulièrement des méditations pour l'hebdomadaire protestant français Réforme3.

Parallèlement, elle publie dans la presse des récits pour la jeunesse. En 2011, les éditions Gallimard éditent son premier roman : Prunelle de mes yeux dans la collection Folio Junior. Son essai L'Autre Dieu. La Plainte, la Menace et la Grâce a obtenu en 2015 les prix "Écritures & Spiritualités" et "Spiritualités d'aujourd'hui".

Elle est nommée au comité consultatif national d'éthique en qualité de personnalité appartenant aux principales familles philosophiques et spirituelles le 26 décembre 20174.

Elle vit dans les Vosges alsaciennes avec son mari et ses deux enfants.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7003
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Marion Muller-Colard Empty wanted louise

Message par Queenie Mar 14 Avr - 9:57

Marion Muller-Colard Wanted10
Wanted Louise, 2020
(Ed Gallimard, coll. Sygne)

Chris, écrivaine, va passer les fêtes de fin d'année avec son gendre et ses deux petits-fils. Louise n'est pas là, depuis deux mois elle a disparu. Partie aux Etats-Unis pour commencer un nouveau travail, s'installer et préparer le terrain pour que le reste de sa famille la suive, petit à petit elle a cessé de donner de nouvelles. Jusqu'à disparaître complètement.
Pour les fêtes, chacun et chacune, sans vraiment se le dire, espère que Louise va donner des nouvelles, parce que c'est Noël tout de même...

En parallèle Chris rencontre une vieille femme d'origine polonaise, qui lui raconte comment sa mère, résistante, l'a poussée à rejoindre la lutte alors qu'elle n'était qu'une jeune enfant.

Marion Muller-Colard a une très belle écriture, très juste dans la façon pudique et résilente dont on fait avec la disparition d'un être cher. Comme ça pèse sur les gestes, laisse des questions en suspens, mais n'empêche pas de continuer à avancer, d'espérer, d'attendre.
L'autrice met aussi en lumière le rapport de la grand-mère avec ses petits enfants, quand elle doit s'en occuper, le lien entre eux. Cette relation particulière de celle qui sait l'histoire, et qui voit son petit-fils y construire sa vie dessus, sans savoir. Le poids du passé, de la connaissance, comment les transmettre, sans apesantir. Elle raconte aussi avec beaucoup de justesse, la maladie de l'enfant qu'il faut gérer, le poids de l'enfant accroché à soi, cette responsabilité continue et soudaine, quand cela n'est pas notre quotidien et que cette responsabilité nous tombe dessus.

Marion Muller-Colard raconte aussi très finement l'histoire de Ludmila. Elle mène l'enquête pour découvrir ce qu'elle a vécu. Comment l'occupation allemande a marqué ses gestes, la complexité d'une mère à se mettre dans la resistance, mettant en danger sa famille, allant jusqu'à impliquer sa propre fille. Cette lourde responsabilité qui s'abat sur les épaules de la petite fille. Le danger partout, la menace, la mort.
Des descriptions une nouvelle fois très juste, très fortes.

L'autrice raconte vraiment par la toute petite lorgnette de ses personnages, décrit parfaitement les émotions, les questionnements, les détails de ce qu'il se passe, l'impact des événements. Les corps aussi sont chargés. Mais jamais ces personnages n'abandonnent.

Je regrette un peu le mêlement de ces deux histoires, qui finalement, aurait mérité chacune un roman à part entière, tant Marion Muller-Colard crée de l'empathie, de l'intérêt, de la curiosité pour ces femmes face à l'adversité. Du coup, il manque des bouts, ou en tout cas on en veut plus. Avec une fin ouverte qui donne follement envie de savoir ce qui arrive après.


_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 7003
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : Stable.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum