-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 Eduardo Berti

2 participants

Aller en bas

 Eduardo Berti Empty  Eduardo Berti

Message par kenavo Dim 5 Juil - 6:32

 Eduardo Berti A2091

Eduardo Berti, né en 1964 à Buenos Aires, est un écrivain argentin.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

 Eduardo Berti Empty Re:  Eduardo Berti

Message par kenavo Dim 5 Juil - 6:33

commentaire de 2009

 Eduardo Berti Aa1466
L'Ombre du boxeur
Présentation de l'éditeur
Pendant les années soixante-dix à Buenos Aires, un archiviste du Congrès régale tous les soirs ses garçons de l'histoire de Justino qui, loin des strass hollywoodiens, a tout d'un Rocky argentin : le regard doux et franc, le sourire candide. Son fait d'arme : l'unique victoire par KO sur un adversaire qui deviendra champion national et à qui, toujours, il a refusé la revanche en raison d'une promesse faite à son épouse. Cette revanche a peut-être eu lieu, les variantes abondent, mais si le récit plaît tant c'est que l'énigme sportive se double d'une intrigue qui concerne les enfants au premier chef. L'ex-boxeur, reconverti en serrurier horloger, est au cœur d'un autre combat, amoureux celui-là, que se livrent les tantes des enfants, deux vieilles filles aigries jusqu'à la moelle qui cachent de frémissants secrets sous une irrésistible bigoterie. Seule la vieille horloge de la famille, entretenue autrefois par Justin, pourrait combler les lacunes de l'histoire. Les garçons devenus adultes en retrouvent la clef, mais le temps grippe tous les mécanismes... La parole collective, qui circule savamment entre les fils, densifie les symboles pour mettre au jour les rapports fraternels, l'amour et ses promesses, le paradis perdu de l'enfance et la complaisance d'une génération face à la dictature.
Bien qu’il y ait boxeur dans le titre, c’est surtout sur l’ombre que cette histoire se concentre – et donc il ne faut pas avoir peur qu’il y ait des scènes de boxe ou des pages interminables sur ce sport dans ce roman.

Ce livre se concentre surtout sur une histoire de famille – et la façon dont Eduardo Berti la raconte est assez fascinante.

Le lecteur y entre avec facilité parce qu’il le prend avec lui à des visites familiales auprès de deux tantes. Le rituel de ces samedis est raconté de telle sorte qu’on se rappelle des jours similaires de son propre passé.

Assez vite on devient témoin d’un premier secret familial – pourquoi les tantes ne se parlent plus, tandis qu’elles vivent dans le même appartement – et à partir de ce moment il construit cette histoire presque comme un policier, tellement on est happé par la volonté de savoir toutes les solutions aux énigmes qu’Eduardo Berti sème tout au long de ce livre.

On est en Argentine et une partie des événements prend place pendant les années sous la dictature – il n’en fait pas le sujet principal, mais il en parle.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

 Eduardo Berti Empty Re:  Eduardo Berti

Message par kenavo Dim 5 Juil - 6:35


 Eduardo Berti A2093
Madame Wakefield
Présentation de l’éditeur
Eduardo Berti réécrit l’histoire de Nathaniel Hawthorne qui se déroule au début du XIX siècle, sur vingt ans, dans une perspective nouvelle et émouvante.
Madame Wakefield est une respectable femme au foyer londonienne, qui est un jour abandonnée par son mari. Monsieur Wakefield, sombre et mystérieux, invoque un bref voyage d'affaires et part avec sa petite valise. Peu après, sa femme découvre une vérité absurde : son mari est allé vivre dans la rue d'à côté.
Berti nous décrit l'étrange relation qui unira ce couple au cours des vingt années qui vont suivre... jusqu'au retour du mari.
Véritable stratège de la vie quotidienne, Madame Wakefield essaie de se sortir de la situation délirante dans laquelle son mari l'a mise. Elle le suit à distance dans ses errances citadines, puis part chez sa sœur, à l'extérieur de la ville, où elle se liera d'amitié avec une employée. C'est l'époque où les ouvriers brisent leurs machines, espérant ainsi réduire le chômage... Wakefield était le médiateur entre sa femme et le monde. Lorsqu'il l'abandonne, elle doit trouver ses propres marques, dans une époque de grande transformation, dans un Londres à la Dickens, où les gens sont tous des anonymes. En attendant, l'épouse abandonnée apprend à mesurer le passage des jours et le poids de la vie.
Après le texte de Nathaniel Hawthorne et la nouvelle de E.L. Doctorow, voilà que Eduardo Berti en fait un roman de cette histoire.
 
Non seulement il y a plus de pages, mais il change aussi la perspective.
 
Cette fois-ci c’est Madame Wakefield qui prend la parole et cela change forcément le point de vue de cette « disparition ».
 
Au début je me suis demandée comment il allait parvenir à tenir son lecteur pendant plus de 200 pages pour une histoire qui se résume dans quelques phrases ?
 
Et ben, il y est arrivé, c’est ma version préférée de cette histoire. Extra.
 
En plus, j’ai vraiment beaucoup aimé retrouver la plume de cet auteur…
  
 Eduardo Berti A2094
 
En grand format, ce livre avait cette image de Michael Mortimer Robinson en couverture

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30698
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

 Eduardo Berti Empty Re:  Eduardo Berti

Message par domreader Dim 5 Juil - 6:47

Oui c'est un bon roman, un peu énigmatique, avec des personnages complexes. J'en garde un bon souvenir.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

 Eduardo Berti Empty Re:  Eduardo Berti

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum