-14%
Le deal à ne pas rater :
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ Puce Apple M1 – RAM 8Go/SSD 256Go
799 € 930 €
Voir le deal

Patrick Modiano

+5
eXPie
Epi
Merlette
Arabella
kenavo
9 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Sam 05 Oct 2019, 6:44 am

Patrick Modiano - Page 2 A892
Encre sympathique
Présentation de l’éditeur
"Et parmi toutes ces pages blanches et vides, je ne pouvais détacher les yeux de la phrase qui chaque fois me surprenait quand je feuilletais l’agenda : "Si j’avais su…" On aurait dit une voix qui rompait le silence, quelqu'un qui aurait voulu vous faire une confidence, mais y avait renoncé ou n’en avait pas eu le temps."
Patrick Modiano ne s’invente plus. Et c’est bien ainsi.

En tout cas pour moi c’est toujours un plaisir de me retrouver dans un de ses romans. Si on peut dire que les ingrédients ne changent pas, le résultat est à chaque fois différent. C’est à dire extra !

Une fois de plus j’en ressors enchantée et je réalise que je pourrais en dire la même chose qu’après toutes les autres lectures, mais c’est ça la « magie Modiano » - il n’écrit jamais la même histoire.

Mais je veux bien avouer qu’il faut être grand fan pour aimer ces petites variations dans son œuvre.

Il y a aussi une « nouveauté » dans cette histoire – on va quitter Paris pour un petit séjour à Rome. Très inhabituel pour cet auteur… mais qui lui réussit bien.

Et comme on pouvait s’attendre – dès qu’il y a une nouveauté de lui, c’est mon plus grand coup de cœur de la rentrée.

Patrick Modiano - Page 2 A893

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Aeriale Sam 05 Oct 2019, 8:41 am

kenavo a écrit:Et comme on pouvait s’attendre – dès qu’il y a une nouveauté de lui, c’est mon plus grand coup de cœur de la rentrée.

Oui, j'en suis moyennement surprise Patrick Modiano - Page 2 177985974

En tout cas, le voir se confier à Busnuel, tout hésitant et touchant comme il l'est devant les caméras ou lors d'interviews, m'a donné suffisamment envie de découvrir ce dernier roman, et tu finis de m'y convaincre! Merci :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Aeriale Mar 26 Nov 2019, 3:40 pm

-Encre sympathique-


Un apprenti détective, Jean, est chargé par son patron, Mr Hutte, de retrouver la trace d'une jeune femme disparue quelques semaines plus tôt. Son enquête l'amène dans le 15 ème, dernier lieu où logeait celle ci, avec pour seul indice une carte des PTT lui permettant de retirer son courrier à la poste restante. Après quelques entrevues avec des personnes l'ayant connue, l'affaire n'aboutit pas, mais Jean conserve le dossier et des relents de souvenirs le renvoient à son propre passé des années plus tard. 

Une enquête prétexte à une déambulation dans un Paris oublié, où les bars sont parfois louches et les inconnus croisés peu fiables. C'est très modianesque et l'on se perd agréablement dans les méandres de cette recherche bien floue à l'issue incertaine. Faux noms, témoignages approximatifs, égarements du narrateur dont la mémoire vacille et qui revient par bribes confuses. Qui a t'il de vécu, d'imaginé, les barrières passé présent sont bien minces, l'auteur et son lecteur nagent en pleine errance, on aime bien ça. Se laisser porter entre passé-présent garde son charme, c'est indéniable.

Pourtant, et bien que la chute nous éclaire vaguement sur cette Noëlle Lefebvre, on n'apprendra rien de plus sur sa disparition ni sur les rapports entre les différents personnages. Peu importe le dénouement, seul le voyage compte pour l'écrivain, c'est clair. J'en suis tout de même sortie avec une impression d'inachevé toujours un peu frustrante. Une lecture en demi teintes, au final, agréable mais qui m'a surtout donné envie de relire ses premiers récits, en fait!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Ven 08 Oct 2021, 4:44 am

Patrick Modiano - Page 2 A736
Chevreuse
Présentation de l’éditeur
« Pour la première fois depuis quinze ans, le nom de cette femme lui occupait l'esprit, et ce nom entraînerait à sa suite, certainement, le souvenir d'autres personnes qu'il avait vues autour d'elle, dans la maison de la rue du Docteur-Kurzenne. Jusque-là, sa mémoire concernant ces personnes avait traversé une longue période d'hibernation, mais voilà, c'était fini, les fantômes ne craignaient pas de réapparaître au grand jour. Qui sait ? Dans les années suivantes, ils se rappelleraient encore à son bon souvenir, à la manière des maîtres chanteurs. Et, ne pouvant revivre le passé pour le corriger, le meilleur moyen de les rendre définitivement inoffensifs et de les tenir à distance, ce serait de les métamorphoser en personnages de roman. »

Les Nymphéas est une série d'environ 250 peintures à l'huile impressionnistes élaborées par le peintre français Claude Monet pendant les 31 dernières années de sa vie. 

source et suite
On est bien d’accord – les amateurs de l’art ne vont pas reprocher à Claude Monet ses 250 variations sur le même sujet. Et ben, il en va de même pour Patrick Modiano. Pour ceux qui le connaissent il n’y a pas de doutes – il ne se réinvente pas, mais ce qu’il écrit reste toujours de qualité.

J’en ressors en tout cas une fois de plus enthousiaste de son dernier roman. Tout y est comme on le connaît mais il arrive à ajouter du nouveau, des nouvels angles, de différents personnages qui se se ressemblent mais ne sont quand même pas les mêmes, rencontrés dans d’autres romans de lui.

C’est -presque- toujours Paris, pour moi en noir et blanc.
Rares sont les trajets vers d’autres lieux et encore plus rares qu’ils donnent le titre à ses livres.

Pour les amateurs de son œuvre, un « must read ».


[…] les rues de Paris de ces mois-là resteraient pour lui grises et noires elles aussi, à cause de son livre, dans lequel il s’était inspiré de ces personnes. Il leur avait volé leurs vies, et même leurs noms, et elles n’existeraient plus qu’entre les pages de ce livre. Dans la réalité et sur les trottoirs de Paris, on n’avait plus aucun chance de les rencontrer. Et puis, l’été était venu, un été comme il n’en avait jamais connu auparavant, un été à la lumière si limpide et si brûlante que ces fantômes avaient achevé de s’évaporer.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Nightingale Ven 08 Oct 2021, 5:18 pm

Je n'ai jamais lu Modiano. Mais je suis tombé ce matin (ou hier je ne sais plus) sur une interview de lui sur Inter.
Eh bien certains écrivains feraient mieux de ne pas parler ! Very Happy Quel ennui j'ai éprouvé en l'écoutant. Ça m'a frappé. sleep2
Du coup, ça ne me donne pas envie... 

Et cela dit sans aucune méchanceté de ma part. Wink

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2709
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par domreader Ven 08 Oct 2021, 5:34 pm

Je ne suis pas fan de Modiano, ni de le lire, ni de l'écouter. Pour les romans, j'ai l'impression de lire toujours un peu le même livre. J'en ai encore deux sur mes étagères alors je vais persister encore un peu.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3446
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Sam 09 Oct 2021, 7:04 am

Nightingale a écrit:Et cela dit sans aucune méchanceté de ma part. Wink
je comprends, et ce n'est pas grave si tu ne vas pas lire un de ses  livres, je dis toujours: il y a tant de livres, il ne faut pas se forcer, lire devra rester un plaisir, pas un devoir

domreader a écrit:Je ne suis pas fan de Modiano, ni de le lire, ni de l'écouter. Pour les romans, j'ai l'impression de lire toujours un peu le même livre. J'en ai encore deux sur mes étagères alors je vais persister encore un peu.
oui, ce n'est pas faux, même en tant que grande, grande, GRANDE fan ce n'est pas toujours facile de se rappeler de la différence entre certains de ses romans... mais ce qui est aussi un fait - quand j'aime, j'aime à 150% Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Aeriale Sam 09 Oct 2021, 11:44 am

 Nightingale a écrit:Je n'ai jamais lu Modiano. Mais je suis tombé ce matin (ou hier je ne sais plus) sur une interview de lui sur Inter.
Eh bien certains écrivains feraient mieux de ne pas parler ! Very Happy Quel ennui j'ai éprouvé en l'écoutant. Ça m'a frappé. sleep2
Du coup, ça ne me donne pas envie... 
Je te comprends bien, c’est vraiment la même réflexion que je me fais à chaque fois que je l’écoute.

Comme je le disais au « bar » cette fois ci j’ai tenu encore moins longtemps. On sent que c’est une épreuve, on souffre presque pour lui et Francois Busnel avait même du mal lui aussi à le suivre, ou du moins à rebondir sur ce qu’il disait. On le sent perdu dans ses pensées, il a du mal à les traduire oralement mais j’avoue qu’à l’écrit, je suis souvent sous le charme et j’ai vraiment adoré certains de ses romans.

Je comprends tout à fait @Kenavo, tout comme je comprends qu’il puisse vous lasser, voire vous faire fuir, @Domreader et toi ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Invité Jeu 24 Mar 2022, 3:27 pm

Je connais pas la personnalité de Modiano mais il fait profondément gentil et doux. C'est clair que pour l'écouter il faut être un peu patient mais je trouve ça mignon. 

Parfois, je lis que son style est plat, à mon avis c'est juste un propos peu approfondi, ce n'est pas une plume Marvel avec des explosions, ou un porno à la Luchini, qui entre deux citations de Nietzsche, va volontairement parler de gros seins et de sodomie pour réveiller son public. Cela peut ennuyer si on cherche un truc dans le genre spectaculaire, mais comme Proust ou Gracq, on dit pas que c'est plat, on dit que c'est chiant, c'est pas pareil. Le style de Modiano est très travaillé. C'est davantage une question d'esthétique.

Après, je comprends que ça puisse emmerder certaines personnes, moi-même j'étais incertain, mais ça se lit avec plaisir, les gens utilisent souvent le mot bercer, qui traduit le calme, à la frontière de l'assoupissement et quelque chose de doux. Faut lire Modiano comme on médite, comme on va au musée. 

C'est clair que ce genre d'état cérébral que suscite Modiano, c'est très particulier, et ça se confond vite avec le scrabble chez Mamie qui radote. C'est clairement une question de sensibilité, de disposition d'esprit. On peut ne pas aimer mais à mon avis Modiano gagne à obtenir une seconde, troisième, quatrième chance à différents moments, âges.

Si je devais comparer Modiano à un autre artiste, je dirais Jiro Taniguchi. Malheureusement (pour moi) Modiano est resté bloqué dans le même sujet, alors qu'il aurait pu, avec cette sensibilité, faire bien d'autres choses...

Dora Bruder, c'est le premier roman d'un auteur récompensé par un Goncourt que je finis. Le narrateur lit dans une vieille édition de « Paris-Soir » une petite annonce datant de 1941. On y recherche une fugueuse âgée de quinze ans, Dora Bruder. C'était le temps du Paris occupé et le narrateur mène une enquête à travers le temps. Bien sûr, il n'y a guère de surprise et il s'agit de s'intéresser à une histoire qu'on a déjà lu, de faire cet effort, à travers le particulier de cette petite fille on honore la mémoire de beaucoup d'autres. Je dirais que Modiano a quelque chose de borgesien, la mémoire qu'il donne aux lieux n'est pas sans une mystique qui s'appose sur le monde. Les choses sont porteurs des événements, les chemins que vous empruntez ont été arpentés par l'humanité. Cette mémoire est présente dans l'air, pour qui se souvient, pour qui en a le souci. Chez Modiano, on n'est pas du tout dans un romantisme porté en bandoulière, de celui qui charme par ses affabulations. Au contraire, c'est plus une mystique d'homme fatigué, éteint, un homme habité par le vide, l'absence, qui honorent ceux qui sont morts. Sans doute que Modiano cherche et trouve quelque chose à raconter la même histoire depuis plusieurs décennies. Quant à moi, j'ai aimé le style de Modiano, il est simple et avec une personnalité, j'ai trouvé que ce roman se lisait facilement mais manquait grandement de consistance, le mystère manque d'accroches, le récit plane sur l'Histoire et n'y apporte pas grand chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Arabella Sam 28 Mai 2022, 9:34 pm

Dora Bruder


Le point de départ du roman est l'avis de disparition d'une adolescente juive, parue dans un journal en 1941. Elle a fait une fugue, et ses parents la recherchent. Modiano, malgré le temps qui a passé, part aussi à la recherche de Dora Bruder, essaie de retrouver toutes les traces, aussi infimes soit-elles, de sa courte existence. Parce que bien évidemment, elle sera retrouvée, pour être envoyée, ainsi que ses parents, à la mort, à Auschwitz, quelques mois après la parution de l'annonce. Il reste peu de choses, une photo, une fiche d'état civil, des inscriptions dans des registres. Et aussi les lieux qu'elle a fréquenté, les rues de Paris où elle est passée. Que Modiano connaît et arpente, en inlassable chroniqueur, notant les différences, les changements, et ce qui reste malgré tout. Au-delà de Dora, l'auteur évoque tous ses semblables, partis comme elle à la mort : ses parents, les personnes qui ont partagé sa détention, au camp des Tourelles, puis à Drancy.

Mais évidemment, les souvenirs de Dora ramènent Modiano à ses propres souvenirs, à ses déambulations dans les mêmes rues, dans les mêmes lieux. Et aux souvenirs de son père, qui lui aussi aurait pu connaître le même sort que Dora, qui l'a connu en partie, mais qui a réussi à trouver moyen d'échapper à la nasse. Mais ce statut de victime potentielle ne le rend pas plus aimable au final : les relations difficiles entre lui et son fils, sont évoquées de manière directe, le rejet paternel pèse toujours sur l'auteur, ses signalement à la police, son tentative de le faire incorporer à l'armée pour s'en débarrasser, sont toujours présents, blessures qui ne pourront jamais cicatriser.

C'est sans conteste, parmi les livres de Modiano que j'ai lus, celui qui m'a le plus touché, le plus marqué. Au point sans doute de ne pas l'oublier complètement peu de temps après la lecture. En mettant au premier plan quelqu'un d'autre, cette jeune fille, Dora Bruder, la prose de Modiano devient peut-être un peu moins évanescente et fragile. Tout en gardant son rythme et son charme.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Dim 29 Mai 2022, 5:47 am

c'est étonnant, tous les lecteurs que je connais et qui ne sont pas grands fans de Modiano mettent Dora Bruder tout en haut pour leur préférence de cet auteur

je dois le relire puisque c'est celui que j'ai aprécié que moyennement... je ne voyais en tout cas pas le hype... Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Arabella Dim 29 Mai 2022, 2:36 pm

Alors c'est le livre pour les gens qui ne sont pas fans de l'auteur....Pas le plus typique sans doute.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Aeriale Lun 30 Mai 2022, 7:33 am

Je ne l’ai jamais lu ce Dora Bruder, j’aime bien Modiano sans être fan absolue, et vos échanges m’ont donné envie de tester par moi même!

Je vais essayer de le trouver à la bibliothèque.
Aeriale
Aeriale

Messages : 11485
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Invité Sam 04 Juin 2022, 12:04 pm

@Kenavo toi qui connais bien cet auteur, aurais-tu des recommandations de romans de Modiano où il fait la part belle à la ville de Paris, des souvenirs et anecdotes qui s'incarnent dans des endroits un peu typiques, et un peu moins de cette obsession de l'occupation ? Sur le topic, j'ai vu que Souvenirs Dormants correspond bien à ma demande mais j'aime avoir le choix  cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Dim 05 Juin 2022, 5:12 am

alors pour le choix, tu en as chez lui Wink

tu ne vas plus retrouver le sujet de l'occupation dans ses derniers romans publiés, ainsi je dirais que tu peux y trouver ton bonheure à partir de Un pedigree (que je ne recommande pas de lire avant qu'on a au moins lu 20 autres livres de lui... c'est un roman "à clé" et il explique beaucoup de ses personnages, raisons de tels et tels scénarios,...)

Le plus souvent ses personnages principaux sont son alter ego auxquels il donne le prénom de Jean, c'était celui de son frère, décédé très jeune et Jean va être très, très souvent début 20... un moment dans la vie de Modiano qui a dû être très important...

Dans le café de la jeunesse perdue, L'Herbe des nuits, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier et Souvenirs dormants vont te donner l'impression d'être tombé dans une photo en noir et blanc de Robert Doisneau...

je te souhaite de bonnes lectures

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30960
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 2 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum