Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

Patrick Modiano

+5
eXPie
Epi
Merlette
Arabella
kenavo
9 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Invité Lun 6 Juin - 23:05

Je les ai commandé mais je t'ai pas répondu  Razz merci donc !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Mar 7 Juin - 6:14

je te souhaite surtout de bonnes lectures Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par domreader Mar 25 Oct - 11:21

L’Herbe Des Nuits
Patrick Modiano
 
Il y avait bien longtemps que je n’avais pas fait une incursion dans l’univers de Modiano, sans doute parce que mes deux premières lectures avaient été décevantes et que j’avais l’impression d’avoir lu deux fois le même livre, sans doute n’étais-je pas prête pour la fameuse ‘petite musique’ de Modiano.
 
Mais pour l’Herbe Des Nuits, le charme a opéré, je me suis laissée porter par la balade dans Paris où la cartographie des rues conjure les souvenirs du narrateur. Ici un écrivain plus très jeune se lance à la recherche d’une mystérieuse Dannie dont il avait fait la connaissance alors qu’il avait vingt ans. Car comme il le dit :
 
 « Oui, quelquefois la vie est monotone et quotidienne, comme aujourd’hui où j’écris ces pages pour trouver des lignes de fuite et m’échapper par les brèches du temps. »
 
Chaque lieu, chaque rue visitée à l’aide de notes prises à l’époques dans un petit carnet noir, fait remonter le souvenir de moments passés en sa compagnie et laisse toujours planer le flou de questions non posées par crainte de briser la relation, ou de réponses évasives de la part de la jeune femme. C’est ainsi que se poursuit la quête de souvenirs et parfois de révélations sur la vie et l’entourage douteux de Dannie dont on devine que l’écrivain avait été épris. Il convoque ainsi quelques fantômes dans une forme de strip-tease mémoriel, où une vérité jamais complète, jamais vraiment fiable apparaît par petit morceaux car la mémoire est capricieuse et les voies pour y pénétrer le sont encore plus.
 
Une quête un peu nostalgique du passé, que le temps et le recul permettent parfois d’éclairer, un flou mémoriel poétique nous portent au fil des pages. Un livre qui pourrait être lu à voix haute pour la résonance si particulière des mots. Cette fois, je me suis perdue avec Modiano dans un rêve éveillé le long des rues de Paris.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3448
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Liseron Mar 25 Oct - 14:33

Je n’ai pas lu celui-ci ni aucun de lui depuis longtemps mais il y a une époque, j’aimais bien sa « petite musique » ! Tu me donnes envie de le relire !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4125
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par domreader Mar 25 Oct - 16:35

Liseron a écrit:Je n’ai pas lu celui-ci ni aucun de lui depuis longtemps mais il y a une époque, j’aimais bien sa « petite musique » ! Tu me donnes envie de le relire !

Je te le passerai si tu veux.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3448
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Mer 26 Oct - 2:46

contente de lire que ta nouvelle rencontre avec Patrick Modiano s'est bien passée Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Liseron Mer 26 Oct - 10:01

domreader a écrit:
Liseron a écrit:Je n’ai pas lu celui-ci ni aucun de lui depuis longtemps mais il y a une époque, j’aimais bien sa « petite musique » ! Tu me donnes envie de le relire !

Je te le passerai si tu veux.
Ah oui, volontiers !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4125
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Arabella Dim 8 Jan - 21:33

Un pedigree

Un pedigree, paru en 2005, est le texte le plus ouvertement auto-biographique de Patrick Modiano, il se place d'une certaine manière au centre de son oeuvre, dans laquelle l'auteur livre à chaque fois, sous des formes différentes, des bribes de sa vie, réelle ou transformée par le travail de la mémoire.

Ici, le livre commence presque comme un compte rendu d'état civil, sur des faits, des dates, qui concerne ses parents, et même ses grand-parents. L'auteur indique « Je tente, à défaut d'autres repères de suivre l'ordre chronologique ». Puis il égrène, dresse des listes des personnes que ses parents ont pu connaître pendant l'Occupation, moment où ils se sont rencontrés à Paris. Période que Modiano évoque régulièrement dans ses livres, et qu'il n'a pas connue, puisqu'il est né en juillet 1945. Mais qui est un moment essentiel de sa mémoire, mémoire hantée par les disparitions, les destructions, les morts. L'Occupation c'est la mémoire pré-natale, qui précède le sujet, qui est d'autant plus fondatrice que la génération précédente, celle de ses parents s'est tu à ce sujet. Et qu'il faut donc tenter de reconstituer, de redonner vie, de sauver de l'oubli, de l'anéantissement. Ce qu'il essaie de faire.

Avant de passer à ses souvenirs à proprement parlé. Souvenirs d'une enfance triste, solitaire. Sa mère qui passe sa vie en tournées, et qui le laisse à droite et à gauche dans des endroits douteux. Son père pas vraiment là, qui le voit dans des lieux publics, qui en profite pour traiter des affaires avec d'étranges ou inquiétants individus. Des séjours dans des internats, qui ressemblent à des prisons, miteux pour certains. Deux événements essentiels : un film où il va avec son père lui révèle la Shoah, et la mort de son jeune frère qui a à peine une dizaine d'année, d'une leucémie.

Et aussi, comme la seule lumière, le seul possible de sortir de tout cela, mais aussi d'une certaine manière de donner sens, de supporter, la littérature. Les livres lus, très jeune, et dont il souvient, et qui l'accompagnent, malgré les interdits de certains internats, et puis aussi à un certain moment, l'écriture, comme la seule évidence.

Tout cela raconté dans un dépouillement extrême, sans aucun pathos, auto-apitoiement, ressentiment. Parce que ses parents ne sont que « Deux papillons égarés et inconscients au milieu d'une ville sans regard », victimes d'une époque, d'un contexte historique. Modiano essaie de comprendre, pas de juger, ni encore moins de condamner. Peut-être qu'il n'essaie même pas de comprendre vraiment, car ce n'est sans doute pas possible, mais il ressasse, il cherche, il fait ce travail de mémoire inlassablement. Sans illusions sur les bénéfices pour lui, cela n'effacera rien, ne permettra sans doute pas de surmonter, de passer à autre chose. Juste qu'il ne peut pas faire autrement que de transformer en littérature ce vécu, réel ou fantasmatique.

Une très grande littérature, bouleversante, alors que le ton, les mots sont si sobres, qu'ils semblent vouloir éviter l'émotion. Mais elle est là, authentique, vraie, parce que ce que Modiano raconte vient du plus profond de lui-même, du plus vital, et que son art de le mettre en mots est immense.

_________________
Je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique ; on se laisse tellement influencer. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 4791
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Lun 9 Jan - 4:05

en voilà un commentaire qui me donne envie de relire Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Jeu 5 Oct - 4:41

Patrick Modiano - Page 3 A7562
La danseuse
Présentation de l’éditeur
"La danseuse arrivait, le matin, à sept heures quarante-cinq, gare du Nord. Ensuite le métro jusqu’à la place de Clichy. Le bâtiment du studio Wacker était vétuste. Au rez-de-chaussée, une dizaine de pianos d’occasion, rangés en désordre comme dans un dépôt. Aux étages, une sorte de cantine avec un bar et les studios de danse. Elle prenait des cours avec Boris Kniaseff, un Russe que l’on considérait comme l’un des meilleurs professeurs… Une odeur particulière de vieux bois, de lavande et de sueur."
Pendant ma lecture je me suis posée la question ce que j’allais pouvoir dire de ce nouveau roman.

À part que j’ai adoré. Mais ça, on le savait d’avance.

Il reste fidèle à sa façon de raconter ses histoires et je fais partie de ceux qui restent fascinée.

Retrouver Paris en noir et blanc façon Doisneau, cela me plaît toujours, oui aussi la version N°32.

En ce qui me concerne, le bonheur était aussi de retrouver ce texte dès minuit sous forme de livre électronique. Ainsi j’ai pu passer une part de ma nuit en compagnie de Patrick Modiano…

Patrick Modiano - Page 3 A1473

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Nightingale Mar 24 Oct - 13:40

Patrick Modiano - Page 3 97820754


De si braves garçons

Présentation de l'éditeur :
Aux environs de Paris, le collège de Valvert, surnommé le Château en raison de son parc, de ses pavillons et de ses bois, a pour pensionnaires de «braves garçons» plus ou moins abandonnés par leurs familles - des gens riches ou ruinés, instables, cosmopolites, suspects. Ils y poursuivent leurs études en nouant des amitiés, soit entre eux, soit avec leurs professeurs tout aussi pittoresques. Puis la vie les disperse.
Vingt ans passent. Grâce à sa mémoire en pointe sèche et à sa curiosité, le narrateur - qui est peut-être Modiano lui-même - recompose l’atmosphère ancienne tout en menant une sorte d’enquête sur ce que le temps a pu faire de ses anciens camarades.
Ces souvenirs rejoignent sans cesse le présent, au fil d’une réalité faite de rêve et de nostalgie.

Voici ma première incursion dans l'univers de Modiano.

Les "braves garçons" dont il est question, sont donc les élèves ou anciens élèves de ce collège. Le narrateur va tour à tour évoquer des passages de leur vie au collège dans les années 50, les relations avec leurs professeurs, ou ses rencontres avec ses anciens camarades des années plus tard.
A certains moments, il laisse la parole à d'autres élèves ou d'autres personnages qui deviennent narrateurs.
De sorte que ce sont presque des petites nouvelles que nous lisons, si ce n'est qu'elles sont toutes reliées entre elles par certains personnages.
Ces jeunes gens sont tous, sinon abandonnés, au mieux délaissés par leurs parents (souvent fortunés) qui n'ont d'intérêt que pour leurs propres préoccupations. Cette absence de sentiment, cette indifférence de la part des adultes, procurent un étrange sentiment au lecteur, qui observe ces vies d'un œil également distant, presque un malaise, quelquechose de pesant.
Selon moi, on peut totalement passer à côté, ne pas se sentir "concerné" par les personnages.
Pourtant, je dois reconnaitre qu'il y a dans le style de Modiano, une petite musique qui nous prend, nous entraine. 
Et puis les descriptions sont tellement belles.
Et le regard qu'il porte à ces personnages n'est pas sans évoquer ce sentiment que plusieurs d'entre eux expriment à différents moments - sans doute ce qui les relie finalement : l'inquiétude.

Une lecture qui va me donner envie de poursuivre avec Modiano.

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2709
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par kenavo Mer 25 Oct - 0:45

Nightingale a écrit:Une lecture qui va me donner envie de poursuivre avec Modiano.
Patrick Modiano - Page 3 1112397720

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 30996
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Modiano - Page 3 Empty Re: Patrick Modiano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum