Elizabeth Von Arnim

+4
kenavo
Moune
Arabella
domreader
8 participants

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Liseron Mer 11 Sep - 16:58

C'est justement celle que je viens de réserver à la bibliothèque   Very Happy

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4138
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par kenavo Jeu 12 Sep - 6:05

tu vas te  r-é-g-a-l-e-r Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par domreader Dim 7 Nov - 17:13

Fräulein Schmidt and Mr Anstruther
Elizabeth Von Arnim
 
Ce roman prend une forme épistolaire ‘à sens unique’. C’est-à-dire qu’on a connaissance que des lettres envoyées par Fräulein Schmidt à Mr Anstruther. Nous ne lirons jamais les réponses de celui-ci, mais nous devinerons leur contenu à travers la correspondance de Fräulein Schmidt.
Mr Anstruther, fils de bonne famille britannique, a été envoyé en Allemagne pour apprendre la langue afin de faire une carrière diplomatique. La famille de Fraülein Schmidt, elle et son père,, ayant des moyens modestes, reçoit des hôtes étrangers et leur dispensent des cours d’allemand. A la fin du séjour du jeune homme, il semble que les deux jeunes gens soient tombés amoureux l’un de l’autre et qu’un baiser et des promesses d’union aient été échangées entre eux. S’ensuit alors une correspondance éffrénée.
On sent Fraülein Schmidt éprise du jeune homme et pour un temps leur attachement semble réciproque, mais Mr Anstruther part en résidence d’été chez de bons amis de ses parents sur la côte anglaise, et bien sûr, ces bons amis ont une fille, du même âge et du même milieu…..
 
A travers cette correspondance abondante, Fräulein Schmidt raconte tout de ses journées avec vivacité, verve et souvent beaucoup d’humour. Elle raconte les petites choses de la vie de tous les jours, son attachement, des anecdotes souvent drôles, les hauts et les bas de son humeur, l’amour déçu qui ne s’avoue pas. Le style d’Elizabeth Von Arnim est toujours pétillant et ses portraits savoureux, mais le tout est un peu long et se perd parfois dans des considérations longuettes. J’avoue avoir eu hâte de terminer ce roman épistolaire, quelques pages en moins l’aurait rendu plus marquant. C’est probablement le moins bon de ceux que j’ai lu de cette autrice jusqu’à présent.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Aeriale Dim 7 Nov - 22:46

Merci de tes impressions, Dom. 

Déjà je ne suis pas trop portée sur le style épistolaire mais tu ne m’y incites pas non plus davantage :p .
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par kenavo Jeu 11 Aoû - 6:45

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 A5734 / Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Aa3640
The Caravaners / En caravane
Présentation de l’éditeur
Un roman important d'Elizabeth von Arnim où se déploie toute l'étendue de son talent.

Il raconte une randonnée burlesque dans une roulotte tirée par un cheval à travers les régions du Kent et du Sussex.

" La plus amusante histoire de l'année " écrivit le Punch lorsque parut En caravane. Pleinement maîtresse de son art, la romancière prenait une revanche pleine de drôlerie sur son mari, " l'homme de colère " que nous avons appris à connaître dans Elizabeth et son jardin allemand et dans L'Été solitaire.

Conservateur, nationaliste à tous crins, amateur de bonne chère, pingre, égoïste, vaniteux, condescendant envers les femmes, les animaux et les étrangers, c'est lui qui parle ici à la première personne, dans un journal intime fictif où il raconte le voyage que sa femme et lui firent en Angleterre. Ces vacances vont révéler les voyageurs à eux-mêmes au cours d'aventures burlesques.

Fondé sur un voyage en caravane bien réel qu'Elizabeth von Arnim avait fait en compagnie du romancier E.M. Forster, de ses filles et de quelques amies – et qui fut d'ailleurs l'occasion d'une rencontre avec Henry James dans sa demeure de Rye –, En caravane connut un immense succès et lança la mode du caravanning.
Mais pour nous, c'est à la fois une merveilleuse introduction à l'Angleterre et à l'Allemagne du début du siècle, et le roman le plus drôle, le plus gai, le plus enlevé d'Elizabeth von Arnim.
Elizabeth Von Arnim  - Page 3 A960

Dans ma version, il y a des illustrations de Arthur Uilb

Lorsque j’ai proposé Elizabeth von Arnim comme lecture de vacances à Liseron, j’ai réalisé qu’il me restait deux de ses livres sur mes étagères. Et pourquoi pas passer moi-même un moment de détente avec elle.

Quelle bonne idée, bien que je dois dire qu’il y a très peu de détente… le cher monsieur qui raconte cette histoire est
« conservateur, nationaliste à tous crins, amateur de bonne chère, pingre, égoïste, vaniteux, condescendant envers les femmes, les animaux et les étrangers »

Heureusement les situations que le vacanciers vont rencontrer sont souvent très amusantes et font de ce récit un vrai régal.

Ainsi il y a même des instants avec le cher narrateur qui deviennent hilarants.

C’est rare que j’ai retrouvé cette auteure de si bonne humeur mais cela lui réussit bien.

Après ma lecture j’ai vérifié la note de l’éditeur et j’ai découvert que Elizabeth von Arnim a en effet participé à un voyage en caravane (sans son mari quand même) en 1906, entre autre aux côtés de E.M. Forster!

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Aaaa3326

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par domreader Jeu 11 Aoû - 9:21

Je ne connaissais pas celui-là il a l'air vraiment sympa.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par kenavo Ven 12 Aoû - 4:03

tu aimes bien Elizabeth von Arnim, je pense qu'il devrait te plaire

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par domreader Dim 12 Mar - 12:14

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Mounta10

In The Mountains
Elizabeth Von Arnim
 
Dans ce cours roman d’Elizabeth Von Arnim, une anglaise approchant de la quarantaine retourne dans son chalet suisse après la grande guerre. Elle veut s’y réfugier pour se remettre de cette guerre horrible dans laquelle elle semble avoir perdu plusieurs membres chers. C’est un chalet qui abrite les réminiscences heureuses des vacances d’été passées jadis en famille et entre amis.
 
Cette femme essaie de s’y reconstruire, de retrouver une joie de vivre perdue, et la nature somptueuse qui l’entoure ainsi que les domestiques bienveillants qui vivent à demeure dans ce chalet l’y aident. L’arrivée inattendue de deux autres anglaises, deux sœurs dans le besoin à qui notre héroïne offre de les héberger, la détournera un moment de sa tristesse rémanente. D’autant plus qu’elle essaie de percer à jour le secret de ces deux sœurs un peu mystérieuses, elle y pressent un amour déçu ou encore scandaleux.
 
Comme à l’accoutumée, la plume légère et espiègle d’Elizabeth Von Arnim fait de ce court roman un moment enjoué et souvent très sensible, même si les chagrins ne sont évoqués qu’entre les lignes. On passe toujours un moment très plaisant en compagnie de cette auteure malicieuse qui ne se démode pas.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Liseron Dim 12 Mar - 18:33

Elizabeth von Arnim semble toujours une bonne idée ! Je devrais aussi m’y replonger…

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 4138
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par domreader Dim 12 Mar - 20:27

Liseron a écrit:Elizabeth von Arnim semble toujours une bonne idée ! Je devrais aussi m’y replonger…

Oui c est vrai, on la retrouve toujours avec plaisir. Celui-là ne semble pas avoir été traduit, mais il y en a plein d'autres.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 3463
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par kenavo Lun 13 Mar - 6:07

cela donne envie, je note Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Aeriale Lun 13 Mar - 11:03

domreader a écrit:
Liseron a écrit:Elizabeth von Arnim semble toujours une bonne idée ! Je devrais aussi m’y replonger…

Oui c est vrai, on la retrouve toujours avec plaisir. Celui-là ne semble pas avoir été traduit, mais il y en a plein d'autres.
.
Dommage qu'il n'existe pas en français...Il a l'air bien sympa. 

Une auteure à relire, merci du rappel Dom!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par kenavo Sam 27 Avr - 1:17

domreader a écrit:
In The Mountains
domreader a écrit:Celui-là ne semble pas avoir été traduit
Aeriale a écrit:Dommage qu'il n'existe pas en français...Il a l'air bien sympa.
il vient de sortir cheers




Elizabeth Von Arnim  - Page 3 A8202 / Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Aa5003
In the Mountains / Un été en montagne
Présentation de l’éditeur
Juillet 1919. La narratrice arrive à son chalet de montagne, dans le Valais suisse qu'elle n'a pas revu depuis le 1er août 1914. Fatiguée et déprimée, elle s'effondre dans l'herbe avant même de franchir le seuil.
« C'est tellement humiliant d'être à ce point bouleversée. Je me sens aussi ridicule que malheureuse ; comme si quelqu'un avait pris mon visage et l'avait frotté de poussière. »
Mais tout de suite, grâce à la magie de l'écriture d'Arnim, le paysage est là, dans son immensité. Naguère bruissante de vie et de gaieté, la maison est à présent silencieuse. Seuls avec la narratrice, le couple de gardiens qui voit d'un mauvais œil qu'on vienne déranger ses habitudes. Ils parlent en français dans le texte, d'où de savoureux dialogues où l'élégante Londonienne se trouve, malgré son permanent humour et sa bonne volonté, souvent en position difficile. Mais cette sorte de tranquillité ne durera pas : une situation des plus étranges s'instaure avec l'arrivée de deux femmes venues de nulle part et marquées par un lourd secret. Kitty, terriblement convenable et polie, et Dolly, sa cadette, toujours souriante et silencieuse. Au premier étonnement, succède l'inquiétude et une brûlante curiosité. Le huis clos devient confrontation et se développe en une enquête quasi policière.
L'art d'Elizabeth von Arnim, d'une fascinante finesse psychologique et d'une réjouissante ironie, est de nous entraîner jour après jour à sa suite. Jusqu'à une fin imprévisible et merveilleusement « british ».
Ce roman sous forme de journal, s’ouvre le 22 juillet 1919.

La narratrice a besoin de se « ressourcer ». Elle a perdu plusieurs êtres chers lors de la grande guerre et elle espère de trouver du calme et de la sérénité dans son chalet.

Bien qu’il y ait aussi de très bons souvenirs d’avant-guerre qui résonnent maintenant un peu triste, elle parvient à trouver un équilibre sain.

Surtout l’arrivée de deux femmes qui ont perdu leur chemin en recherchant leur hôtel va changer la donne.

Notre narratrice va naturellement héberger ces touristes et elles vont passer de très bons moments ensemble…

Un autre bel exemple du talent de Elizabeth von Arnim. On a l’impression qu’elle parle de « rien » et finalement elle ouvre sa boîte magique et à la fin son lecteur va sortir de cette aventure avec des étincelles aux yeux.

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Aaa3489

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 31134
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Aeriale Sam 27 Avr - 8:11

 On a l’impression qu’elle parle de « rien » et finalement elle ouvre sa boîte magique et à la fin son lecteur va sortir de cette aventure avec des étincelles aux yeux.

Voilà, c'est tout là que réside le talent d'un bon écrivain! 

Bonne nouvelle que cette sortie en version française, je l'ai notée, merci @Kenavo!
Aeriale
Aeriale

Messages : 11542
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Nightingale Sam 27 Avr - 9:35

Je viens seulement de découvrir ce fil. Auteure totalement inconnue pour moi, et donc malheureusement encore de quoi alimenter mon interminable LAL... ranting2

_________________
Lire nuit gravement à la bêtise !
🇺🇦
Nightingale
Nightingale

Messages : 2719
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 55
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Elizabeth Von Arnim  - Page 3 Empty Re: Elizabeth Von Arnim

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum